Dimanche 16 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Visite privée de François Hollande à Athènes

Par Aurore Le Perff | Publié le 16/11/2018 à 07:15 | Mis à jour le 16/11/2018 à 07:29
Hollande à Athènes

Jeudi 15 novembre, François Hollande est arrivé à Athènes pour une visite privée de deux jours, avec un programme bien rempli.

François Hollande salue « le succès de la Grèce après tant d’années d’austérité »

L’ancien président de la République Française a tout d’abord visité le camp de réfugiés d’Eleonas en compagnie du Ministre à la Politique Migratoire, Dimitris Vitsas. Durant cette visite, François Hollande a salué « le succès de la Grèce après tant d’années d’austérité ». Il estime que « le peuple grec a fait beaucoup d’efforts » et qu’il « a même atteint des objectifs au-delà de ceux qui étaient prévus en termes d’excédent ». Même si la Grèce est sortie des plans d’aides, il affirme qu’ il« y a encore des discussions pour savoir ce qui doit être demandé à la Grèce ». Mais il est pour qu’il n’y ait « plus d’autres efforts que ceux qui avaient été prévus ». Ici, il fait référence aux retraites qui ne devraient plus être diminuées. Cela confirme d’ailleurs la décision du groupe de travail de l’Eurogroupe qui a examiné et accepté, hier, le projet de budget pour 2019  proposé par le gouvernement grec, qui met en place des mesures positives dont l’annulation de la mesure de réduction des retraites à compter du 1er janvier 2019.

De plus, François Hollande estime que le retour au marché privé de la Grèce doit se faire mais risque d’être retardé du fait de la situation en Italie. « Il doit y avoir une solidarité entre les pays européens mais aussi une responsabilité. La solidarité, on l’a montrée à l’égard de la Grèce, mais la Grèce a aussi montré la solidarité. De la responsabilité, car si les Italiens ne respectent pas leur engagement, cela peut avoir des conséquences sur toute l’Europe, et notamment sur la Grèce. »

François Hollande souhaite « Une Europe de l’avant »

Après cette visite, François Hollande a prononcé un discours à l’Institut Français d’Athènes sur le thème de la Social-démocratie en Europe devant un public de jeunes francophones. Durant cette conférence, il n’a pas hésité à affirmer que l’Europe à 27, du fait de son système de vote à l’unanimité, « est de plus en plus difficile à diriger et à gouverner », notamment à cause des excès et des injustices de la mondialisation qui entraînent un retour vers les nations. Il a également ajouté qu’ « il faudra une nouvelle démarche consistant à garder l'Europe à 27, mais aussi à constituer une Europe de l'avant, qui voudra aller beaucoup plus loin et de manière volontaire ».

Ensuite, un dîner a eu lieu avec le Président de la République Hellénique, Prokopios Pavlopoulos. Sa visite privée va se terminer ce vendredi par un entretien avec le Premier Ministre, Alexis Tsipras. 

0 Commentaire (s)Réagir