Lundi 27 septembre 2021
TEST: 2236

Une association communautaire Ivoirienne qui donne de l’espoir

Par Thibault Segalard | Publié le 20/05/2021 à 05:30 | Mis à jour le 20/05/2021 à 11:30
Photo : A.I.G
une association Ivoirienne au secours des Africains en Grèce

Créée en 2018, l’association des Ivoiriens de Grèce a pour objectif d’accueillir, d’accompagner et d’aider tous les Ivoiriens présents dans le pays. La communauté fondée par - entre autres- Moussa Sangaré, est encore récente et modeste, mais ne manque pas d’initiative.

 

Association Ivoirienne défense des africains en Grèce

 

« On essaie de leur donner du sourire, car ce n’est pas toujours facile d’arriver dans un nouveau pays sans connaître personne ». Le président et fondateur de l’association, Moussa Sangaré, image bien ces propos. Dès que nous arrivons à sa rencontre dans son magasin de vêtements africain " Djammaba" situé à l’adresse Veikou 133, nous sentons un homme chaleureux et rempli d’humanité.

Arrivé en 2012 sur le sol grec en provenance directe Cote d’Ivoire, il a su s’intégrer parfaitement à la culture locale, tout en voulant aider ses compatriotes à comprendre et assimiler les us et coutumes du pays. L’association officiellement créée en 2018, gérée par un conseil d’administration de 7 personnes, compte aujourd’hui plus de 100 membres actifs, répartis principalement à Athènes, mais aussi dans d’autres villes de Péloponnèse et îles comme Kios ou Paros.

 

Une association porteuse d’espoir

« Quand je suis arrivé en Grèce je ne savais pas comment me loger, comment travailler, ou même comment avoir un numéro de sécurité sociale AMKA, j’étais perdu », à l’écoute de ces simples mots, nous comprenons instantanément l’utilité d’une telle structure. Visa, logement, travaille, culture, enseignements ou même soutien communautaire, l’association des Ivoiriens de Grèce propose un soutien total, dans tous les domaines. Un espoir presque inespéré pour ces nouveaux venus

« Pour les Visas, nous les accompagnons pour leurs démarches administratives. Pour le travail et les logements, nous leurs fournissons des contacts, des numéros de téléphone d’autres associations qui s’occupent d’héberger les nouveaux arrivants sur le territoire, parfois nous les faisons même dormir chez d’autres membres de l’association ». Outre cela, ils organisent aussi de nombreux ateliers de cultures, disponible pour tous y compris ceux extérieurs à la communauté. Des festivals de danses et de chansons africaines sont organisés, ainsi que des sorties culturelles dans des expositions ou dans les différents lieux touristiques d’Athènes.

Une Radio associative a été montée, pour écouter de la musique africaine mais aussi différentes émissions enregistrées par les membres de la structure. Des cours de langues sont aussi dispensés, comme le grec ou le français. La langue française oui, car c’est l’une des langues les plus utilisées entre les membres de l’association, après leurs langues maternelles le bambara, comme en témoigne M. Sangaré : « Tout ce que je fais ici je le fais en français, nos réunions, notre communication sur les réseaux ou internet, tout ce fait en français. »

 

Un président activiste

« J’ai quitté la Côte D’Ivoire après les terribles affrontements qu’il y a eu dans le pays après les élections présidentielles de 2010, ma boutique de téléphone que je tenais là-bas a été brûlée, ma voiture incendiée… et je suis arrivé un peu par hasard en Grèce, mais je crois au destin ». L’arrivée imprévue de Moussa Sangaré sur le territoire grec ne l’a pas empêché de devenir l’une des figures de l’activisme des droits humains dans le pays. En plus de la présidence de l’association des Ivoiriens de Grèce, il est aussi vice-président du forum grec des réfugiés et membres du conseil d’administration de la plate-forme international des migrants sans papier (basée à Bruxelles).

Association Ivoirienne défense des africains en Grèce

Autant dire que l’homme de bientôt 31ans, marié et père de famille à un emploi du temps bien chargé. Entre sa boutique de vêtements et toutes ses activités humanitaires, ses journées sont bien remplies. Beaucoup plus chargé que les donations à son association, puisqu’aucune aide de l’État ni extérieur ne les finance. « Nous, ainsi que tous nos intervenants sommes bénévoles, seuls une cotisation de 10 euros est demandée pour être membres. L'association n’aspire pas seulement à réunir des personnes pour juste être entre nous, nous souhaitons, avant tout, créer une véritable communauté basée sur les fondements associatifs à savoir le partage, la convivialité, et l’amusement ».

 

"L’Association des Ivoiriens de Grèce est ouverte à tous. Nous vous attendons avec impatience. "

 

Association Ivoirienne défense des africains en Grèce

  • Communauté Ivoirienne
  • Patmou 3-5,
  • 112 53, Athènes, Grèce.
  • Tel: (+30) 6946500347
  • Email: ivoiro.grec@gmail.com

 

 

 

 

Thibault Segalard

Thibault Segalard

Thibault a rejoint l’équipe de la rédaction internationale en juin après avoir passé 2 mois dans celle d’Athènes. Étudiant en école de journalisme.
0 Commentaire (s) Réagir