Samedi 31 juillet 2021

Grèce : Les Météores, le trésor religieux de Thessalie

Par Thibault Segalard | Publié le 09/06/2021 à 05:30 | Mis à jour le 09/06/2021 à 12:14
Photo : Thibault Segalard
Les meteores en Grèce

Les Météores, ces formations géologiques incroyables. Des monstres rocheux, où sont nichés à leurs sommets des monastères. 8 sont encore en activité aujourd’hui et perpétuent les traditions chrétiennes orthodoxes, s’accommodant du tourisme de masse.

 

voyage en grèce
Thibault Segalard

 

À 4h de voitures d’Athènes et 3 de Thessalonique, situé sur les hauteurs de la ville de Kalamabaka dans la vallée de Pinos, le site des Météores est un incontournable du Péloponnèse. Un nom qui signifie en grec ancien « élevé dans les airs ». Et c’est bien dans les cieux, tout en haut de ces pitons rocheux si particuliers que sont perchés plusieurs monastères chrétiens orthodoxes. Huit sont encore en activité et six peuvent être visités, passant des vœux d’ascétisme prononcés par les moines et nonnes qui y vivent, au tourisme de masse.

 

Monastère entre ciel et terre

L’histoire de ce lieu si singulier a débuté aux alentours du 9e siècle, quand un ermite décida de s’isoler dans une grotte creusée dans la roche. Ainsi le site attira de nombreuses âmes cherchant un terrain propice à la méditation.

Le premier monastère, appelé Grand Météores aujourd’hui, fût construit dès le 14e siècle par le moine Athanasios, séduit par l’isolement que procuraient ces formations rocheuses. Conforme ainsi au dogme de sa religion, prônant le renoncement aux choses terrestres pour mieux se rapprocher des dieux. Dans cette lignée, plusieurs autres communautés monastiques s’installèrent sur des sommets voisins. Au total, il y en a eu 24, mais les invasions ottomanes couplées au déclin du monachisme entraînèrent l’abandon et la destruction de beaucoup. Aujourd’hui, 8 monastères sont encore en activité et 6 sont ouverts au public sur des plages horaires restreintes.

Depuis l’inscription du site au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1988, tout est allé très vite pour ces religieux habitués à vivre reclus dans leurs montagnes. Les échelles à cordes laissant leurs places aux escaliers et téléphériques, ouvrant par la force des choses les portes des météores, d’habitudes refusées par les moines. La modernisation les poussant ainsi à modifier leurs coutumes ancestrales. C’est pour ça que les religieux ne se montrent le moins possible, pour s’éloigner le plus possible de la tentation dit-on. Seules les nonnes occupant 2 des 6 monastères ouverts au public accueillent les visiteurs, et discutent avec vous avec plaisir. 

 

voyage en grèce
Thibault Segalard

 

Comment les visiter ?

La boucle commence habituellement depuis la ville la plus proche : Kalambaka. Le plus aisé est de louer une voiture pour découvrir les monastères à son rythme. Sinon, des circuits de bus sont organisés quotidiennement. Pour les plus sportifs d’entre vous, la région se prête aux randonnées et aux balades en vélo.

Les monastères ferment chacun à tour de rôle la semaine, et vous coûteront 3 euros. À l’intérieur, aucune visite n’est planifiée.

Monasteres

Pleine saison

Basse saisons

Agios Stephanos

Fermé le lundi / 9-17h

Fermé le lundi / 9-14h

Grand Météores

Fermé le mardi / 9-17h

Fermé le mardi et mercredi / 9-15h

Roussanou

Fermé le mercredi / 9-17h

Fermé le mercredi / 9-14h

Aghia Triada

Fermé le jeudi / 9-17h

Fermé le jeudi /10-17h

Agios Nikolaos

Fermé le vendredi  / 9-16h

Fermé le vendredi / 9h-16h

Varlaam

Fermé le vendredi  / 9-16h

Fermé le jeudi et vendredi / 9-15h

Deux jours ne seront pas de trop pour apprécier convenablement chaque monastère. Pour les visites, les femmes doivent se couvrir les épaules et porter des pantalons ou jupes longues. Pour les hommes, un pantalon est obligatoire. Les moines peuvent vous prêter des habits dans le pire des cas. L’entrée ne vous sera donc pas refusée.

Le lieu est magique et unique. Tout ici parle d’harmonie et de spiritualisation. Ainsi on ne peut que se sentir touché par la grâce sacrée du site. 

« Rien n’est plus étrange, plus enchanteur que cette contrée romantique qui diffère de tout ce qu’il m’a été donné de voir à ce jour. Dans aucune des régions montagneuses où je me suis rendu ne se trouve quoi que ce soit de comparable à ces pics extraordinaires »,

Robert Curzon, explorateur anglais, 1849.

 

 

Ce reportage a été réalisé grâce au soutien de la société de location de voiture 

voyage en grèce

 www.icarus-rentals.com

https://rent-a-car-athens-greece.com

https://el-gr.facebook.com/CarRentalsAthens/

https://www.instagram.com/icarus_rentals/

 

voyage en grèce

 

 

 

 

 

 

 

Nous vous recommandons
Thibault Segalard

Thibault Segalard

Thibault a rejoint l’équipe de la rédaction internationale en juin après avoir passé 2 mois dans celle d’Athènes. Étudiant en école de journalisme.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Nouvelle-Calédonie Appercu
PHOTO

Covid-19 : les anti pass-sanitaire et antivax manifestent au Congrès à Nouméa

Retour en images sur la manifestation de ce samedi 31 Juillet devant le Congrès de Nouméa, cortège formés d'anti-vaccins et d'anti-pass sanitaire qui exultent leur droit à la liberté individuelle.