Epidaure: un lieu incontournable à seulement deux heures d'Athènes

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 05/08/2022 à 19:00 | Mis à jour le 05/08/2022 à 19:00
L'ancienne ville d'Epidaure

Épidaure était le principal lieu dédié au culte du dieu Asclépios (Ασκληπιός), dieu de la médecine, où tout le monde à l'antiquité venait se ressourcer et se soigner. Pourquoi pas vous ?

Le Sanctuaire du dieu Asclépios à Épidaure (Eπίδαυρος) est, sans nul doute, l’un des lieux les mieux conservés de l’Histoire antique de la Grèce. Le site est constitué de trois complexes : les ruines du sanctuaire, l’amphithéâtre et le musée archéologique.

Le Sanctuaire d’Asclépios

Au sanctuaire, vous découvrirez le magnifique temple sacré d’Asclépios où les pèlerins venaient de tout le bassin méditerranéen pour prier le dieu de la médecine de les libérer de leurs maux. Vous pourrez voir aussi les édifices destinés à accueillir les pèlerins. Ils y étaient nourris, logés et soignés par les prêtres d’Épidaure. Il y avait aussi un stade presque aussi grand que celui d’Olympie qui démontre l’intérêt des Grecs pour le sport comme accomplissement spirituel et corporel.

Aussi, les « stèles médicales », que vous pourrez voir un peu partout sur le site et dans le musée vous impressionneront. Ces stèles racontent l’histoire des différents pèlerins venus se soigner à Asclépios et la manière dont ils ont été guéris par ce Dieu. C’est un curieux mélange de science, de sacralité et de magie, car à Épidaure c’est là où « l’âme agit ».

Vous pourrez aussi découvrir des vestiges de l’époque romaine, comme les thermes, qui prouve que le sanctuaire était également un grand centre culturel, spirituel et scientifique sous l’Empire. 

L’amphithéâtre d’Épidaure

A l’écart du sanctuaire, se trouve le fameux amphithéâtre d’Épidaure, qui est considéré comme le mieux conservé de toute l’époque classique. Cet amphithéâtre, datant du IIIe siècle avant J-C, pouvait accueillir jusqu’à 12 000 personnes et avait été construit pour célébrer les Asclépias, une série de festivités dans toute la Grèce antique, mais particulièrement à Épidaure. C’était en réalité un immense concours de chant à la gloire et à l’honneur d’Asclépios.

Ainsi, l’amphithéâtre se devait d’avoir une acoustique parfaite pour s’assurer que les 12 000 spectateurs pouvaient entendre l’ode à Asclépios. Le résultat était tellement parfait qu’encore aujourd’hui les acteurs qui interprètent les pièces de théâtre jouées à Épidaure n’utilisent pas de micros.

Le musée archéologique

Entre le sanctuaire et l’amphithéâtre, vous trouverez le musée archéologique. Ce lieu renferme toute une collection d’œuvres d’art, de stèles médicales, de reconstituions et de statues ayant été découvertes sur le site. Il y a, notamment, la grande statue d’Asclépios tenant un bâton qui doit certainement vous être familière, un bâton entouré d’un serpent, c’est le symbole de la médecine qui rend hommage à Asclépios, le médecin devenu dieu.

 

Ainsi, Épidaure était un lieu central du monde grec antique au même titre que Delphes, Olympie ou Éphèse. Sa position géographique centrale incita même la première assemblée nationale de la république Grecque à s’installer, en 1822, dans le village de Nouvelle-Épidaure, voisin du sanctuaire permettant le retour à la sacralité, à la fierté d’être Grec et aux racines antiques de la première République.

On vous partage à nouveau le programme du Festival d'Athènes Epidaure pour le mois d'aout, il n'y a plus d'excuse pour ne pas s'y rendre!

 

lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Athènes !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale