Vendredi 16 avril 2021
Athènes
Athènes

8 Mars, la journée de la femme (2) rencontre avec : Ioánna Papantoníou

Par Hélène Decaestecker | Publié le 08/03/2021 à 10:30 | Mis à jour le 08/03/2021 à 10:30
Photo : Britannica
Journée femme Grèce Ioanna Papantoniou

A l’Est du Péloponnèse, dans la ville de Nauplie, se trouve la Fondation folklorique "Vassilios Papantoniou”, qui regorge de matériaux ethnographiques propres à la Grèce. A l’origine de cette initiative, Ioánna Papantoníou, scénographe-costumière qui a dédié sa vie aux costumes théâtraux et à la mode vestimentaire de son pays.

Journée femme Grèce Ioanna Papantoniou

C’est en 1944, j’avais à l’époque 8 ans, que j’ai commencé à m’intéresser aux costumes théâtraux, lorsque j’ai assisté à la deuxième représentation de la « Merry Widow » de Franz Lehár au « Théâtre Olympia », à Athènes.” Se souvient Ioanna Papantoniou. “Avant cela, lorsque j’avais 4 ans, j'ai vu Dimitris Horn jouer le rôle d'Eisenstein à l'opérette « Bat » de Johann Strauss au Théâtre National de Grèce. Il portait un superbe costume à queue avec une cape noire et un liseré en satin blanc cassé, se demandant s'il était lui-même la chauve-souris.” reprend-t-elle. Née le 7 janvier 1936 à Athènes, Ioánna Papantoníou est donc “tombée dedans” très jeune.

Dans ces deux pièces, le designer était le célèbre Antonis Fokas, qui a créé pendant des années les meilleures pièces du Théâtre National.

Un peu plus tard, alors qu’elle avait 12 ans, elle se trouvait à Paris avec sa mère et sa couturière et a eu l'opportunité d’assister au premier défilé de mode « New-Look » à la Maison Christian Dior de Haute Couture. “Je suis la seule personne vivante à avoir été présente à cet événement et j'occupe désormais une place particulière dans le cœur de mes collègues de la Maison Dior. C’est là que j’ai réalisé qu’en dehors des costumes de théâtre, il y avait aussi l’univers de la mode !

A la découverte de ses racines

Les objections de sa mère concernant ses études ont poussé la jeune femme à consacrer son amour des costumes en tant que membre du Lyceum Club of Greek Women d’Athènes. Au musée Benaki, le catalogue d'Aggeliki Chatzimichali et sa bibliographie toujours en main, sa connaissance des costumes locaux s’est enrichie, jusqu’à ce qu’elle devienne une référence en la matière. “J'ai réalisé à quel point il était important de connaître son patrimoine et de s'en inspirer !” affirme-t-elle.

En 1967, elle se rendra pour trois années en Angleterre pour étudier la scénographie et la conception de costumes à la Wimbledon School of Art de Londres. Elle travaillera ensuite dans différents théâtres du pays, et collaborera avec des metteurs en scènes à l’étranger, notamment Michael Elliott au Royal Exchange Théâtre de Manchester.

Pour le rayonnement et la mémoire de la culture Grecque

Enseignante dans plusieurs universités du pays, membre du Comité des costumes de l'ICOM depuis 1976, docteure du département d'histoire et d'archéologie de l'Université Aristote de Thessalonique, Ioanna Papantoniou semble avoir vécu plusieurs vies en une seule, portée par l’amour de sa culture et la volonté de la transmettre.

Journée femme Grèce

En 1974, elle fonde le musée folklorique du nom de son père « Vassilios Papantoniou», installé dans l’ancienne maison de ce dernier. La fondation a été récompensée à plusieurs reprises : elle a été honorée en 1981 par l’académie d’Athènes pour sa contribution à promouvoir la culture hellénique et en 2013 par l’european museum academy. On y trouve 50000 objets liés à la culture Grecque. Vêtements, jouets, bijoux, peintures, gravures, viennent compléter les collections de vêtements de mode et de costumes.

Madame Papantoniou ne s’est pas arrêtée là. En 2003, elle fondera la Greek costume society, qui mène des recherches et en diffuse les résultats, dans les domaines des costumes régionaux grecs, des vêtements historiques, des costumes de théâtre, des tissus, des techniques de fabrication et de décoration, de la mode et de la création contemporaine.

Reconnue pour son investissement à faire rayonner la culture de la Grèce, Ioanna Papantoniou recevra en 2000 la décoration honorifique de l’ordre du Phenix, par le président de l’époque.

Journée femme Grèce Ioanna Papantoniou

 

 

 

 

 

Hélène Decaestecker

Hélène Decaestecker

Après une licence de sociologie-ethnologie, je me suis tournée vers le journalisme et suis actuellement étudiante en master. Je suis passionnée d'écriture et de photographie.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Seaspiracy, docus Netflix : lanceurs d’alerte ou écrans de fumée ?

Netflix vient de sortir Seaspiracy, un documentaire-choc sur le monde de la pêche. Entre approximations scientifiques et prises de position catégoriques, que valent vraiment ces documentaires Netflix?