Nathalie Amiot (Reconquête) : « Représenter des électeurs est un honneur qui oblige »

Par Lepetitjournal Alger | Publié le 19/05/2022 à 18:00 | Mis à jour le 24/05/2022 à 14:40
Nathalie Amiot (Reconquête) : « Représenter des électeurs est un honneur qui oblige »

Dans la perspective des prochaines élections législatives (à partir du 27 mai en ligne, 5 et 19 juin 2022 dans les urnes), lepetitjournal.com est allé à la rencontre des candidats dans chaque circonscription des Français de l’étranger.
Nathalie Amiot, candidate à la 9ème circonscription pour Reconquête a répondu à nos questions.


Pourquoi avez-vous souhaité vous présenter aux prochaines élections législatives ?

Simplement par amour pour mon pays, il me semble que plus on en vit loin, plus on en mesure la beauté. Issue du rang des militants pionniers, j’ai fait la campagne présidentielle en tant que coordonnatrice des réseaux sociaux en Afrique. J’ai été choisie par la commission d’investiture qui a souhaité mettre en avant de nouveaux talents. C’est mon premier engagement politique et mon premier vote de conviction. Je partage l’analyse d’Éric Zemmour sur les dangers de l’immigration massive et la perte de notre souveraineté. Il est grand temps de sauver la France que je ne veux pas voir se dissoudre dans la mondialisation et le déclassement. Notre pays a une histoire, des valeurs et une culture unique. Je me bats pour qu’elles survivent.


Quel est votre rapport avec cette circonscription ?

J’ai une longue histoire d’amour avec le continent. Jeune étudiante, j’ai bourlingué en Afrique de l’Ouest et même traversé le Sahara. C’était fascinant, magique, dangereux et authentique. Mariée à un coopérant Italien, je l’ai suivi en Ethiopie, au Burkina-Faso, au Kenya. L’Afrique est une seconde patrie pour moi. J’ai même choisi d’y rester après mon divorce.


En quoi votre parcours est-il marqué par les préoccupations des Français de l'étranger ?

En tant qu’expatriée, j’ai connu à la fois l’opulence et la précarité. Je sais combien il est important pour les Français de conserver un lien avec leur pays, de pouvoir compter sur l’appui de leurs ambassades et consulats dans les coups durs. Malheureusement, en vingt ans, j’ai vu ces liens se désagréger. De plus en plus de français de l’étranger se sentent abandonnés et traités comme quantité négligeable par une administration carriériste et hautaine. Les alliances françaises aussi ont considérablement changé, nous n’y sommes plus chez nous, c’est dommage.

Comment voyez-vous le mandat de député ?

Un engagement moral absolu. Représenter des électeurs est un honneur qui oblige.


Quels sont, selon vous, les défis qui attendent les Français de votre circonscription ?

La montée de l’islamisme bien sûr et leur sécurité, surtout au Sahel, mais les préoccupations essentielles des expats tournent autour de l’école et de la santé. Les lycées français coûtent extrêmement cher et le système d’attribution de bourses est opaque et injuste. Or le rayonnement de notre pays passe par la francophonie et un enseignement de qualité. Dans le domaine de la santé, nous payons aussi beaucoup trop l’accès à la sécurité sociale, pour ne pas parler des mutuelles. La politique fiscale est toute aussi injuste, l’accueil des consulats déplorable. Nous avons beau être des Français à part entière, on ne se souvient de notre existence qu’au moment des campagnes électorales pour des promesses jamais tenues.

Comment est organisée votre campagne et qui sont vos soutiens ?

Reconquête a recruté essentiellement sur les réseaux sociaux, la taille du continent et les distances qui nous séparent ne permettent pas d’organiser des réunions en présentiel. Nous communiquons sur Telegram et sur Zoom. Les militants font du phoning, organisent des apéros, des diners, des café-débats. Contrairement aux idées reçues, nous ne sommes pas tous « blancs de souche » au fait, loin de là et les différences de points de vue rendent nos échanges encore plus passionnants, beaucoup de nouvelles amitiés et de débats, parfois vifs. Sur la Planète Zemmour, il vaut mieux mettre les notifications sur silence. Cela n’arrête jamais !

Quels sont les axes de travail que vous souhaitez mener à bien si vous êtes élue ?

Mes priorités : la santé, l’école et une amélioration des services consulaires. Nous sommes tous fatigués de ne communiquer que par courriel à l’admin. Le programme Zemmour FDE propose déjà des solutions. Je suis à l’écoute de tous ceux qui nous contactent pour partager leurs problématiques et travailler à l’élaboration de réponses avec nos équipes des Français de l’Etranger. Nous savons que la France est lourdement endettée. Nous ne faisons pas de fausses promesses ou de clientélisme, les programmes Reconquête sont les mieux pensés et les mieux chiffrés. Nous travaillons sur le long terme.

 

Quel bilan dressez-vous du mandat du député sortant ?

Je ne sais absolument pas qui il est et je ne dois pas être la seule. Simplement, avec une tendance à frapper les gens avec des casques de moto, je ne comprends même pas qu'on soit éligible, mais nous vivons en Macronie... alors....

 

@armor_exil sur Twitter

https://www.amiot2022.fr/

lepetitjournal.com Alger

Lepetitjournal Alger

L'édition d'Alger de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Alger !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale