Samedi 24 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

2019 proclamée l'année des exportations hors hydrocarbures

Par Idir ABED | Publié le 27/11/2018 à 00:39 | Mis à jour le 27/11/2018 à 00:48
Import-Export-business-1748x984

ALGER - L’Algérie qui est "pratiquement prête" à l’internationalisation de ses produits, proclamera 2019, Année nationale des exportations hors hydrocarbures, a annoncé lundi à Alger le ministre du Commerce, Saïd Djellab.

"Tout est prêt pour promouvoir les exportations hors hydrocarbures et nous allons déclarer 2019 Année de l’export hors hydrocarbures", a affirmé M. Djellab lors d’une conférence de presse, tenue en marge du Salon international du transport et de la logistique (Logistical 2018), qui se déroule du 26 au 29 novembre au Palais des expositions à Alger.

Le ministre a considéré que l’Algérie a tous les atouts pour se positionner sur les marchés extérieurs. "Nous disposons des infrastructures nécessaires, d’une diversification industrielle et agricole qui nous permettront de placer nos produits sur les marchés étrangers", a-t-il estimé, en affirmant que ses déplacements effectués à l’étranger (ces derniers temps) ont permis de prospecter les marchés afin de d’imposer le produit local à l’international.

Source : APS27NOV18

Nous vous recommandons

Idir ABED

Idir ABED

Correspondant LePetitJournal.com/ Edition d'Alger - Amoureux du tourisme et des cultures
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

INSOLITE

Ces manies des passagers qui exaspèrent hôtesses et stewards

Ancienne hôtesse de l’air, Belinda s’est confiée au journal britannique The Daily Mail, sur les habitudes -pas bien méchantes - des passagers, qui ont le don d’agacer le personnel de bord. 

Que faire à Alger ?

Les tubes de l’été en France en 2019 

Vous vous sentez has-been car vous ne connaissez plus rien à la musique française ? lepetitjournal.com vous fait une sélection des tubes qui marqueront l’été 2019 en France. 

Expat Mag

ENVIRONNEMENT

Amazonie, le poumon vert de rage

Depuis plusieurs semaines, les incendies ravagent la forêt amazonienne dont 60% se trouvent sur le territoire brésilien. Lundi dernier, Sao Paulo se trouve plongée dans le noir en plein jour