M'Abidjan : Lancement de la 6ème édition

Par Alice Villers | Publié le 16/10/2019 à 09:58 | Mis à jour le 18/10/2019 à 09:07
M'Abbidjan 2019

Inspiré du M’ovember, concept anglo-saxon qui vise à conscientiser le grand public sur les maladies masculines en se laissant pousser les moustaches pendant le mois de novembre, le M’Abidjan propose une série d’évènements qui combinent divertissement et récolte de fonds.

Bien que les moustaches soient bien au rendez-vous, pour fournir un rappel visuel marquant, dans la version abidjanaise du M’ovember, ces fonds sont reversés à trois associations caritatives actives en Côte d’Ivoire :

- AIM (Association Imagine le Monde
TBO (Treichville Biafra Olympique)
- N’Klo Sran

C’est donc pour la bonne cause que les moustachus et moustachues retrouveront les activités du M’Abidjan, dont certaines sont devenues des vraies traditions du calendrier social de novembre.

Comme chaque année, il y aura des tournois sportifs (badminton, rubgy, foot, pétanque, etc.), des soirées ludiques (coinche/belote, jeux de société, quiz, etc.), des visites d’entreprises, le Marathon, des ventes d’artisanat, une ballade au Banco, la dégustation de vins, des sorties en bateau, une sortie gastronomique, une tombola avec de jolis lots et, bien sûr les soirées endiablées d’ouverture et de clôture.

Cependant, il y aura aussi des nouveautés croustillantes dont une visite architectural guidée, la découverte d’une ananeraie et d’autres surprises. En tout, ce sont plus de 30 activités différentes, certaines de plaire aux petits et aux grands et d’enjailler toutes les palettes de préférences. Tenez-vous au courant du calendrier d’activités en visitant la page Facebook dévouée au M’Abidjan et participez ! 

 

M'Abidjan 2019 AIM Journée nettoyageM'Abidjan 2019 Soirée Halloween

 

Plus vous serez nombreux, plus les associations soutenues pourront poursuivre leurs magnifiques actions. En 2018, le M’Abidjan avait pu verser plus de 4,5 millions de FCFA à chacune.

Cela a permis à N’Klo Sran de soigner et suivre psychologiquement 15 grands brûlés en leur fournissant médicaments et accompagnement.
AIM, parmi ses multiples activités, a pu financer son CLAC (Centre de Lecture et d’Activité Culturelle), qui accueille chaque semaine près de 145 enfants défavorisés pour des ateliers de dessin, de lecture, d’éveil, de théâtre et de sport.
Enfin, le club du TBO, qui utilise le rugby pour encadrer des jeunes du quartier de Gonzagueville, a pu financer la scolarisation d’élèves méritants de la 6ème à la terminale, en pension complète.

Si le but du M’Abidjan est bien de s’amuser, c’est l’action de ces associations dévouées qui les motive et les inspire. Laissez libre cours à vos poils pour marquer le coup et à votre générosité pour leur permettre de continuer à avoir un impact positif !

 

Sur le même sujet
alice villers

Alice Villers

Native d’Abidjan, passionnée et dynamique avec un grain de folie. Un cocktail qui mène souvent à des dénouements intéressants.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Abidjan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale