Samedi 31 octobre 2020

L’ambassadeur de France à Abidjan rappelé pour un comportement sexiste

Par Aurélie Billecard | Publié le 21/09/2020 à 17:45 | Mis à jour le 21/09/2020 à 17:45
Ambassadeur France Abidjan rappelé propos gestes sexistes

L’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Gilles Huberson, est rappelé à Paris par le ministère des Affaires étrangères. Une enquête administrative est en cours suite à des accusations de violences sexuelles et sexistes par au moins cinq femmes.

 

Gilles Huberson, l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, a été rappelé à Paris par le ministère des Affaires étrangères. La porte-parole du Quai d’Orsay, Agnès von der Mühll, a déclaré le samedi 19 septembre qu’il « a été rappelé à Paris dans le cadre d’une enquête administrative en cours », et a confirmé quelques informations de presse accusant le représentant français de comportements sexistes.

Ancien élève de l’école militaire de Saint-Cyr, Gilles Huberson a été responsable du Centre de crise du Quai d’Orsay de 2005 à 2007. En 2013, il a été nommé chef de la mission interministérielle Mali-Sahel, et ensuite ambassadeur au Mali (2013 - 2016), à Maurice (2016 - 2017), avant d’être nommé à Abidjan.

 

« Ce rappel n’est pas politique »

Selon le site Mediapart, Gilles Huberson est accusé de violences sexuelles et sexistes par au moins cinq femmes qui ont témoigné auprès du déontologue du Quai d’Orsay. Cependant, une source proche du dossier assure que « ce rappel n’est pas politique », et confirme les informations de Mediapart sur des « propos et gestes sexistes ».

Une autre source proche du dossier souligne que « le ministre a demandé une enquête administrative sur des signalements multiples ». Il a décidé de son rappel le lundi 14 septembre, avant que la porte-parole ne l’annonce publiquement le samedi 19 septembre.

 

En 2018, Jean-Yves Le Drian a mis en place une cellule d’écoute pour les personnels du Quai d’Orsay, victimes de violences sexuelles et sexistes. Cette cellule, appelée « Tolérance Zéro », a recueilli les témoignages des cinq femmes disant être victimes de Gilles Huberson.

Nous vous recommandons

118706627_104533904718606_7858939562566256367_o

Aurélie Billecard

Étudiante en management culturel et journalisme, fille d’expatriés en Asie et en Europe pendant une dizaine d’années, elle a rejoint l’équipe de la rédaction internationale.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

KRISS jeu 24/09/2020 - 02:57

Bon d’accord répréhensibles ici si « violences sexuelles » donc présumées non consenties on comprend mais en plus …sexistes » ? C’est quoi ça violences sexuelles-sexistes un pléonasme bobo ou une nouvelle position Kama-Sutra docteur ? Dîtes moi vite où ça commence où ça finie une maladie pareille docteur ? Bientôt la ceinture de chasteté masculine en sex-shop ou sur Amazon alors ? Voire par la modernité débridée actuelle un distributeur automatique comme le café , dans nos Administrations diplomatiques alors aussi? Notre Dupond, Noreti-pas la bonne idée de remettre la guillotine, une petite pour hommes seulement, sur la place publique qui couic d’eunuques fera l’affaire pour satisfaire nos donzelles en mal de parité mal placée? Ben ouai faut pas effaroucher toutes ces walkyries sur le retour qui grouillent dans nos ambassades et consulats en attendant la retraite fonctionnarisée sur les …6 DERNIERS MOIS BRUTS ! Bruts c’est pourtant bruts docteur et ça fait mal docteur ? Ouai ben ça ce n’est pas « sexuel » c’est simplement du sado-maso depuis des lustres sur le dos des autres dans le privé (20 DERNIERES ANNEES) ! Ben ouai docteur et par décence je ne précise pas le point d’anatomie concerné de ceux qui paient pour ceux qui n'ont donc rien d'autre à foutre! Pas même ne savent-elles aujourd'hui tenir à distance un mâle et si nécessaire, foutre une baffe à un con qui les emmerde!

Répondre

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.