TEST: 2299

Trois sujets soumis aux votations cantonales à Zurich

Par Olivia Zufferey | Publié le 19/02/2021 à 11:46 | Mis à jour le 19/02/2021 à 11:57
Photo : Dessin par Olivia Zufferey
votations cantonales Zurich

À Zurich, trois sujets sont soumis à une votation cantonale le 7 mars prochain. L’un concerne l’adaptation de la constitution cantonale, le deuxième est un changement de la loi sur la protection sociale et le troisième concerne l'initiative populaire des modifications de la loi sur la police. Que signifie exactement ces votations et quel est le positionnement des partis politiques ? Explications. 

En Suisse, le dimanche 7 mars 2021 sera le jour des résultats des votations fédérales. Dans certaines régions, il y aura aussi  des votations cantonales. C’est le cas de Zurich, où les habitants voteront sur trois sujets cantonaux. Le premier s’agit d’une modification de la constitution cantonale. Cette dernière vise à réorganiser les compétences financières du gouvernement. Le deuxième consiste à modifier la loi sur la protection sociale. Cette adaptation sert à placer une base juridique claire sur l'observation des bénéficiaires de l'aide sociale par des détectives sociaux. Le troisième est une initiative populaire sur des modifications de la loi sur la police. Cette adaptation exige que les nationalités, ainsi que d’autres informations, soient indiquées dans les rapports de police lors d’infractions pénales. 

Constitution cantonale 

Qu’en pensent les institutions politiques zurichoises ? Le gouvernement du canton ainsi que la majorité des partis politiques, de droites comme de gauches, sont favorables à la modification de la constitution cantonale. D’après eux, cette restructuration permettra une meilleure gestion financière. 

 Loi sur la protection sociale 

En ce qui concerne la modification de la loi sur la protection sociale, les avis sont plus divisés. Si le gouvernement et le parti démocrate-chrétien se montrent en faveur de cette modification, l’ Union démocratique du centre (UDC) ainsi que les verts sont contre. L’ UDC trouve cette loi inutile alors que le parti écologiste estime que l'utilisation de soi-disant détectives sociaux est une violation de la Convention des Droits de l'Homme et constitue une intervention disproportionnée dans les droits fondamentaux.   

Loi sur la police 

L'initiative populaire des modifications de la loi sur la police rencontre, quant à elle, beaucoup de soutien au sein de  l’ Union démocratique du centre. Ce dernier estime que les autorités doivent informer ouvertement et de manière transparente la nationalité des criminelles. Pour les partis de gauche, qui s’y opposent catégoriquement, mentionner leurs origines seraient discriminatoires. Le gouvernement zurichois pense que l’initiative va trop loin. Cependant, il estime que des informations complémentaires doivent être fournies dans certaines affaires pénales pour satisfaire l’intérêt public. Il suggère ainsi une contre-proposition, soutenue par le parti démocrate-chrétien.  

Que va décider le peuple zurichois ?   

Rendez-vous le 7 mars 2021 pour les résultats. 

Sur le même sujet
olivia zufferey

Olivia Zufferey

Diplômée en journalisme, Olivia est correspondante à Zurich pour lepetitjournal.com depuis novembre 2020. Elle est également graphiste et illustratrice.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Zurich !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com