Lundi 25 octobre 2021
TEST: 2299

Deux initiatives populaires soumises au vote en Suisse

Par Olivia Zufferey | Publié le 25/11/2020 à 06:00 | Mis à jour le 25/11/2020 à 06:00
Photo : Affiches des votations
votations suisses

Au mois de juin dernier, le Conseil fédéral (gouvernement) a décidé de soumettre au vote le 29 novembre 2020, deux initiatives populaires. L’une concerne les multinationales responsables – pour protéger l’être humain et l’environnement. La deuxième veut une interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre. Qu’est-ce qu’une initiative populaire et qu’est-ce que ces votations fédérales signifient-elles ? Explications.

Une initiative populaire peut être proposée par chaque citoyen. Pour qu’elle aboutisse, les initiants doivent récolter dans un délai de 18 mois, 100'000 signatures de personnes ayant le droit de vote. Par la suite la Chancellerie fédérale assure le déroulement correct de cette dernière, de son lancement jusqu'à la votation. Le Conseil fédéral et le Parlement peuvent décider de lui opposer un contre-projet.

Deux initiatives populaires  

Pour ce 29 novembre 2020, les votations fédérales soumises au peuple sont deux initiatives populaires. La première concerne les multinationales responsables - pour protéger l’être humain et l’environnement. Cette dernière a été lancée le 10 octobre 2016 et vise à ce que les entreprises suisses respectent à l’étranger les normes internationalement reconnues en matière de droits de l’homme et d’environnement. C’est à dire que toutes personnes lésées à l’étranger par des multinationales doivent pouvoir demander réparation en Suisse. La deuxième, lancée le 21 juin 2018 par le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA), demande l’interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre. Ce qui signifie l’interdiction aux institutions, tel que la banque nationale ou les caisses de pension de financer la production de matériels de guerre. Le GSsA estime qu’il y aurait moins de guerre et moins de population en exil si cette dernière est acceptée.  

Des avis divergents

Alors qu’en pensent les institutions politiques suisses ? Si ces initiatives populaires rencontrent beaucoup de soutient au sein des partis de gauche, la droite est beaucoup plus sceptique et le conseil fédéral les rejettent. Néanmoins le parlement propose un contre-projet concernant l’initiative des multinationales responsables.

Que va décider le peuple Suisse ?

Rendez-vous le 29 novembre 2020 pour les résultats.

Nous vous recommandons
olivia zufferey

Olivia Zufferey

Diplômée en journalisme, Olivia est correspondante à Zurich pour lepetitjournal.com depuis novembre 2020. Elle est également graphiste et illustratrice.
0 Commentaire (s) Réagir