Lundi 20 septembre 2021

Gaël Turbé : «Nous devons penser global et agir local»

Par Olivia Zufferey | Publié le 18/05/2021 à 17:34 | Mis à jour le 18/05/2021 à 22:25
Gaël Turbé élection consulaires Zurich

Gaël Turbé est tête de liste de « POUR UNE FRANCE ÉCOLOGIQUE; SOCIALE ET SOLIDAIRE, EUROPE ÉCOLOGIQUE LES VERTS » pour les élections consulaires 2021 de la 1ère circonscription de Suisse (Zurich). Il revient avec nous sur son programme. 

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?  

Je m’appelle Gaël Turbé et j’ai grandi une partie de mon enfance sur l’Ile d’Yeu. Puis j’ai déménagé avec ma famille près de Saint-Malo. En 2015, j’ai quitté cette ville pour m’installer à Bâle. Aujourd’hui, j’y vis depuis 6 ans  et je suis professeur de lettres au lycée français de Zurich. J'ai toujours eu la fibre de l’engagement. Adolescent, je faisais partie de l’Action Catholique des Enfants (ACE). Étudiant, j’ai participé à la fondation de l’association Mix-cité Rennes. C’est à travers l’écologie politique que j’ai trouvé un débouché aux valeurs humanistes qui m’ont construit. Je suis membre du parti Les Verts depuis 2002. Grâce à cet engagement, j’ai participé à plusieurs campagnes régionales, départementales et municipales. 

 

Comment avez-vous constitué votre liste ?  

À l’approche des élections consulaires en janvier 2020, Alexandre Château-Duclos, secrétaire du groupe EELV Hors-de-France, m’a proposé de constituer une liste sur la circonscription de Zurich. J’ai alors contacté des sympathisants écologistes dans le canton de Berne qui m’ont prêté main forte. À travers nos réseaux, nous avons constitué une liste de douze noms. Nous sommes toutes et tous des citoyens qui faisons vivre nos valeurs écologiques dans notre quotidien, par nos engagements professionnels ou associatifs (chercheurs et chercheuses en économie et dans la préservation de la biodiversité, responsable des transports, engagements dans des associations environnementales et éducation populaire).  

 

Quel est selon vous le plus grand défi auquel font face les Français de Zurich et de Suisse allemande ?  

Si la France et la Suisse demeurent deux pays européens culturellement proches, l’intégration demeure un grand défi pour certains de nos compatriotes. De nombreux parents français se posent la question du choix de l’école pour leurs enfants. Doivent-ils choisir une école gratuite et locale, mais dont l’enseignement se fera en allemand ? ou doivent-ils privilégier la continuité des apprentissages dans un établissement français, aux frais de scolarité élevé ? De plus, l' allemand et surtout le dialecte suisse alémanique peut constituer un obstacle pour s’intégrer rapidement. Comment participer au tissu associatif, comment créer une entreprise et comment tisser des liens affectifs avec les citoyens suisses sont des questions que nous posent fréquemment les nouveaux arrivants. 

 

Que représente pour vous la mission principale de conseiller des Français de l'étranger ? 

Les conseillers des Français de l’étranger doivent tisser des liens forts avec les acteurs locaux de Suisse allemande. Il me parait difficile de vivre entre Français sans contact étroit avec la culture locale. Et c’est justement pour créer ces passerelles entre les deux cultures que l’existence des conseillers consulaires prend tout son sens. Les conseillers des Français de l’étranger doivent penser global et agir local.  

 

 Pouvez-vous nous détailler les grands axes de votre programme ?  

L’axe principal de notre programme promeut l’exemplarité écologique de la présence française en Suisse.  Les conseillers écologistes pèseront de tout leur poids pour faire avancer les initiatives culturelles, les entreprises, les organismes français, le consulat dans ses politiques d’achat et tous autres acteurs qui s’engagent dans la transition écologique. Le but est de nous permettre de nous sentir fiers d’appartenir à un pays moderne qui relève les défis du XXIème siècle. De plus, l’augmentation des frais d’écolage et les budgets très serrés pour l’obtention de bourses nous empêchent de proposer une vraie offre éducative pour les français de Suisse alémanique. De nombreuses familles ne peuvent pas s’offrir une école privée. C’est pourquoi nous défendrons le retour de l’état dans les écoles françaises. Si les prochains mois nous permettent de respirer à nouveau, nous soutiendrons toute les initiatives qui visent à renouer avec le sens de la convivialité. Après un an et demi d’une vie étriquée, nous avons tous besoin d’ouvrir les fenêtres et de nous ouvrir à nouveau aux autres. 

 

 

Liste des candidats POUR UNE FRANCE ÉCOLOGIQUE;

SOCIALE ET SOLIDAIRE, EUROPE ÉCOLOGIQUE LES VERTS

M. TURBÉ Gaël, Pierre, Christian 

Mme LESAINT Pascal, Marie 

M. LEMER François, Pierre-Jacques 

Mme RAMON Charlotte, Anna, Marie 

M. GARCIA Claude, Antoine 

Mme ECKHARDT Marie, Suzanne 

M. DE ZAÏACOMO Xavier, Joseph, Frédéric 

Mme PENHER Stéphanie 

M. BAYERE Romain 

Mme BAUDRILLER Marine, Emilie 

M. LEGER Yvan, Grégory, Etienne 

Mme SCHERNBERG Hélène 

Nous vous recommandons
olivia zufferey

Olivia Zufferey

Diplômée en journalisme, Olivia est correspondante à Zurich pour lepetitjournal.com depuis novembre 2020. Elle est également graphiste et illustratrice.
0 Commentaire (s) Réagir