Dimanche 17 janvier 2021

SOCIETE - Nette augmentation du nombre de suicides assistés en Suisse

Par Lepetitjournal Zurich | Publié le 14/10/2016 à 18:00 | Mis à jour le 07/01/2018 à 01:11

Le recours au suicide assisté augmente parmi la population résidente de Suisse. Une pratique largement acceptée par la population, plus de de 60% des plus de 50 ans ayant déjà songé à y avoir recours.

742 personnes résidant en Suisse ont été aidées à mourir en 2014 selon une étude de l'Office fédéral de la statistique publiée jeudi. Un chiffre en augmentation de 26% par rapport à 2013 et plus de deux fois plus élevé qu'en 2009.

Image d'illustration (Crédits : Thinkstock)

Les requérants sont le plus souvent des personnes atteintes d'un cancer (42%), d'une maladie dégénérative (14%) ou cardiovasculaire (11%), ou d'une pathologie musculosquelettique (10%). La plupart sont des femmes (422, pour 320 hommes). Et pour plus de 90% d'entre elles, les personnes concernées ont plus de 55 ans.

Les suicides assistés représentaient 42% du nombre total de suicides en 2014. Parmi les décès sans assistance, toutes les catégories d'âge sont cette fois représentées. Et contrairement aux suicides assistés, ceux-ci concernent avant tout la population masculine (754 hommes pour 275 femmes).

En 2014, les suicides assistés représentaient également 1,2% du nombre total de décès. Mais si le recours à cette pratique est relativement peu répandue, elle est largement acceptée par la population. La Suisse, qui n'autorise pas l'euthanasie active, est en effet le premier pays du monde à avoir légalisé la pratique du suicide assisté, en 1942.

En vertu de l'article 115 du Code civil, qui stipule que l'assistance au suicide n'est pas punissable en l'absence de motif égoïste, des associations spécialisées ont vu le jour dans les années 1980, avec pour objectif d'accompagner les demandeurs. Les deux principales structures suisses sont Exit et Dignitas. La première réserve ses services aux Suisses et aux résidents permanents en échange d'une adhésion à l'association. La seconde est, elle, ouverte aux étrangers.

Une étude récente de l'association Exit révèle justement que plus de 63% de la population âgée de 50 ans et plus de Suisse alémanique aurait déjà envisagé le recours au suicide assisté. Et un pourcentage similaire souhaite être mieux informé de ses droits en la matière. Une sondage précédent donnaient des chiffres équivalents pour la Suisse romande.

Jean-Baptiste CHATAIN (www.lepetitjournal.com/zurich) vendredi 14 octobre 2016.
Recevez nos articles du lundi au vendredi en vous inscrivant à notre newsletter. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

logofbzurich

Lepetitjournal Zurich

L'édition de Zurich de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet