Guy Parmelin reste réaliste et s'interdit des vœux trop enthousiastes

Par Lepetitjournal Zurich | Publié le 01/01/2021 à 19:35 | Mis à jour le 01/01/2021 à 21:50
Photo : Discours de Guy Parmelin lors du Nouvel-An
discours Guy Parmelin Suisse

Lors de son allocution du Nouvel-An, le président de la Confédération a placé la cohésion au centre. Après une année difficile, il a appelé à l'unité pour vaincre les incertitudes de 2021.

«Notre pays, comme tant d’autres, a vécu une année sombre. La crise sanitaire nous a durement éprouvés», a déclaré Guy Parmelin durant son discours du Nouvel-An. «À l'aube de cette année 2021, le réalisme m’interdit de former des voeux trop enthousiastes», a-t-il ajouté sur les ondes des médias du service public.

Le président de la confédération a tiré le bilan d'une année éprouvante pour la Suisse et a exprimé son soutien à ceux qui ont perdu un ou plusieurs proches lors de cette année écoulée. «La pandémie a bouleversé nos existences aussi en envoyant des personnes au chômage, en détruisant des entreprises de tradition ou en mettant nos systèmes d’éducation et de santé à l’épreuve», a-t-il indiqué.

Guy Parmelin a relevé plusieurs fois le caractère exceptionnel de l'année qui vient de s'écouler. Il a  partagé son optimisme tout en rappelant que «le pays a de la ressource».

La cohésion et l'unité

Le président a souligné les vertus de l’éducation et de la formation, selon lui vecteurs de savoir, de culture, d’ouverture, d’écoute et de source de dialogue. «A une époque aux rapports de forces instables, elles garantissent l’accès au compromis, qui est un bon chemin vers la résolution apaisée des conflits», D'après lui, la formation et l’éducation  sont «les clefs de notre indispensable cohésion».

Avant de souhaiter une «bonne année», Guy Parmelin a rappelé «qu'unie, la Suisse se trouve plus forte pour défendre ses intérêts. Avec cran, et avec vigueur s’il le faut». Il a exprimé son souhait de voir en 2021 l'unité entre «la Suisse des villes et celle des champs, la Suisse du progrès comme celle de la tradition, la Suisse aisée et celle qui l’est moins».

 

Sur le même sujet
logofbzurich

Lepetitjournal Zurich

L'édition de Zurich de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Zurich !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale