Mardi 14 juillet 2020

MANIFESTA 11 - Le "Pavillon des Réflexions" est à quai à Bellevue

Par Lepetitjournal Zurich | Publié le 30/05/2016 à 23:00 | Mis à jour le 18/07/2016 à 08:28

Depuis vendredi, le "Pavillon des Réflexions" s'est ancré devant Bellevue, annonçant l'ouverture imminente de la Manifesta 11. Zurich accueille en effet cette année la onzième édition de la Biennale européenne d'art contemporain, qui ouvrira ses portes le 11 juin. Avec comme thème, "Ce que les gens font pour de l'argent".

Pavillon multifonction

Avec sa silhouette massive qui se reflète dans le lac de Zurich en face de Bellevue, difficile de rater le Pavillon des Réflexions lors d'une promenade sur les quais. Il y a quelques jours encore, la structure de bois et d'acier de 150 tonnes se trouvait sur l'autre rive du lac, face au Mythenquai. Là, 30 étudiant de l'Ecole d'architecture de l'ETHZ s'affairaient à achever sa construction sous la supervision du père de l'?uvre, Tom Emerson. Jeudi, le Pavillon, fixé sur ses flotteurs, était remorqué jusqu'à son emplacement actuel. Et son inauguration avait lieu vendredi, en présence du curateur de la Biennale, Christian Jankowski.

Le Pavillon de Réflexions (Crédits: ETHZ)


Une structure flottante : c'était une des exigences des organisateurs de la Manifesta. Le Pavillon doit également pouvoir accueillir jusqu'à 300 visiteurs simultanés, contenir une piscine extérieure et supporter un écran géant pour les projections de la Biennale. C'est en effet là que battra le c?ur du festival pendant 100 jours, du 11 juin au 18 septembre.

Le Cabaret Voltaire : 27ème guilde zurichoise

Au sec, on trouvera la Manifesta un peu partout dans Zurich. La Löwenbräukunst-Areal, le Kunsthaus, le Helmhaus accueilleront chacun des expositions. Le Cabaret Voltaire, notamment, sera transformé en "Hall de Guilde des Arts" par une autre équipe de l'ETHZ, celle du professeur Alex Lehnerer, en collaboration avec l'artiste française Marguerite Humeau.

La création de cette éphémère "Guilde des Arts", qui accueillera les 35 artistes participant au festival et fonctionnera donc pendant la durée de l'évènement comme la 27ème guilde zurichoise, renvoie au thème choisi cette année : les métiers, et notamment les métiers zurichois marqués par le rôle des guildes et l'influence du commerce et des échanges. La Manifesta se donne en fait pour objectif d'explorer le rapport du travail à la société, en demandant aux artistes participant de s'inspirer des professions existantes et de leurs techniques de travail.

Performances en tout genre

Concrètement, des professionnels zurichois de différents secteurs, du policier au dentiste, accueilleront chacun un artiste pour collaborer à la création d'?uvres diverses. Un exemple : le chef étoilé Fabian Spiquel travaillera en binôme avec le designer John Arnold pour réinterpréter les plats servis lors des banquets officiels. Ceux-ci seront proposés dans différents point de restauration à emporter de la ville, rompant ainsi avec leur usage traditionnel pour créer de nouvelles pratiques sociales et culinaires.

Plus généralement, la biennale se déclinera sous trois formes en relation les unes avec les autre : une exposition retrospéctive sur l'histoire des Manifesta à la Helmaus, des performances en " joint-venture" dans des espaces satellitaires, et enfin des films making-of  de la Manifesta qui seront projetés au Pavillon des réflexions.

Jean-Baptiste CHATAIN (www.lepetitjournal.com/zurich) mardi 31 mai 2016.
Recevez nos articles du lundi au vendredi en vous inscrivant à notre newsletter. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

logofbzurich

Lepetitjournal Zurich

L'édition de Zurich de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet