Un mur de graffiti "libre" pour soutenir la population musulmane

Par Alexandra Jaegy | Publié le 28/03/2019 à 00:20 | Mis à jour le 28/03/2019 à 00:31
Photo : Le mur d'Aroha à Wellington
Wellington

Wellington Council, vient d'annoncer la création de deux zones de graffitis "libres" afin que les personnes qui le souhaitent puissent laisser des messages de soutien aux familles, et à la population musulmane, suite à l'attaque terroriste de Christchurch en Nouvelle-Zélande. 

Le mur d'Aroha, qui entoure désormais l'hôtel de ville de Wellington comme un long tableau noir, devrait permettre aux gens d'adresser leurs messages de soutien à la population musulmane. Des dizaines de de graffitis avaient commencé à apparaître sur les murs de la ville immédiatement après le massacre, poussant le maire de Wellington, Justin Lester, à mettre en place ce dispositif exceptionnel :

Nous réalisons que les habitants de Wellington veulent un endroit où manifester leur soutien à la communauté musulmane, aux migrants et aux réfugiés

Ce mur devrait rester en place pendant trois mois.

 

(source : newshub.co.nz)
 

47384050_520622831768997_2784234621468934144_n

Alexandra Jaegy

Catalane de Paris, Alexandra vit en colocation avec Didier, son cochon d’inde. Elle essaye d’écrire autant qu’elle sourit, en passant par plusieurs rédacs : web, papier, carton, peu importe tant qu’il y a de la passion.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Wellington !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Wellington.

À lire sur votre édition internationale