Édition internationale
  • 0
  • 0

Un mur de graffiti "libre" pour soutenir la population musulmane

WellingtonWellington
Le mur d'Aroha à Wellington
Écrit par Alexandra Jaegy
Publié le 28 mars 2019, mis à jour le 28 mars 2019

Wellington Council, vient d'annoncer la création de deux zones de graffitis "libres" afin que les personnes qui le souhaitent puissent laisser des messages de soutien aux familles, et à la population musulmane, suite à l'attaque terroriste de Christchurch en Nouvelle-Zélande. 

Le mur d'Aroha, qui entoure désormais l'hôtel de ville de Wellington comme un long tableau noir, devrait permettre aux gens d'adresser leurs messages de soutien à la population musulmane. Des dizaines de de graffitis avaient commencé à apparaître sur les murs de la ville immédiatement après le massacre, poussant le maire de Wellington, Justin Lester, à mettre en place ce dispositif exceptionnel :

Nous réalisons que les habitants de Wellington veulent un endroit où manifester leur soutien à la communauté musulmane, aux migrants et aux réfugiés

Ce mur devrait rester en place pendant trois mois.

 

(source : newshub.co.nz)
 

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions