Mercredi 12 août 2020
Wellington
Wellington

Plus de cas actif de COVID-19 en NZ, passage au level 1 ce mardi

Par Madeleine Goujon | Publié le 08/06/2020 à 15:26 | Mis à jour le 09/06/2020 à 07:37
Photo : La Première ministre lors de sa conférence de presse, lundi 8 juin (Capture d'écran Facebook Jacinda Ardern)
niveau 1 NZ aucun cas actif

Avec près de 40 000 personnes testées négatives au COVID-19 ces deux dernières semaines et en l’absence de cas actif dans le pays, le Cabinet néo-zélandais a décidé de passer au niveau d’alerte 1 dès mardi 9 juin. Mis à part le maintien du contrôle aux frontières, les restrictions sont levées dans le pays qui va pouvoir « retourner à la normale ».

 

 

La Première ministre a annoncé lundi 8 juin la décision du Cabinet de passer au niveau d’alerte 1 « à partir de minuit ce soir ». Ainsi dès le mardi 9 juin, les restrictions sur les déplacements personnels, sur les rassemblements et événements, sur les transports intérieurs ou encore sur les lieux de travail et les services seront levées.

Un effort d’équipe « remarquable »

« Notre équipe de 5 millions de personnes s’est sacrifiée et a réalisé énormément en un peu moins de 11 semaines. Nous nous sommes unis d’une manière sans précédent pour écraser le virus. Et aujourd’hui, 75 jours plus tard, nous sommes prêts », a déclaré la cheffe du Gouvernement. Le dernier cas actif dans le pays est « considéré comme rétabli » selon les autorités sanitaires, et les quelque 40 000 personnes testées pour le COVID-19 ces derniers 17 jours ont toutes été testées négatives.

Un « retour à la normale » mais la vigilance de mise

Tout en reconnaissant qu’avec le niveau 1, l’économie néo-zélandaise devient « sinon la plus ouverte, l’une des économies les plus ouvertes du monde », Jacinda Ardern demande pour autant aux Néo-zélandais de rester vigilants. Le retour à la vie normale ne doit pas compromettre tous les efforts réalisés jusqu’alors, sous peine de devoir retourner aux niveaux d’alerte plus restrictifs. Le Gouvernement recommande aux habitants de tenir un journal personnel pour garder une trace de leurs déplacements (ou utiliser l’application de suivi des contacts). Les entreprises et organisateurs d’événements sont également encouragés à tenir des registres pour la recherche potentielle des contacts en cas de nouveau cas. Les pratiques de santé publique et d’hygiènes devraient aussi être maintenues.

Le COVID-19 est toujours présent dans le reste du monde

Les mesures aux frontières restent essentielles pour permettre la levée des restrictions à l’intérieur du pays : « Le défi du COVID-19 demeure dans le monde entier, et demeure ainsi ici également. Nous ne sommes pas à l’abri de ce qui se passe dans le reste du monde », a rappelé la Première ministre. Toute personne arrivant en Nouvelle-Zélande devra s’isoler pendant quatorze jours et sera testée deux fois durant cette période.

 

Madeleine Goujon

Madeleine Goujon

Éprise de problématiques environnementales et culturelles, j’ai une double formation en droit et en journalisme. Pour le moment en télétravail depuis la France, j’espère rejoindre la Nouvelle-Zélande au plus vite.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

POLITIQUE

Referendums : la NZ s’apprête à vivre un mois de septembre historique

Les Néo-Zélandais devront se prononcer à la fois, par référendum sur les deux sujets majeurs que sont l’euthanasie et la légalisation du cannabis récréatif et son usage, et aux élections législatives.

Expat Mag

Chennai Appercu
SOCIÉTÉ

Être « maid » en Inde

En Inde, il est chose courante de voir travailler dans les foyers aisés ou étrangers des employés de maison, « maid » en anglais ou « bai » en Hindi. Un métier intense de millions de personnes...

Sur le même sujet