Lundi 22 juillet 2019
Wellington
Wellington
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’UE sonne la fin des plastiques à usage unique. Et la NZ ?

Par Sarah Nicoud | Publié le 31/03/2019 à 11:41 | Mis à jour le 31/03/2019 à 11:55
Photo : Plus de 70% des déchets marins proviennent des produits plastiques à usage unique.
Le Petit Journal Auckland

Cotons-tiges, pailles, touillettes à café… Le Parlement Européen a voté la semaine dernière, l’interdiction à partir de 2021 de tous ces produits plastiques à usage unique. La Nouvelle-Zélande va-t-elle lui emboîter le pas ?

L’UE s’est imposée l’objectif de réduire l’usage des produits plastiques à usage unique qui contribuent massivement à la pollution des océans. Plus de 70% des déchets marins provenant en effet de ces produits.

Une dizaine de catégories de produits sont concernées parmi lesquels les cotons-tiges, les pailles, les touillettes à café ou encore les gobelets et autres couverts en plastique.

Le plastique empoisonne nos mers, il tue leurs habitants et il nous menace, nous, au bout de la chaîne. Il était urgent d’agir

La Nouvelle-Zélande, qui a déjà instaurée cette année l’interdiction des sacs en plastique à usage unique, pourrait bien relancer le débat au sein de son gouvernement pour supprimer l’usage de ces autres catégories de plastiques.

Affaire à suivre…

 

44495340_10215115051863043_5136023541547794432_o

Sarah Nicoud

Après son aventure Australienne il y a deux ans, Sarah part à la conquête de la Nouvelle-Zélande pour une expérience de vie enrichissante. Elle est heureuse de partager avec les lecteurs du Petit Journal Auckland sa curiosité vis-à-vis de l’actualité.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

ENVIRONNEMENT

Veolia signe un contrat à 170 millions de dollars avec WellingtonWater

La société néo-zélandaise de service des eaux, Wellington Water, vient d’attribuer un contrat de 170 millions de dollars à Veolia pour l’entretien et la gestion d’usines de traitement des eaux usées.

Expat Mag

"Pires que la prison": les centres pour mineurs philippins sont le théâtre d'abus

Le crime de Jerry, un Philippin de 11 ans? Avoir violé les lois sur le couvre-feu des mineurs après avoir fui la violence à la maison. Son châtiment? Un séjour en centre de détention pour la ...

Sur le même sujet