Mardi 7 juillet 2020
Wellington
Wellington

Le gouvernement néo-zélandais veut décriminaliser l’avortement

Par Sarah Nicoud | Publié le 06/08/2019 à 08:44 | Mis à jour le 17/04/2020 à 04:51
Photo : le ministre de la justice néo-zélandais, Andrew Little, a présenté, lundi 5 août, le projet de loi sur l’avortement. Nick Perry / AP
avortement nouvelle zélande

Le projet de loi visant à décriminaliser l’avortement en Nouvelle-Zélande sera présenté demain, jeudi 8 août 2019, au Parlement.

Le gouvernement néo-zélandais a publié ce lundi 5 août un texte visant à libéraliser l’avortement, modifiant ainsi les lois restrictives actuelles du pays.

Aux termes de ce projet de loi, l’interruption volontaire de grossesse ne sera non plus considérée comme un crime mais bien comme un acte relevant du domaine de la santé et du choix des femmes néo-zélandaises. Le texte précise que L’IVG pourra être réalisé jusqu’à la vingtième semaine de grossesse et au-delà sur avis médical.

L’association « Women Aotearoa » pour le droit à l’avortement s’est félicité de cette annonce.

 

 

Nous vous recommandons

44495340_10215115051863043_5136023541547794432_o

Sarah Nicoud

Après son aventure Australienne il y a deux ans, Sarah part à la conquête de la Nouvelle-Zélande pour une expérience de vie enrichissante. Elle est heureuse de partager avec les lecteurs du Petit Journal Auckland sa curiosité vis-à-vis de l’actualité.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet