TEST: 2298

Rencontre du Parti populaire européen (PPE) à Varsovie

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 11/03/2019 à 00:00 | Mis à jour le 11/03/2019 à 00:00
europe

Rzeczpospolita revient sur la rencontre du PPE qui a eu lieu jeudi à Varsovie. A l’approche des élections européennes, Manfred Weber, chef du PPE, s’est référé à la situation politique en Pologne en déclarant : « la question qui se pose en Pologne à l’occasion des élections de mai est simple. Il s’agit d’orientation. Les Polonais veulent-ils rester de véritables partenaires de l’UE ou préfèrent-ils adopter la voie de l’égoïsme et du nationalisme ? Je le dis ouvertement – le gouvernement PiS rend difficile ces dernières années la réalisation des intérêts de la Pologne dans l’UE ». Du côté polonais, MM. Kosiniak-Kamysz (PSL) et Schetyna (PO) ont pris la parole. M. Kosiniak-Kamysz a beaucoup insisté sur des programmes sociaux que la nouvelle Commission européenne devrait développer. « Si la CE et le PE renouvelés ne font pas un effort en faveur du développement des programmes sociaux, des programmes de cohésion, de la PAC, il n’y aura pas de nouvelle chance. Les élections d’après pourront être remportées par des populistes et des nationalistes. Un organisme mûr comme l’UE a besoin d’une nouvelle impulsion », a-t-il dit. Il a ajouté par ailleurs que l’Europe devrait marcher « à une seule vitesse, plus précisément à grande vitesse ». M. Schetyna qui a pris ensuite la parole, a annoncé que les partis d’opposition qui présentent des listes communes pour les européennes envisagent de créer des listes conjointes pour les élections au Sénat [qui est élu en Pologne au scrutin uninominal à un tour, ndlr]. Rzeczpospolita observe que dans les coulisses de la rencontre, deux sujets ont été débattus, notamment l’exclusion de Viktor Orban du PPE et la composition exacte des listes de la Coalition européenne. 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Varsovie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bénédicte Mezeix

Rédactrice en chef de l'édition Varsovie.

À lire sur votre édition locale