Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 3

En Pologne, il vaut mieux éviter d’insulter le président

dudaduda
Andrzej Duda, le président polonais
Écrit par Cédric Tavernier
Publié le 6 avril 2021, mis à jour le 7 avril 2021

En Pologne, la loi sur l’injure et la diffamation est l’une des plus strictes des États démocratiques et peut coûter jusqu’à 3 ans de prison. Les cas se sont multipliés récemment.

 

Juin 2020

En juin 2020, alors que la bataille électorale battait son plein, des lycéens du village de Sulmierzyce pendant une fête privée à l’extérieur amènent une affiche d’Andrzej Duda, candidat à sa propre réélection, la brûle et lui balancent des insultes. Présent, le fils d’un membre local du PiS, le parti dont est issu le président en avertit sa famille. Résultat : les lycéens risquent jusqu’à 3 ans de prison.

 

Mars 2021

Jakub Zulczyk, un écrivain célèbre twitte que « Duda est débile » suite au message de félicitations de ce dernier pour son homologue américain. Il sera aussi poursuivi pour injure.

 

En permanence

Récemment, les commentaires anonymes font l’objet d’enquête. Ainsi, il a été demandé à Gazeta Wyborcza, un journal d’opposition, de révéler les données de ceux qui ont critiqué le ministre de la Justice Zbigniew Ziobro.

 

Certes, le parti au pouvoir, le PiS, n’est pas le premier à utiliser cette loi, pourtant assez imprécise mais il est évident qu’il y recourt beaucoup plus que les autres.

 

 

Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

© lepetitjournal.com 2024