Samedi 23 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

COP 24 – Le paquet de Katowice, un accord minimum

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 18/12/2018 à 00:00 | Mis à jour le 18/12/2018 à 00:00
environnement

La presse revient sur la COP 24 qui vient de s’achever à Katowice, où près de 200 pays sont parvenus à s’accorder sur les règles de mise en œuvre de l'Accord de Paris sur le climat en adoptant le « paquet de Katowice ». 

 

Dziennik Gazeta Prawna [« Un succès épuisant »]qualifie le compromis adopté de « mou », tout en soulignant que les pays développés se sont mis d’accord pour contribuer davantage aux actions relatives aux changements climatiques au profit des pays les plus vulnérables. 

 

Michał Kurtyka, président de la COP 24 a annoncé que « le document prend en compte les intérêts de toutes les parties d’une façon équilibrée et juste ». Christana Figueres, ancienne secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques a constaté que « personne n’est entièrement satisfait du paquet de Katowice, mais que c’est un pas important ». Selon elle, la prochaine COP devrait présenter les avancés sur les nouveaux objectifs de la lutte contre le réchauffement climatique. Simultanément, le quotidien souligne dans son commentaire que la COP 24 était une bonne occasion pour la Pologne de  se débarrasser de son étiquette de pays dépendant du charbon, mais que les hommes politiques polonais n’en ont pas profité et n’ont pas compris le sens de cet exercice. 

 

Pour Rzeczpospolita en revanche, qui cite un diplomate européen, l’adoption du paquet de Katowice « est un succès personnel de Michał Kurtyka » qui a su négocier efficacement le compromis auprès de 200 pays présents à la conférence. Le quotidien ajoute aussi qu’à Katowice a été adoptée la déclaration sur l’électromobilité par 40 pays dont la Chine, l’Inde, le Japon, l’Allemagne ou le Canada. 

 

Gazeta Wyborcza [Une catastrophe, et pas seulement climatique] écrit dans son commentaire que « le sommet climatique à Katowice a été pour la diplomatie polonaise une série d’échecs, et que la conclusion pertinente de la COP24 se cachait dans la déclaration du secrétaire général de l’ONU qui a annoncé que « les pourparlers sur des objectifs climatiques ambitieux sérieux auront lieu l’année prochaine », sous-entendu « pas en Pologne ». 

 

Le quotidien catholique Nasz Dziennik  annonceque « la Pologne n’est pas le coupable principal des émissions de CO2,  pourtant on attend de sa part qu’elle assure le plus grand fardeau ». Le quotidien cite Jan Szyszko, ancien ministre de l’Environnement qui critique le paquet énergie-climat de l’UE qui concerne uniquement la réduction des émissions dans certains secteurs  et affirme« que l’Accord de Paris donne davantage de possibilités pour lutter contre la pollution de l’air ». 

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Athènes Appercu
TOURISME

Kalymnos, l’île aux éponges et aux alpinistes

Kalymnos, quatrième plus grande île du Dodécanèse se fait discrète dans le palmarès des joyaux insulaires grecs. Pourtant, sa beauté naturelle et son histoire n’en sont pas moins appréciables.