Mercredi 21 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les 10 expressions qui vous sauveront de l’embarras

Par Julien Apaloo | Publié le 27/03/2019 à 00:00 | Mis à jour le 28/03/2019 à 11:29
apprendre-polonais-application

 

Vous n’avez pas une idée verte de ce que c’est d’être un chien français ? Alors voilà quelques expressions polonaises qui vous aideront à vous sortir de situations difficiles. Une sélection parfaite pour impressionner n’importe qui avec votre connaissance de la langue polonaise !  

 

- Cet hiver, en faisant attention de ne pas glisser sur le verglas, vous avez sûrement « soufflé sur du froid»

 Dmuchać na zimne [souffler sur quelque chose qui est déjà froid] – être très prudent.

 

- Si on vous demande ce que vous penser de la dernière sortie ciné, ne « l’enveloppez pas dans du coton » 

Nie Owijać w bawełnę [envelopper quelque chose dans du coton] – être sincère, directe ; ne pas y aller par quatre chemins.

 

- Les ados sont toujours un peu ailleurs. Vous pouvez maintenant demander à votre fils si par hasard il ne pense pas « aux amandes bleues ».

Myśleć o niebieskich migdałach [penser aux amandes bleues] – rêver ; être dans les nuages. 

 

- Demain si vous remarquez que votre supérieure agit bizarrement vous pourrez toujours lui demander si elle est « dans la sauce » ou non. 

Być nie w sosie [ne pas être dans la sauce] – se sentir mal physiquement ou moralement ; ne pas être dans son assiette.

 

- Pour ramasser un cœur brisé, ça peut être très utile.

 Dać komuś kosza [donner un panier à quelqu’un] – refuser un sentiment, les propositions amoureuses de quelqu’un.

 

- Si quelqu’un ose vous dire qu’il est très simple de maîtriser le polonais, répondez qu’en réalité, il n’a « pas une idée verte ».

Nie mieć zielonego pojęcia [ne pas avoir une idée verte] – n’avoir la moindre idée de quelque chose.

 

- Si votre compagnon n’arrive pas à décider d’un restaurant pour passer la soirée, vous pouvez lui dire qu’il fait son « chien français ».

Być jak francuski piesek[être comme un chien français] – être difficile, exigeant ; faire la fine bouche.

 

- On dit que lorsqu’on quitte Varsovie, on « pleure comme un castor », des avis ?

Płakać jak bóbr [pleurer comme un castor] – pleurer à chaudes larmes.

 

 

- Si votre amie a attrapé froid au ski, c’est malheureux mais vous pouvez toujours la rassurer en lui disant que « ça guérira avant le mariage ».

 Do wesela się zagoi  [ça guérira avant le mariage] – ça guérira vite.

 

- Quand votre collègue vous rend un dossier que vous attendiez depuis plusieurs semaines, il vous dira sûrement qu’il espère qu’il n’est pas « après les oiseaux »

 Już po ptakach [c’est après les oiseaux] – c’est trop tard.

 

Bon courage !

 

Article rédigé en collaboration avec Dominika Napiorkowska

 

Julien Apaloo

Le Petit Journal Varsovie offre l'alliage entre mes deux objectifs de mon année de césure : une expérience en journalisme avec un séjour à l'étranger !
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Votre édition de Varsovie cherche un repreneur !

Cet été, l’équipe de Lepetitjournal.com/Varsovie va se renouveler. Suite au départ d’une de ses associées l’édition cherche à renforcer son équipe. Intéressé.e ? Contactez-nous vite.