AUTORITE DE SURVEILLANCE BANCAIRE – Retombées des faits de corruption

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 16/11/2018 à 00:00 | Mis à jour le 16/11/2018 à 00:00
index

La grande majorité des quotidiens reviennent sur l’affaire de corruption impliquant le président de l’Autorité de surveillance bancaire (KNF). Selon Rzeczpospolita, cette affaire peut s’avérer être le plus grand défi pour le Premier ministre Morawiecki dans sa carrière car il devra résoudre d’un côté un problème politique qui peut peser lourd sur l’avenir de sa formation politique, et de l’autre côté un problème systémique et financier qui peut avoir un impact sur la crédibilité financière de la Pologne.

 

La Plateforme civique a demandé hier la convocation cette semaine d’une session extraordinaire de la Diète avec une présentation de la situation par le Premier ministre et le ministre de la Justice. A ce stade, la porte-parole du parti Droit et Justice (PiS) a déclaré qu’ « il n’y avait aucune raison pour le faire car toutes les institutions de l’Etat fonctionnent bien, notamment le parquet et les services spéciaux ».     

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Varsovie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bénédicte Mezeix

Rédactrice en chef de l'édition Varsovie.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale