Mercredi 19 septembre 2018
Varsovie
Varsovie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

VU DE L’EXTERIEUR - Mariage polonais

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 15/07/2010 à 00:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 15:53

Il est peu d'événements plus festifs qu'un mariage, polonais de surcroît. Un condensé de traditions dont Georges a pu faire l'expérience et dont il nous fait le récit

Après un an en Pologne, je fus invité à un mariage polonais. Finalement ! J'avais entendu beaucoup d'histoires de mariage, mais elles finissaient avec la phrase : "Il faut le voir" ou "Il faut le vivre". Veni, vici, vidi !

Mariage à la polonaise (Photo: Meder Kydyraliev)

La messe
Mon histoire commence à l'église, au début de la messe à 14h00. Les mariés attendent à l'entrée de l'église puis descendent jusqu'à l'autel suivis de leurs témoins et des parents des mariés qui ne jouent pas le même rôle qu'en France. S'en suit une cérémonie d'une heure pendant laquelle le prêtre a tenu le premier rôle avec un long sermon sur ce qu'est l'amour, la vie de couple, la famille, la vie à deux, encore l'amour, la loyauté envers l'autre ?. 
Il fallait souvent se lever, se baisser, voire se mettre a genoux pendant la messe.... Une cérémonie très pieuse en somme.

Devant l'église
Les mariés ne signent pas de registres, sortent de l'église et s'arrêtent sur son parvis. C'est alors que tous les invités forment une longue file et présentent chacun leur tour leurs v?ux de bonheur, les cadeaux et autres enveloppes. Les témoins jouent pleinement leur rôle en débarrassant les mariés des bouquets et cadeaux au fur et à mesure? Vient notre tour et je débite difficilement la phrase toute faite apprise une minute avant « Wszystkiego najlepszego nowo?e?com » (Mes meilleurs voeux pour les jeunes mariées), qui était pour moi alors presque imprononçable. Au moins sommes-nous sûrs de causer 30 secondes avec les mariés, et puis on donne les cadeaux en mains propres. Du coup, ce petit rituel peut durer plus d'une heure...

Au manoir
Vers 16h00, tout ce beau petit monde, une centaine de personnes, se dirige vers un ?manoir' du 20ème siècle appartenant au sénateur du coin, à quelques kilomètres de Siedlice. 
Avant de pénétrer à l'intérieur, les mariés ont dû boire un verre de vodka accompagné de pain et de sel. Le verre a ensuite été jeté et cassé à la russe par-dessus l'épaule. 
Nous pénétrons tous dans la salle, nous faisons servir aussitôt un verre de champagne que nous devons boire rapidement et allons nous installer à table. Chacun pour soi et un pour tous, aucun plan de table, on s'assoit où l'on peut ; exercice peu évident quand on ne connait personne.

A table et premiers "Sto lat"
Sur la table, trônent déjà plein de plats froids, des salades de toutes sortes, des viandes en gelée, des ?ufs, du hareng en sauce?. Les liquides sont des jus de fruits, des sodas, une bouteille de vin blanc piquant pour 10 personnes, et une bouteille de vodka - 50cl- pour 6 personnes. Tout le monde n'est pas encore assis que les premiers commencent déjà la soupe aux tripes qui leur est servie par les serveuses, qui maintiendront un rythme effréné toute la soirée. 
Pendant la soupe, le groupe de musique, également chargé d'animer et de mettre l'ambiance vient chanter Sto lat (100 ans), la chanson d'anniversaire et de toute célébration en Pologne à chaque heureux événement. Tous les invités terminent le chant par le premier verre de vodka. (un verre de vodka est petit 3-5 cl et se boit 'cul sec'). 
Le repas s'enchaîne sur un rythme aussi sûr que celui des kieliszek (verres de vodka). Les assiettes sont enlevées à peine la cuillère reposée pour être remplacée quelques secondes plus tard par un plat de viande si bien que personne ne mange la même chose en même temps.

Promenades et Kieliszek
Nous faisons des pauses pendant le repas, nous allons nous promener, revenons manger quelques victuailles, la table étant toujours bondée de plats aussi appétissants les uns que les autres. Cafés et thés sont à la disposition de tous dans une salle annexe à la principale, nous en boirons une quantité non négligeable pendant la noce.
Chaque retour à table est l'occasion de prendre un ou deux kieliszek. A noter qu'une autre table dans la salle annexe propose de la charcuterie artisanale de la région. J'ai tenté quelques fois d'expliquer mon étonnement de voir de la nourriture en buffet sur une autre table, dans une autre salle. Je n'ai jamais réussi à le faire comprendre. 
Le repas continue ainsi, jonglant entre sortie dans le parc annexe, un peu de viande en gelée, une danse, un kieliszek, un peu de salade, un kieliszek, une danse, une séance photo en extérieur, un peu d'hareng, un kieliszek, une danse etc ?. 
Il faut dire qu'il ne manque jamais de vodka sur la table, le père du marié passant régulièrement avec son panier pour faire le plein. C'est ainsi qu'avec un autre invité, nous décidons de mettre fin à une bouteille en reprenant un autre kieliszek, à peine le verre reposé, qu'un bras rapide, musclé et poilu pose énergiquement une nouvelle bouteille fraîche entre nous deux.

Les animations 
Durant cette journée, seules quelques maigres animations interviendront. A savoir, le lancer du voile de la marié aux jeunes femmes célibataires, le lancer de la cravate du marié aux jeunes hommes célibataires. Heureusement que mes réflexes étaient encore présents, j'ai discrètement évité la cravate qui se dirigeait vers moi !
Puis un jeu vers 2 heures du matin : des jeunes hommes vêtus de leur veste invitent des femmes à danser. Quand la musique s'arrête, nous devons passer la veste à notre partenaire qui doit l'enfiler. Les derniers sont éliminés. Et la musique repart etc. jusqu'à la finale où j'ai réussi à m'illustrer avec ma partenaire de jeu, nous gagnerons alors une ? bouteille de vodka ! 
Une interrogation restera en suspend à la fin, que deviendra la nourriture, qui emplit la table à 5 heures du matin alors que tout le monde va se coucher ?

Le lendemain?
Nous avons une chambre réservée dans ce même manoir, au dessus de la salle.
Le lendemain matin, réveil à 11h00, petit déjeuner avec la mariée, café et omelette, puis retour à Varsovie en bus qui nous dépose devant le Palais de la Culture. Expérience inoubliable...

George B. (www.lepetitjournal.com/varsovie.html) Jeudi 15 juillet 2010

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

CCIFP – Actualités de rentrée

Avec la rentrée, les activités de la Chambre de commerce et d’industrie France-Pologne reprennent. Voici leur actualité récente sans oublier leur programme toujours très riche et varié.

Communauté

GASTRONOMIE

DAVID GABORIAUD – Entre deux mondes culinaires

Lepetitjournal.com est allé à la rencontre de David Gaboriaud, cuisinier franco-polonais, animateur du programme David w Europie et auteur du livre Coś francuskiego.

Sur le même sujet