Mardi 11 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

POLOGNE/ ETATS UNIS - Visite officielle du président Duda

Par Natalia Pikna | Publié le 18/09/2018 à 00:00 | Mis à jour le 18/09/2018 à 08:27
Trump et Duda

Ce mardi 18 septembre, le président polonais accompagné de sa femme et de certains ministres effectue sa première visite officielle à la Maison-Blanche. Cette visite témoigne d’un rapprochement entre les deux pays dans un contexte de tensions entre la Pologne et l’Union européenne.

 

La rencontre a lieu un peu plus d’un an après la visite de Donald Trump en Pologne, en juillet dernier. A l’occasion, Trump avait fait l’éloge de la Pologne en tant que pays exemplaire pour tous ceux qui sont en quête de liberté. Il n’avait pas manqué de souligner que les Etats-Unis n’ont jamais été aussi proches de la Pologne. Réciproquement, le président Duda a toujours supporté Trump. Au moment où celui-ci s’attaquait au phénomène des “Fake news”, le président polonais avait répondu sur Twitter “Merci. On doit continuer à combattre ce phénomène. La Pologne connaît elle aussi le pouvoir des fake news”. Ainsi, le président polonais semble indiquer que lui non plus ne fait pas confiance à l’opinion des médias, dans une période où son pays est lui-même le centre de critiques acerbes concernant le pouvoir grandissant du gouvernement sur son système judiciaire.

 

La présence militaire américaine 

Selon l’agenda officiel, les deux représentants vont débattre principalement de la sécurité en Europe centrale et de la présence militaire américaine en Pologne. En effet, le gouvernement essaie depuis 2017 de renforcer le nombre de soldats américains sur le sol polonais, non sans une certaine controverse au sein de l’OTAN. Cet effort prouve le désir du gouvernement polonais de devenir le centre de la défense américaine en Europe. Certaines bases militaires américaines se trouvent déjà dans le nord de la Pologne et sont le lieu de fréquents entraînements, mais celle-ci réclame une présence permanente de brigades blindées de la part de son allié. 

Selon une déclaration donnée par Paweł Soloch, le chef du Bureau de sécurité nationale, et confirmée par le ministère de la Défense, “le gouvernement serait prêt à débloquer jusqu’à deux milliards de dollars afin d’obtenir cela”. Avec ce budget, ils comptent entre autres améliorer les infrastructures qui devraient accueillir les militaires et convaincre ainsi la Maison-Blanche de l’importance de ce projet. La menace de la Russie semble être l’argument clé pour justifier ce déploiement, mais cette justification ne manque pas d’irriter la Russie. Celle-ci perçoit en effet l’est de l’Europe comme étant une région calme, et selon le représentant permanent de la Russie auprès de l'Union Européenne, Vladimir Tchijov, ce genre de tentative ne ferait que mettre en péril cet équilibre. 

Au niveau de la défense, Gazeta Wyborcza rapporte qu’à l’occasion de la visite du président Duda, la Pologne annoncera de plus son intention d’acheter des lance roquettes HIMARS américains. La somme approximative de cette transaction se rapprocherait de 7 milliards de zlotys. 

 

Négociations économiques

La visite du président polonais devrait également inclure des négociations concernant les relations économiques, commerciales, et le partenariat entre les deux pays. La Maison-Blanche a annoncé dans sa déclaration officielle que les présidents allaient “discuter de la façon de renforcer le partenariat stratégique entre les Etats-Unis et la Pologne”. Au coeur de ces négociations un élément clé, le gaz américain en Pologne, source de discorde entre la Russie et la Pologne, qui manifeste son souhait de favoriser le gaz américain au détriment du gaz russe. 

En effet, en juin 2018, la compagnie gazière polonaise PGNiG a signé deux gros contrats portant sur la fourniture de gaz naturel liquéfié (GNL) américain avec Port Arthur LNG. Ce contrat entrera en vigueur en 2022 lorsque le contrat actuel avec Gazprom (gaz russe) arrivera à terme. La Pologne souhaite en effet éliminer Gazprom de son territoire de manière complète et permanente. Actuellement, environ 40% de son gaz est importé de Russie, ce qui lie les deux pays de manière considérable et qui peut être un enjeu politique important entre les deux pays. 

 

Changement des relations euro-américaines? 

Selon Ryszard Czarnecki, député européen du PiS, qui a publié dans Rzeczpospolita une tribune sur les relations bilatérales polono-américaines, ces accords et relations plus chaleureuses semblent indiquer un changement. Selon lui, les Etats-Unis se concentrent de moins en moins sur leur relations avec l’Union européenne, qui ne sont pas au beau fixe,  mais misent davantage sur les relations avec certains états membres. 

 

Durant son séjour, le président polonais va aussi s’entretenir avec des sénateurs américains et organisera une soirée à l’occasion du 100ème anniversaire de l’indépendance de la Pologne, pour laquelle le soutien de l’ancien président américain Woodrow Wilson avait été très important. Agata Kornhauser-Duda et Melania Trump vont aussi se rencontrer à l’occasion. La visite du président Andrzej Duda aux Etats-Unis semble avoir de grandes ambitions, il reste donc à voir des suites qu’elle aura une fois le président rentré en Pologne. 

fullsizeoutput_a2a

Natalia Pikna

Etudiante à Sciences Po Paris et interessée par le journalisme, j'ai décidé de rejoindre la rédaction du PetitJournal.com à Varsovie pour un stage.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

REVUE DE PRESSE

ALIMENTATION - La Coalition pour le Bio vient d’être créée

Lundi le 26 novembre, la Coalition pour le Développement du Marché de l’Alimentation Bio, la première initiative qui associe les organisations liées par l’idée du a été créée

Vivre à Varsovie

RECETTE – Et si vous prépariez des "pierniczki"?

En cette période de Noël, une douce odeur de pain d’épices flotte dans les foyers polonais, celle des pierniki, ces petits biscuits délicieux qu’on retrouve aussi décorés et suspendus au sapin.