Mardi 10 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Insurection du ghetto de Varsovie, c’était il y a 76 ans

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 19/04/2019 à 00:00 | Mis à jour le 01/07/2019 à 11:05
ghetto de varsovie insurrection anniversaire

Il y a 76 ans jour pour jour, la veille de la Pâque juive, les troupes allemandes entrent dans le ghetto de Varsovie afin de terminer ce qu’ils ont commencé en juillet 1942 : la déportation des Juifs du ghetto vers les camps d’extermination. Les 60.000 survivants aux premières vagues de déportation sont conscients du terrible sort qui les attend et décident, sans espoir de victoire, de résister à leurs oppresseurs. Cet acte de bravoure est le premier soulèvement d’une ville dans l’Europe nazie et sera un exemple de résistance notamment pour les ghettos de Bialystok et Minsk ou les camps de la mort de Treblinka et Sobibor.

 

La liquidation du ghetto devait durer 3 jours, elle s’achèvera au bout de 4 semaines. La raison n’est autre que la résistance juive qui a décidé d’affronter les forces allemandes. Les résistants savent qu’ils n’ont aucune chance mais comme le dit Simchat Rotem, un des derniers combattants encore en vie,  ils souhaitaient simplement choisir la façon dont ils allaient mourir. "Nous ne voulons pas sauver notre vie. Personne ne sortira vivant d'ici. Nous voulons simplement sauver la dignité humaine" déclarait également Izrael "Arie" Wilner en avril 1943, peu avant l'insurrection.

Lorsque les 850 soldats allemands entrent dans le ghetto, les rues sont vides, les habitants se sont tous réfugiés dans des abris aménagés, des caves et des bunkers. Les troupes allemandes se retrouvent face aux résistants de la ZOB (Żydowska Organizacja Bojowa : Organisation juive de combat) menée par Mordechaj Anielewicz  et la ŻZW (Żydowski Związek Wojskowy : l'Union militaire juive). Ul Mila, un monticule de terre et un monument se dressent à l'endroit où s'élevait le plus grand bunker du ghetto, poste de commandement de l'insurrection. Bien entendu, les combats sont totalement disproportionnés. Sans aucune chance de survie, mais voulant mourir les armes à la main, les 500 à 1000 combattants des organisations de résistance juive réussirent pendant près d'un mois à tenir tête à des SS pourtant supérieurs en nombre et en armement, jusqu'au 8 mai. Le 8 mai 1943, le plus grand bunker avec près de 300 personnes à l'intérieur est encerclé. Certains de ses occupants parviennent à s'échapper tandis que la majorité se rend alors que les Nazis décident de gazer le bunker. Les derniers résistants, dont Anielewicz, préfèrent se suicider. Ces héros de l'insurrection sont aussi célébrés par le grand monument à Zamenhofa.

 

C'est notamment devant ce monument qu'est célébré le 19 avril, chaque année, l'anniversaire de l'insurrection du ghetto. Pour commémorer cet cet événement le Musée POLIN a initié la campagne des jonquilles. Des jonquilles en papier sont distribuées et portées par des centaines de volontaires. Ces fleurs représentent le symbole de mémoire, de respect et d’espoir. Chaque année Marek Edelman, dernier dirigeant de l’Organisation juive de combat en recevait un bouquet.

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Varsovie ?

TRADITIONS

Petit Guide des marchés de Noël en Pologne

La féérie de Noël s'est invitée sur les marchés polonais pendant le mois de l'Avent. Noël - «Boże Narodzenie » en polonais - est un événement majeur dans ce pays empreint des coutumes catholiques.

Vivre à Varsovie

TRADITIONS

Petit Guide des marchés de Noël en Pologne

La féérie de Noël s'est invitée sur les marchés polonais pendant le mois de l'Avent. Noël - «Boże Narodzenie » en polonais - est un événement majeur dans ce pays empreint des coutumes catholiques.

Expat Mag

Stockholm Appercu
LE SAVIEZ-VOUS

Le Cadeau de Noël suédois pour 2019

La boîte mobile est le cadeau de Noël de l'année 2019. Pour la trente-deuxième année consécutive, HUI, l´Institut de recherche commerciale suédois sélectionne le cadeau de Noël de l´année.