Samedi 31 octobre 2020

APPRENDRE LE POLONAIS - Un doux supplice ?

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 04/05/2012 à 00:00 | Mis à jour le 14/11/2012 à 11:17


Comme l'a remarqué un jour l'historien britannique Norman Davies, pourtant très à l'aise en polonais, apprendre le polonais « n'est pas si difficile que ça. En fait la prononciation est très régulière, la seule chose dont tu as besoin c'est un bec de lièvre, des mâchoires en caoutchouc, des dents en acier, une langue fourchue, d'importants écarts entre les dents pour évacuer les excès de salive et vingt ans de pratique. Là, tu as le niveau pour prononcer « Kopiec Ko?ciuszki » sans parapluie ». [archive 2011]

(photos wikicommons)

Le polonais fait partie de la famille des langues slaves occidentales. 38 millions de personnes le parlent en Pologne, 16 millions à l'étranger. Chez ces derniers, entretenir et transmettre la pratique du polonais est intimement lié à la préservation de leur identité culturelle. En Biélorussie, en Ukraine et Lituanie surtout, les minorités polonaises se mobilisent pour l'enseignement de leur langue à l'école, le maintien de l'orthographe polonaise des noms propres et pour un affichage public bilingue.


W Szczebrzeszynie chrz?szcz brzmi w trzcinie
Non, ceci n'est pas une erreur de frappe. Cette phrase, comme les chaussettes de l'archiduchesse en France, est un grand classique et sert souvent à ébahir les étrangers. Le polonais est réputé pour être l'une des langues les plus difficiles du monde. Pourtant, appartenant à la famille indo-européenne et utilisant l'alphabet latin, elle ne devrait pas causer de problèmes particuliers. Pourquoi alors est-elle si difficile à apprendre, notamment pour les francophones ?

D'abord, il y a la variété de ses phonèmes et la complexité de sa grammaire. Il y a aussi l'accent mixte tonique-dynamique. Des suites de consonnes à n'en plus finir sont certainement la marque de fabrique polonaise. Il faut savoir que le polonais en compte 35 (dont des variantes quasi impossibles à distinguer pour une oreille non-aguerrie). Pour donner une idée, le français n'en a que 20.

Ajoutons à cela 7 cas grammaticaux (plus qu'en latin !) qui transforment même les noms propres, cinq genres (et vous qui croyiez que le féminin et le masculin suffisaient amplement pour décrire la réalité?), les aspects perfectifs ou imperfectifs des verbes et leurs subtilités à priori insaisissables pour les âmes non-slaves, ou encore des consonnes palatales et alvéo-palatales notées avec des signes diacritiques inexistants dans d'autres langues ? il y a de quoi se sentir découragé.

Cependant, à voir l'aisance avec laquelle le professeur Davies manie le polonais, on en arrive à la conclusion qu'apprendre cette langue barbare est tout de même possible.
Bien évidemment le fait d'avoir épousé des Polonaises à deux reprises a certainement joué un rôle, surtout pour ce qui est de la motivation (très important !) et de la pratique. Cependant si vous ne souhaitez pas aller jusque là, voici quelques pistes.

Sortez les grands moyens

Qu'on soit un étudiant, un expatrié ou un amoureux espérant épater sa dulcinée, la motivation est ici le mot clé. Profitez d'abord des situations de la vie quotidienne pour pratiquer et encore pratiquer. Sortez avec des Polonais, bavardez avec votre épicier, regardez la télé polonaise. Et surtout oubliez pour un temps les alvéo-palatales et les sept cas grammaticaux et mettez plutôt l'accent sur la mémorisation de phrases simples. Si les Polonais ont tendance à être un peu grognon dans la rue, ils apprécient souvent les efforts d'un étranger pour parler leur langue.


Par où commencer ?
Pour apprendre le polonais en bonne et due forme, il y a des institutions comme la Szkola Jezyka i Kultury Polskiej à l'Université de Cracovie (cours d'été, semestres, année, ERASMUS, avec ou sans hébergement).

De nombreuses écoles de langues apparues au cours des deux dernières décennies proposent aussi des offres « Polish for foreigners » avec des cours adaptés aux besoins individuels (débutants, conversation, vocabulaire des affaires, cours individuels ou groupés, etc.). On peut citer à Varsovie Iko, Pff, Pif-Paf, Centrum, Polish for you ou Klub Dialogu. En dehors du polonais, ces écoles communiquent généralement en anglais avec leurs étudiants, mais on peut trouver des enseignants francophones et de toute façon vous êtes là pour parler polonais.

Les cours coûtent généralement entre 15 et 25 zlotys de l'heure (environ 5 euros). Compte tenu de la complexité du polonais, n'hésitez pas à vous inscrire à des cours intensifs (3h/jours) les deux premiers mois.

Vous n'êtes pas non plus obligés de retourner à l'école pour une immersion dans les méandres de la grammaire, la syntaxe et la phonétique. Des manières d'apprendre beaucoup plus ludiques sont à votre disposition : balades culturelles et linguistiques en ville, ateliers, sorties, conversations etc. En plus du langage, vous découvrirez aussi la culture polonaise.

Et en France ?
Si vous souhaitez vous initier à la langue polonaise avant de venir en Pologne, il y a en France plusieurs universités qui, dans le cadre de leur département de langues étrangères ou d'études slaves, proposent des cours de polonais. Et pas seulement là, où de grosses vagues d'immigrants polonais étaient présentes depuis le XIXe siècle, comme on aurait tendance à penser.

Commençons de façon ambitieuse avec l'INALCO (Institut National de Langues et Civilisations Orientales) à Paris qui propose, entre autres langues, une licence ou un master en polonais.
Ensuite, pas moins de 14 universités françaises (dont celles de Lille, Dijon, Grenoble, Aix-Marseille, etc.) proposent des cours de polonais que ce soit en cours d'initiation, en LEA, modules optionnels ou formation continue ? pour plus de détails se renseigner auprès des universités, dont vous pouvez trouver la liste exhaustive sur le site de la Communauté franco-polonaise.

Des cours gratuits de polonais accessibles à tous sont également proposés par des associations culturelles telles que L'Amicale franco-polonaise ou la susmentionnée Communauté franco-polonaise.

D'autres informations concernant des cours de polonais se trouvent sur les sites internet des consulats de Pologne en France à Lille, Lyon ou Paris.

Anna Riondet (www.lepetitjournal.com) mercredi 23 février 2011

 

Pour en savoir plus :
- un site pour "apprendre" le polonais gratuitement en ligne


0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Varsovie ?

TOURISME

PKiN - Un emblème contesté

Après avoir longtemps fait planer l'ombre de l'URSS sur la capitale polonaise, le Palais de la Culture et de la Science (Pałac Kultury i Nauki ou PKiN) est aujourd'hui un symbole de Varsovie.

Vivre à Varsovie

CULTURE

Janusz et Grażyna, ou les beaufs version polonaise

Janusz et Grażyna sont des noms que beaucoup de Polonais associent à certains vices et caractères dits “beaufs”, “kitsch” ou “stupides”. De nombreuses blagues surgissent autour de ces prénoms.

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.

Sur le même sujet