Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Japon: recherches sous-marines pour tenter de retrouver l'épave d'un Osprey américain

L'agence des garde-côtes japonais explore vendredi les fonds marins à la recherche de l'épave d'un avion Osprey de l'armée américaine, dont sept membres d'équipage sont toujours portés disparus.

adac2f62a596b910ee2d03df73c02c5b9d2e2440adac2f62a596b910ee2d03df73c02c5b9d2e2440
Écrit par AFP
Publié le 1 décembre 2023, mis à jour le 1 décembre 2023

L'agence des garde-côtes japonais explore vendredi les fonds marins à la recherche de l'épave d'un avion Osprey de l'armée américaine, dont sept membres d'équipage sont toujours portés disparus après son crash au large du sud-ouest de l'archipel.

L'appareil s'est abîmé mercredi à proximité de l'île nippone de Yakushima lors d'une mission d'entraînement. Il transportait huit membres d'équipage, dont un a été retrouvé mort le même jour.

"A l'heure actuelle, il n'y a pas de nouveaux indices sur les personnes disparues", ont indiqué les garde-côtes vendredi dans un communiqué, disant prévoir d'organiser des plongées en plus des recherches sur mer et depuis les airs.

Ils doivent notamment explorer des zones où les recherches par sonar ont renvoyé "des échos différents de ceux du fond marin", selon le communiqué.

Des plongeurs avaient déjà examiné jeudi des objets repérés par sonar à une trentaine de mètres de profondeur, mais ceux-ci se sont avérés être des rochers.

Des photos de la zone prises après l'accident montrent ce qui semble être un canot de sauvetage jaune retourné et d'autres débris, dont un élément qui pourrait être une partie d'une hélice.

Mercredi, un responsable de la gestion des urgences avait précisé à l'AFP que peu avant la disparition de l'appareil la police locale avait reçu "un signalement selon lequel un Osprey crachait des flammes depuis son moteur gauche".

Une pêcheuse avait déclaré à la chaîne de télévision publique NHK avoir vu l'appareil s'écraser en mer, faisant jaillir une colonne d'eau d'une centaine de mètres.

 

Les vols d'Osprey se poursuivent

La fiabilité de l'Osprey, doté de rotors basculants lui permettant de décoller et atterrir verticalement comme un hélicoptère et de voler comme un avion, fait débat depuis longtemps en raison de nombreux accidents mortels.

afp

 

 

 

 

 

 

 

 

Fin août, trois Marines américains ont été tués dans l'accident d'un Osprey dans le nord de l'Australie. En 2022, quatre autres ont péri en Norvège lorsque leur Osprey s'est écrasé lors d'exercices de l'Otan.

Un engin américain du même type s'est également abîmé en mer en 2017, faisant trois morts. Et en avril 2000, 19 Marines ont été tués lorsqu'un Osprey s'est écrasé en Arizona (sud-ouest des Etats-Unis).

L'armée américaine compte quelque 54.000 soldats au Japon, en majorité basés dans l'archipel méridional d'Okinawa.

Divers incidents et accidents impliquant des aéronefs de l'armée américaine au Japon se sont déjà produits par le passé, y compris concernant des Osprey, vus d'un mauvais œil par la population japonaise.

Jeudi, le ministre de la Défense nippon Minoru Kihara a déclaré avoir demandé à l'armée américaine de suspendre les vols de ses Osprey sur le territoire nippon en attendant des contrôles de sécurité.

 

Mais la porte-parole adjointe du Pentagone, Sabrina Singh, a assuré le même jour lors d'une conférence de presse à Washington n'être pas au courant d'une telle requête, ajoutant que "les Osprey opèrent toujours au Japon".

"Si l'enquête conclut que des mesures supplémentaires doivent être prises, nous le ferons, mais pour l'instant, l'enquête est en cours sur ce qui s'est passé", a-t-elle ajouté.

M. Kihara s'est dit vendredi "préoccupé par la poursuite des vols d'Osprey malgré l'absence d'explications suffisantes en matière de sécurité".

Agence_France-Presse_Logo.svg_
Publié le 1 décembre 2023, mis à jour le 1 décembre 2023

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024