CULTURE – Les tombes des 47 ronin bientôt plongées dans l’ombre par un immeuble

Par Lepetitjournal Tokyo | Publié le 16/12/2014 à 20:00 | Mis à jour le 17/12/2014 à 09:16

Alors que le temple Sengakuji à Tokyo vient de marquer dimanche la célébration de l'assaut des 47 ronin contre le manoir de Kira Yoshinaka, les prêtres continuent de se battre contre la construction prévue d'un immeuble de huit étages, collé à l'entrée. Selon eux, le bâtiment causerait des dégâts irréversibles au site historique, où sont enterrés les légendaires samouraïs ainsi que leur maitre, Naganori Asano

C'est en juillet qu'une agence immobilière de Tokyo a révélé vouloir démarrer la construction d'un immeuble résidentiel qui occupera un terrain de 400 mètres carré et fera 24 mètres de haut. S'il est terminé, il fera de l'ombre aux tombes des 47 ronin. Pour lutter contre le projet, le temple de Sengakuji a créé un groupe d'opposants composé de résidents locaux. Une pétition a reçu plus de 10.000 signatures, et a été soumise à la mairie de Minato qui l'a accepté et soutenue de manière unanime en octobre. Mais le projet ne nécessite pas légalement un accord préalable entre le constructeur et la municipalité, laissant les autorités impuissantes. Les travaux pour préparer le terrain ont ainsi commencé en octobre. Les prêtres ont contre-attaqué en arguant que le processus d'examen pour l'obtention du permis de construire n'avait pas été respecté. L'entreprise en charge de la construction a toutefois rétorqué que le bâtiment avait été conçu en conformité avec les nouvelles restrictions de hauteur qui ont été adoptées par la municipalité de Minato-ku, et devraient entrer en vigueur l'an prochain. "Les tombes ont une valeur historique, et sont un site très populaire chez les touristes étrangers qui prennent le temps de les visiter durant leur séjour au Japon", explique l'un des prêtres, Kenmyo Muta. "Nous espérons qu'avec des cérémonies commémoratives et nos efforts pour protéger le site et les paysages alentour, nous arriverons à obtenir un soutien à l'échelle nationale".

Les tombes des 47 ronin pourraient bientôt finir dans l'ombre (Crédit photo Stéfan Le Dû)

Véritable légende nationale
L'histoire des 47 ronin est l'une des plus populaires au Japon, et reste considérée par beaucoup comme une véritable légende nationale. Elle débute le 27 avril 1701 lorsque le seigneur du clan des Ako, Asano Naganori, est contraint de commettre le seppuku après avoir attaqué dans les couloirs du château de Edo Yoshinaka Kira, un maître en étiquette corrompu à la Cour. Une fois sa maison dissoute, les 47 ronin laissés sans chef planifient minutieusement durant presque deux années leur vengeance, en s'apprêtant à prendre d'assaut le manoir protégeant Yoshinaka Kira. Par une nuit de décembre 1702, profitant des premières neiges d'hiver, ils attaquent par surprise et réussissent à le tuer. Ils rapportent ensuite sa tête sur la tombe de leur maître, au temple Sengakuji. La nouvelle fait rapidement le tour de la ville et les autorités du shogunat se retrouvent dans l'embarras : certes les samouraïs ont respecté le code du bushido en vengeant la mort de Asano Naganori, mais ils ont également violé l''interdiction des vendettas édictée par le Shogun à Edo. Au final, ils seront condamnés à mort, mais se verront accorder le droit de mourir honorablement par seppuku plutôt que comme de simples criminels. L'histoire des 47 ronin a fait l'objet en avril dernier d'une adaptation libre au cinéma, avec comme réalisateur Carl Erik Rinsch et acteurs Keanu Reeves, Hiroyuki Sanada ou encore Ko Shibasaki.
(http://www.lepetitjournal.com/tokyo) mercredi 17 décembre 2014

logofbtokyo

Lepetitjournal Tokyo

Le media des Français, francophones et francophiles à l'étranger. Pour recevoir des informations quotidiennes, abonnez-vous gratuitement à la newsletter!
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Tokyo !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com