Vendredi 22 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

DECOUVRIR TOKYO - Shibuya, au delà de la foule et des lumières

Par Lepetitjournal Tokyo | Publié le 03/07/2013 à 18:59 | Mis à jour le 04/07/2013 à 00:54

 Shibuya. Les lumières colorées d'un quartier à la mode. Une foule compacte mais courtoise qui se croise sans se bousculer, au plus grand étonnement des touristes. Voilà les premières images qui viennent à l'esprit à l'évocation du célèbre arrondissement. Mais Shibuya, ce n'est pas que ça. Le quartier possède nombre d'atouts qui valent le détour

Temple de la jeunesse tokyoïte, le quartier le plus branché de Tokyo est sans conteste un arrêt incontournable pour quiconque désire visiter la capitale nippone. Mais le quartier ne se réduit pas seulement à son célèbre carrefour. Au milieu des lumières éblouissantes et de la foule dense, se cache une Histoire et bien d'autres secrets qui méritent d'être découverts.

Shibuya, le petit village devenu centre mondial de la mode
Longtemps resté un petit village en périphérie d'Edo, Shibuya n'a commencé à se développer qu'à partir de la fin du XIXe siècle, avec l'ouverture de la ligne ferroviaire Yamanote en 1885. Le village devient petit à petit un centre de commerce et de divertissement. En 1923, le grand séisme du Kanto détruit une importante partie de Shibuya. La ville, encore indépendante de Tokyo, était devenue si populaire que de nombreuses communes ont prêté de l'argent pour aider à sa reconstruction. Shibuya ne deviendra un quartier de Tokyo qu'à partir de 1932, suite à l'expansion de la capitale. Une des histoires les plus célèbres du quartier reste celle d'Hachiko, un brave chien, qui, même après le décès de son maître, est revenu tous les jours à la gare de Shibuya pour l'y attendre. Et ce pendant 12 ans, de 1923 à 1935. Les habitants du quartier, émus par la loyauté d'Hachiko, firent ériger une statue à son effigie après sa mort. La discrète statue, point de rendez-vous de la jeunesse tokyoïte, trône aujourd'hui sous les arbres jouxtant la gare. Elle a donné son nom au carrefour le plus célèbre et le plus fréquenté du monde : le "Hachiko crossing" de Shibuya. Après la Seconde Guerre mondiale, le développement du quartier se fait de plus en plus important. Le parc de Yoyogi deviendra un des sites principaux des Jeux Olympiques de 1964. En 1965, un fanatique d'armes, Misao Katagiri, déclenche une fusillade mortelle dans le quartier. Il tuera un policier et blessera 16 autres personnes, après une prise d'otages dans un magasin? d'armes. Il sera condamné à mort et exécuté en 1972. Au cours des 30 dernières années, Shibuya s'est imposé comme le quartier jeune et branché de Tokyo en devenant un véritable paradis du shopping offrant une pléiade de divertissements.
Damien Corneloup (http://www.lepetitjournal.com/tokyo) jeudi 4 juillet 2013



Shibuya recèle d'une telle multitude de centres d'intérêt qu'il serait impossible de tous les énoncer ici. Mais certains sont tout simplement incontournables

Dogenzaka - Sur le plan gastronomique, Shibuya est bien connu pour ses Izakayas de la rue Dogenzaka. Ces bars-restaurants conviviaux et stylisés sont très fréquentés le soir. L'établissement le plus renommé du quartier se nomme « 35 Steps Bistro », situé au pied du Shibuya City Hotel.

Supeinzaka - Autre lieu gastronomique atypique de Shibuya, "Supeinzaka", ou littéralement "Colline d'Espagne", dont l'ambiance et les restaurants rappellent les rues d'Europe méridionale.

Nonbei Yokocho - Ce quartier est à Shibuya ce que le "Golden Gai" est à Shinjuku. Les rues étroites, les lampions et les minuscules restaurants pittoresques peuvent évoquer un voyage dans le Tokyo du passé.

Center Gai - Les karaokés, pachinkos et arcades sont légions dans ce quartier lumineux et coloré, lieu de création de nombreuses nouvelles tendances nippones.

Love Hotel Hill - Shibuya possède aussi de nombreux "love hotels", établissements pour couples en quête d'intimité. Les chambres peuvent se réserver à l'heure ou à la nuit. Ils prolifèrent dans ce secteur au nom plutôt explicite : "love hotel hill".

Shibuya 109 - L'attraction principale de Shibuya reste le shopping, et l'établissement le plus célèbre reste le mythique "Shibuya 109", ouvert en 1979, qui jouxte le carrefour d'Hachiko. Ce centre commercial, composé de 10 étages de petits magasins, s'est imposé comme le temple de la mode au Japon. Il est surtout destiné aux jeunes filles, mais les garçons peuvent aussi y trouver leur bonheur. Le nom "109" est un jeu de mots avec les caractères "To" (10 en japonais) et "Kyu" (9) qui composent le nom de la compagnie Tokyu qui possède le centre commercial.

Hikarie - La plus grande tour de Shibuya. L'imposant bâtiment possède un centre commercial géant en son sein.

Tokyu Hands ? Un magasin plein de ce dont personne n'a besoin, mais où tout le monde trouvera quelque chose d'intéressant. Bricoles et décorations en tout genre peuplent ses étagères.

Mandarake - Pour les fans de mangas et d'animes, « Mandarake » fait figure de caverne d'Ali Baba. Figurines rares, jeux vidéo, derniers mangas édités, tout y est. Le magasin est une curiosité en lui-même : situé sous terre, il faut descendre quatre étages dans une sorte de cave peu engageante pour l'atteindre.

Womb - Une des plus grandes discothèques du Japon. Elle possède 4 étages, chacun d'eux d'une taille impressionnante. Avis aux fêtards.

Sakuragaoka-cho - Le côté calme de Shibuya. Rues tranquilles bordées de cafés, mais aussi, et surtout, de magnifiques cerisiers qui révèlent toute leur beauté au printemps.

Cet aperçu ne couvre même pas un quart des sites d'intérêts de Shibuya. Mais la meilleure façon d'apprécier un quartier n'est-elle pas de se balader au hasard dans ses rues, et d'y faire d'heureuses découvertes ? 
(http://www.lepetitjournal.com/tokyo) jeudi 4 juillet 2013

logofbtokyo

Lepetitjournal Tokyo

Le media des Français, francophones et francophiles à l'étranger. Pour recevoir des informations quotidiennes, abonnez-vous gratuitement à la newsletter!
0 Commentaire (s)Réagir

JO 2020

SPORT

Les JO de Tokyo 2020 dans la région du Tohoku

C'est au cours du "Tohoku Media Tour" organisé en août et septembre 2019 que nous avons pu visiter les lieux qui accueilleront ces événements pour pouvoir en donner plus de détails.

Vivre à Tokyo

VIE PRATIQUE

Le tri sélectif au Japon

Au Japon, le tri sélectif peut devenir un vrai casse-tête lorsqu’on ne comprend pas son fonctionnement. Petits conseils pour essayer d’y voir plus clair.

Expat Mag

Hambourg Appercu
HISTOIRE

Les villes hanséatiques : un incontournable de l'histoire allemande

À la fois vestiges historiques et réalités politiques, les villes hanséatiques comme Hambourg et Brême sont une spécificité unique au monde. Des précisions pour comprendre leur nature et fonction.

Sur le même sujet