Samedi 26 mai 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

27 novembre 2017 : Grève au Lycée français international de Tokyo

Par Julien Loock | Publié le 27/11/2017 à 01:26 | Mis à jour le 27/11/2017 à 01:37
grève LFITokyo

Communiqué de presse par les enseignants grévistes

 

L’AEFE, extension du service public français de scolarisation et outil majeur de la diplomatie d’influence française, fait depuis 27 ans la preuve de son excellence. Pourtant, au cours de l'été, le gouvernement a fait le choix d'annuler 33 millions d'euros de crédits.

La situation budgétaire catastrophique de l’AEFE, suite à cette annulation, se traduit par des conséquences à plus ou moins court terme sur les établissements et les personnels :

suppressions de plus de 500 postes de détachés (essentiellement d’enseignants) programmées sur trois ans ;

augmentation de la participation financière des établissements de 6 à 9%

suppression des subventions accordées aux établissements

• et donc projets pédagogiques entravés

• et donc projets immobiliers en suspens

Ces mesures affecteront obligatoirement les frais de scolarité, les budgets des établissements, la qualité de l’enseignement et risquent d’entraîner le déconventionnement d’établissements (des cas se présentent déjà en Europe) donc une privatisation à grande échelle du réseau.

Ainsi, au LFI Tokyo, nous serons plusieurs enseignants grévistes (répondant à l’appel du SE-Unsa HDF, du SNUipp HDF, du SNES HDF et du SGEN-CFDT HDF) ce lundi 27 novembre afin de nous opposer à ces choix budgétaires brutaux qui sont une grave menace mettant en péril l’existence même de l’AEFE et affectant l’ensemble de la communauté éducative. Nous montrerons également notre attachement à l’enseignement français à l’étranger en tant que mission de service public.

Nous serons présents devant le Lycée ce lundi 27 novembre à partir de 8h00 afin de répondre aux interrogations des familles.

 

Julien Loock

Julien Loock

Rédacteur en chef de l'édition de Tokyo depuis décembre 2016.
1 CommentairesRéagir
Commentaire avatar

Ernesto lun 27/11/2017 - 03:38

"Ces mesures affecteront obligatoirement les frais de scolarité, les budgets des établissements, la qualité de l’enseignement et risquent d’entraîner le déconventionnement d’établissements (des cas se présentent déjà en Europe) donc une privatisation à grande échelle du réseau." Vous vous basé sur quoi pour dire cela ? Ces gens se battent pour maintenir leurs privilèges et leur jolie teint bronzé (il n'y a qu'à regarder la photo) Demandez leur où ils étaient en vacance à la Toussaint. Battez vous pour la baisse des frais de scolarité !!

Répondre

Communauté

CULTURE

La fascination du Japon

Le Japon est un archipel de contraste où les plus hauts buildings font de l’ombre aux temples anciens. Les traditions et l’élégance s’accordent d’une symphonie parfaite avec un développement...

Vivre à Tokyo

IMMOBILIER

World Potential, location meublée facilitée à Tokyo ! (publi-info)

Ceux qui l'ont déjà expérimenté le savent : louer un appartement à Tokyo peut se révéler un beau défi. Entre les montants exorbitants (key money, frais d'agence...), les conditions farfelues