Jubilé Elizabeth II : L’Australie se prépare-t-elle à tirer sa révérence à la Reine ?

Par Capucine Canonne | Publié le 02/06/2022 à 17:50 | Mis à jour le 07/06/2022 à 09:06
Photo : La Chambre des représentants australienne au Parlement australien
La Chambre des représentants australienne au Parlement australien

Avec la nomination le 31 mai dun « ministre délégué pour la République », le Gouvernement australien souhaite se défaire progressivement de la monarchie britannique au moment où débute le jubilé de la reine Elizabeth II.

 

Matt Thistlethwaite, député de Sydney, vient d’être officiellement nommé « ministre délégué pour la République », parmi dautres de ses attributions. Une nomination très symbolique puisque lAustralie est toujours considérée comme une monarchie selon sa Constitution, et, à ce titre, la Reine dAngleterre est la cheffe dEtat du pays ; une fonction toutefois honorifique. 

 

Une promesse de longue date du Parti travailliste

Dès linvestiture dAnthony Albanese comme premier ministre le 23 mai, le doute s’était installé sur lavenir des liens avec la monarchie. En effet, le parti pro-républicain a toujours promis dans le passé de réaliser un référendum pour défaire la Reine dAngleterre de son titre de cheffe dEtat. De plus, la rapide création dun « ministre délégué pour la République » par Anthony Albanese fait écho à sa déclaration d'après victoire aux Législatives le 21 mai : « Je veux vraiment changer le pays". 

Par ailleurs, lors de son assermentation le 1er juin, le nouveau ministre, Matt Thistlethwaite, a déclaré que son rôle sera avant tout d’éduquer les Australiens sur lalternative d’être lié à une monarchie. Nous sommes une nation indépendante. Nous avons notre propre identité et notre propre culture. Nous sommes une puissance économique dans la région Asie-Pacifique, et je pense quil est temps que nous reprenions une conversation sérieuse sur ce qui va suivre pour lAustralie après le décès de la reine Elizabeth. » a-t-il ajouté, insistant sur le fait qu’aucune décision ne serait prise avant un second mandat.

Quen penseraient les Australiens ? Le dernier référendum avait eu lieu en 1999, mené par lancien Premier ministre Malcolm Turnbull. 55% des électeurs avaient choisi de garder les liens avec la monarchie.

 

Le débat sur lavenir de la monarchie s'intensifie

Au Royaume Uni, à lheure où le jubilé de platine dElizabeth II a débuté, un débat sintensifie autour de lavenir de la monarchie britannique et des pays du Commonwealth, dont lAustralie :  Que va-t-il se passer après le décès de la Reine dAngleterre, âgée de 96 ans ? 

 

jubilé 2022 reine Elizabeth
Elizabeth II lors du Jubilé de Platine, 2 juin 2022 

 

Si la Barbade a déjà répondu à cette question en saffranchissant pacifiquement de la couronne en novembre 2021, dautres pays semblent sy préparer, comme la Nouvelle Zélande ou lAustralie évoquée précédemment. La Jamaïque, quant à elle, voit le débat de lindépendance constitutionnelle revenir régulièrement dans son actualité. Au Canada, de récents sondages laisseraient entrevoir un sentiment de rejet envers la monarchie britannique.

Concrètement, s’affranchir de la couronne nécessiterait une majorité favorable via un référendum, puis un vote des élus pour pouvoir modifier la Constitution du pays. Crée en 1949, le Commonwealth comprend 54 pays membres, dont une trentaine qui ne comptent plus la Reine dAngleterre comme Cheffe dEtat. Cest le cas, entre autres, de lInde ou du Kenya et, plus récemment, de l’île de la Barbade.  

 

CANONNE_fmt-carre

Capucine Canonne

Après 10 ans d’expérience en marketing média, Capucine se reconvertit en journalisme. Ancienne expatriée et fondatrice de l’édition lepetitjournal.com de Chennai en 2019, elle intègre la rédaction internationale à Paris.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Sydney !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'éditon Sydney.