Vendredi 22 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Ma vie d'expat : les transports à Sydney

Par Elvia Giannitelli | Publié le 08/02/2019 à 05:34 | Mis à jour le 08/02/2019 à 06:28
Photo : Hamish Weir on Unsplash
Train NSW

Ça y est tu es à Sydney ! Après de nombreuses heures de vol, tu profites enfin de cette ville tant convoitée. Tu es dans l’euphorie de ton voyage…pour rejoindre ton logement tu prends un Uber, car visiblement tu as pris beaucoup d’affaires comme d’habitude ! Cependant même si Uber est une solution, il existe aussi d’autres moyens de transport qui coûte moins cher.

 

Le vélo, l’atout sportif

En choisissant le vélo, 3 solutions s’offrent à toi :

1. Acheter un vélo à ton arrivée : soit directement en magasin mais le coût est assez élevé (environ : 700 $). Ou se connecter sur Facebook aux groupes de français à Sydney afin de trouver ce moyen de locomotion à prix réduit (environ 80 $).

2. « Mobike » : tu connais les « Velo’v, Velib’ », et bien c’est la même chose, mais présent dans 54 pays dont l'Australie. Des vélos en libre-service dans toute la ville ! Alors parlons peu, parlons bien, parlons prix ; afin d’utiliser Mobike pour la première fois, un premier acompte à hauteur de 1 € (sur la version française) sera demandé. Un trajet simple de 20 minutes coûte 1 €. Le décompte démarre lors du déverrouillage du vélo. Le chronomètre se réinitialise à chaque fois que le vélo est verrouillé. Ou bien avec un abonnement de 25 € par mois, toutes les 30 minutes d’utilisation vous seront offertes, si toutefois vous dépassez les 30 minutes, une taxe sera appliquée par minute d’utilisation supplémentaire. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site : https://mobike.com/fr/faq#faq4

Mobike

3. « Lime » C’est le même principe que pour les vélos « Mobike », seulement les vélos Lime sont électriques, ils vous procurent donc une assistance, très utile dans les côtes parfois abruptes de la ville. En ce qui concerne le tarif c’est un plus cher que les « Mobike » : 1 $ pour débloquer, et 0,15 $ chaque minute pour rouler ! Pour plus d’information rendez-vous sur le site : https://www.li.me/electric-assist-bike

Lime

 

Les transports en commun, l’atout rapidité

Il est vrai que Sydney est une ville très grande, par exemple il est parfois compliqué de relier Surry Hills à Bondi Beach à vélo. Le réseau de transport en commun s’appelle Opal. Pas de chimère avec des tickets, des cartes etc, tout le monde doit posséder sa carte Opal. Tu peux la trouver dans les épiceries de quartier, les vendeurs de journaux… Quand il s’agit d’une demande de carte à prix réduit il faut la demander en ligne. Certes, obtenir la carte Opal est gratuit, mais elle doit être chargée à hauteur de 10 $ pour les adultes et de 5 $ pour les enfants / jeunes. Son utilisation est différente de la France, quand tu rentres dans un transport tu dois valider et revalider à la fin du trajet. Pour le métro ça se fera au niveau des portiques, dans le bus c’est là où tu as validé à l’entrée ! Il est extrêmement important de passer sa carte à la fin du trajet car cela marque la fin du paiement. Si tu oublies ce point, tu paieras la totalité du trajet de la ligne. Le prix du trajet évolue en fonction du nombre d’arrêts que tu parcours. Pour plus d’information rendez-vous sur le site officiel : https://transportnsw.info/tickets-opal/opal/get-opal-card

Card Opal

 

Les taxis et Uber, l’atout pratique

Bien sûr, pour celles et ceux qui n’ont ni l’envie de faire du vélo ni de prendre les transports commun, les taxis et Uber restent vos meilleurs amis. Cela reste exactement le même principe qu’en France.

 

Nous vous recommandons

Elvia Giannitelli

Elvia Giannitelli

Journaliste en herbe, c’est le sac sur le dos qu’elle découvre Sydney pour un stage de 3 mois. Elle ira tester pour vous tout ce qu’il faut savoir pour bien y vivre, tout en allant à la découverte de cette nouvelle culture qui s’ouvre à elle.
0 Commentaire (s)Réagir

Australie

Melbourne Appercu
GASTRONOMIE

Un goût de France dans les assiettes!

Lancé en 2015, le Festival gourmand Goût de France / Good France célèbrera du 21 au 24 mars 2019 la gastronomie française aux quatre coins de la planète.

Expat Mag

Athènes Appercu
TOURISME

Kalymnos, l’île aux éponges et aux alpinistes

Kalymnos, quatrième plus grande île du Dodécanèse se fait discrète dans le palmarès des joyaux insulaires grecs. Pourtant, sa beauté naturelle et son histoire n’en sont pas moins appréciables.

Sur le même sujet