Jeudi 23 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

« Le Roi se meurt »  d’Eugène Ionesco, mis en scène par Anna Jahjah

Par Elvia Giannitelli | Publié le 28/03/2019 à 07:53 | Mis à jour le 28/03/2019 à 08:04
Photo : Pixabay
Le Roi se meurt-photo

Présentée en anglais, « Le Roi se Meurt », était sur la scène du Chippen Street Theatre du 7 au 16 mars 2019. Pour celles et ceux qui n’ont pas pu se joindre à cet événement, la rédaction du lepetitjournal.com était le temps d’une pièce, vos yeux et vos oreilles.

Au lever du rideau, le Garde annonce solennellement la Cour. Le roi Bérenger 1er entre dans la salle du trône et en sort immédiatement. Il est suivi des deux reines, Marguerite et Marie, de Juliette et du Médecin. Il est l’heure d'annoncer au Roi que la fin de son règne est proche. La reine Marie refuse l'évidence et croit que le roi pourra échapper à son destin. Tandis que la reine Marguerite fait preuve de lucidité. Le Médecin est formel, il n'est plus possible de l'opérer…

Des personnages attachants, un jeu d’acteur fascinant

Leof Kingsford-Smith se glisse dans la peau du Roi Bérenger, personnage au caractère enfantin, qui fut un bon vivant et à présent refuse de croire en sa mort prochaine. La Reine Marguerite, incarnée par Kristy Jordan, est le personnage le plus sensée. C’est elle qui guidera le roi jusqu’au final. Marie, la deuxième femme et favorite du roi, interprétée par Clay Crighton’s, donne l’espoir au public que le roi puisse continuer son règne, dans le but de garder l’amour du roi pour elle et d’en détourner Marguerite. Josef Schneider qui joue le Garde, il entretient le lien entre le public et la cour tout le long de la pièce. Et pour finir le médecin incarné par Gerry Sont, est présent pour soutenir le roi, dans le lâcher prise jusqu’à la mort, et aider la reine à lui faire prendre conscience de sa fin. Sans oublier, Alison Windsor dans la peau de la servante Juliette, personnage second mais qui montrera au fur et à mesure de la pièce que le roi perd son pouvoir de diriger les gens.

Un univers insolite pour une thématique dramatique et sombre.

 L’univers de la pièce peut surprendre aux premiers abords mais se révèle très rapidement dans toute son originalité et sa pertinence. Le public est happé par la pièce, les jeux de lumières, les parenthèses musicales (violon joué par le garde), et les acteurs.

Anna Jahjah, metteur en scène française, nous invite à aborder la thématique de notre rapport à la mort. Notre impuissance face à cette fin certaine. Au fil de la mise en scène, nous comprenons  que chaque personnage est une possible facette de nous face à cela.

La reine Marguerite représente notre raison, la reine Marie nos émotions, le médecin représente la conscience collective et objective, et Juliette représente le peuple. Le Roi n’a jamais réellement prêté attention à sa vie et quand il le fait il s’en intéresse que très peu. Il se réjouit de la  vie de Juliette alors qu’elle lui explique qu’elle est seule, sans enfant, qu’elle vie dans une chambre minable dans le château... Une pièce qui fait réfléchir sur le propre de la condition humaine.

[A ne pas manquer] Dès le mois prochain, Anna Jahjah vous proposera une nouvelle mise en scène sur Frida Kahlo. Lepetitjournal.com surveille cette information de près !

 

Nous vous recommandons

Elvia Giannitelli

Elvia Giannitelli

Journaliste en herbe, c’est le sac sur le dos qu’elle découvre Sydney pour un stage de 3 mois. Elle ira tester pour vous tout ce qu’il faut savoir pour bien y vivre, tout en allant à la découverte de cette nouvelle culture qui s’ouvre à elle.
0 Commentaire (s)Réagir

Australie

Melbourne Appercu
Élection

Un "vent de doutes" expliquerait la défaite des travaillistes

La Coalition libérale, emmenée par Scott Morrison a remporté les élections fédérales, obtenant 77 sièges au parlement contre 68 sièges pour le Parti Travailliste Australien (ALP)

Communauté

Appel à témoins : je ne voulais pas quitter la France !

L’expatriation ne relève pas toujours d’un choix personnel. Vous êtes muté(e) à l’étranger par votre entreprise ou votre conjoint décroche un nouvel emploi hors des frontières françaises… et votre ...

Vivre à Sydney

Alcool au volant : suspension systématique du permis à Sydney

Tolérance zéro dans l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud. A partir du 20 mai 2019, un conducteur arrêté sous l’emprise de l’alcool se verra automatiquement suspendre son permis pour une durée de ...

Sur le même sujet