Mardi 13 avril 2021

La vaccination sera-t-elle obligatoire pour se rendre en Australie ?

Par Côme Prieur | Publié le 26/11/2020 à 02:34 | Mis à jour le 26/11/2020 à 04:55
Photo : Le ministre de la santé australien, Greg Hunt, a annoncé mardi que le gouvernement exigerait très certainement aux voyageurs souhaitant se rendre en Australie d'être vacciné avant leur arrivée.
Vaccin covid australie

Le ministre de la santé australien, Greg Hunt, a annoncé mardi que le gouvernement exigerait très certainement aux voyageurs souhaitant se rendre en Australie d'être vacciné avant leur arrivée. Simple choix de la part de l’Australie ou future norme à l’échelle planétaire ? L’avenir nous le dira. 

Pour Alan Joyce, PDG de la compagnie aérienne Qantas, le choix est fait : « Nous demanderons aux gens de se faire vacciner avant de pouvoir monter à bord de l’avion (…) Nous pensons que c’est une nécessité ».

Il est donc probable que les voyageurs n’aient finalement pas d’autres choix que de passer par cette vaccination.

A. Joyce a même expliqué que cette obligation qui va être mise en place par Qantas allait surement être généralisée à l'échelle mondiale à l’ensemble des compagnies aériennes. Une déclaration à laquelle Korean Air et Japan Airlines ont toutefois répondu en expliquant que pour le moment aucune décision de ce genre n’avait encore été prise.

Pour ceux qui ne souhaiteraint pas se faire vacciner, G. Hunt a quant à lui laissé entendre que cette vaccination pourrait potentiellement être remplacée par une quarantaine stricte de deux semaines.

 

 

Côme Prieur Le Petit Journal Auckland

Côme Prieur

Breton et passionné par le journalisme depuis petit je suis actuellement étudiant en 3ème année à Sciences Po Lille. Très heureux d’écrire sur la NZ et l'Australie, j’aime consacrer mon temps libre à l’écriture, le tennis ou le cinéma.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

SOCIÉTÉ

Sept religieux, dont deux Français, enlevés à Haïti par un gang

Dimanche 11 mars, sept religieux, dont deux Français, ont été enlevés à Haïti. Les autorités soupçonnent le gang « 400 Mawozo » d’être responsable. Ils ont réclamé un million de dollars de rançon.

Sur le même sujet