Des feux volontaires dans l'État de Sydney

Par Côme Prieur | Publié le 09/09/2020 à 01:30 | Mis à jour le 09/09/2020 à 02:02
Feu incendie australie

Le NSW Rural Fire Service (RFS) a effectué des feux de contrôle dans tout l’État du New South Wales avec ses équipes de pompiers. Ces derniers souhaitant profiter de conditions météorologiques favorables afin de réaliser des opérations de coupe-feu en vu de la prochaine saison de feux de brousse.

Plusieurs secteurs à la périphérie de la ville, tels que Hawkesbury, Campbelltown, The Hills, ou encore la région d’Arcadia, au nord de Sydney ont été les terrains d’opérations de « brûlage ». D’après les déclarations de la RFS, ces feux n’élimineront pas la menace d’incendie mais permettront de préparer les équipes. Les feux les plus destructeurs s’étendant de juillet à octobre pour le nord du continent, et de janvier à mars pour le sud.

Les personnes souffrant de problèmes respiratoires invitées à rester chez elles

Le Rural Fire Service avait alerté les résidents et donné quelques conseils de sécurité via leur site web : « Si vous souffrez d’asthme ou d’une maladie pulmonaire, réduisez les activités de plein air si les niveaux de fumée sont élevés et si un essoufflement ou une toux se développe, prenez votre médicament de secours ou consultez un médecin ».

Les habitants les plus sensibles à ces fumées ont donc été invités à rester à l’intérieur de leur domicile. De plus, dans ce genre de situation les portes et les fenêtres doivent être fermées et les animaux de compagnie protégés.

 

 

Côme Prieur Le Petit Journal Auckland

Côme Prieur

Breton et passionné par le journalisme depuis petit je suis actuellement étudiant en 3ème année à Sciences Po Lille. Très heureux d’écrire sur la NZ et l'Australie, j’aime consacrer mon temps libre à l’écriture, le tennis ou le cinéma.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Sydney !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Sydney.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale