Vendredi 3 juillet 2020

Covid-19 : quelles mesures pour les visas temporaires en Australie ?

Par Nicolas Roger | Publié le 05/04/2020 à 09:13 | Mis à jour le 05/04/2020 à 09:39
australie cocornavirus

Cet article fait le point sur les mesures annoncées le 4 avril 2020 par le ministre en charge de l’Immigration dans le contexte de la crise du coronavirus, et qui touchent l’ensemble des détenteurs de visas temporaires. Il concerne les touristes, les VVT, les étudiants, les détenteurs de visas de travail sponsorisés. Synthèse en Français réalisée par le Consulat de France à Sydney.

Le Consulat de France rappelle que les titulaires de visas temporaire en Australie bénéficient comme les Français résidents de la protection consulaire et se tient à leur disposition pour évoquer toutes les questions relatives à leurs droits.

Le ministre en charge de l’immigration de la citoyenneté et des Affaires multiculturelles, Alan Tudge, a précisé le samedi 4 février les grandes lignes de la politique du gouvernement vis-à-vis des personnes titulaires de visas temporaires, dans le contexte de la crise du coronavirus et de ses conséquences économiques.

1. Le gouvernement australien reconnaît l’importance pour l’Australie des titulaires de visas temporaires et reconnaît que les 2,17 millions de personnes titulaires d’un visa temporaire sont une partie importante de l’ économie et de la société australienne.

2. Il rappelle que : 

Contrairement aux ressortissants australiens, aux résidents permanents et à de nombreux Néo-Zélandais, les titulaires de visas temporaires n’ont pas accès au dispositifs d’assurance chômage ni aux aides gouvernementales pour les personnes privées d’emploi (y compris les nouveaux paiements JobKeeper et JobSeeker),

La règle générale est que les titulaires de visas temporaires doivent pouvoir subvenir à leurs besoins pendant la durée de leur séjour.

3. C’est la raison pour laquelle, compte tenu de la contraction de l’économie australienne, le gouvernement australien a décidé de prendre plusieurs mesures visant à permettre aux détenteurs de visas temporaires de surmonter la période qui s’annonce, notamment pour ceux qui perdent leur emploi. Ces mesures ont toutefois une portée limitée et varient fortement en fonction des types de visas.

A – Comme les résidents permanents et les ressortissants australiens, les titulaires de visas temporaires qui ont des droits liés à leur contrat de travail pourront avoir accès à leur pension de retraite (superannuation ) et l’utiliser pendant la crise, pour subvenir à leurs besoins.

B- Les prolongations de visas des titulaires de visas temporaires seront également facilitées pour ceux qui travaillent dans des secteurs clés tels que la santé, les soins aux personnes âgées et aux personnes handicapées, l’agriculture et l’industrie agro-alimentaire. Dans ces secteurs ils permettront d’augmenter les effectifs, même si les offres d’emplois seront en priorité dirigées vers les australiens et les résidents permanents.

Détail des mesures par type de visa

A - VISAS VISITEURS (TOURISTES ) inférieurs à 3 mois

Nombre de personnes concernées : 203 000

Les touristes sont invités à rentrer dans leur pays d’origine/ de résidence le plus rapidement possible, surtout s’ils ne sont pas en visite familiale.

B – VISAS ETUDIANTS

L’Australie compte 565 000 étudiants internationaux, dans le secteur de l’enseignement supérieur ou de l’enseignement professionnel. Ces étudiants participent aussi à la vie économique de l’Australie puisque 240 000 exercent un emploi.

Le gouvernement australien prévient les étudiants qu’ils devront compter outre sur le travail partiel sur le soutien de leur famille et rappelle que le visa étudiant est soumis à une condition de ressources, au moment de sa délivrance.

Les étudiants résidant en Australie depuis plus de 12 mois , s’ils sont confrontés à des difficultés financières, seront autorisés à accéder au produit de la pension de retraite générée par les heures travaillées en Australie.

Le gouvernement australien indique également encourager les initiatives des Universités qui apportent un soutien aux étudiants internationaux confrontés à des difficultés (réduction des frais de scolarités notamment ).

Droit des étudiants internationaux à exercer une activité professionnelle

En règle générale les étudiants internationaux peuvent travailler jusqu’à 40 heures par quinzaine. Le plafond a été récemment relevé dans certains secteurs critiques pour répondre à un pic soudain de demande : soins aux personnes âgées, soin d’infirmerie, grande distribution.

À partir du 1er mai, le plafond sera rétabli à 40 heures par quinzaine (l’objectif étant de permettre aussi aux Australiens d’accéder à ces nouvelles opportunités d’emploi)

C – VISAS TEMPORAIRES TRAVAIL QUALIFIÉ

Il y a environ 139 000 titulaires de visas temporaires qualifiés, titulaires d’un visa de 2 ou 4 ans. Ils ont reçu le visa pour combler une pénurie de compétences - une pénurie qui pourrait encore être présente une fois la crise passée.

Par conséquent, les titulaires de visa qui ont été démis de leurs fonctions, mais non mis à pied, conserveront leur validité de visa et les entreprises auront la possibilité de prolonger leur visa conformément aux dispositions normales. Les entreprises pourront également réduire les heures de travail du titulaire du visa sans que la personne ne soit en contravention avec les conditions attachées à son visa

Les titulaires de ces visas pourront également accéder jusqu’à 10 000 $ de leur pension de retraite (superannuation ) au cours de cet exercice.

Les titulaires de visa qui ont été licenciés en raison de la crise sont invités à quitter le pays conformément aux conditions attachées à leur visa sauf s’ils sont en mesure de trouver un nouveau sponsor. Cependant, si un titulaire de visa de 4 ans est réembauché après la pandémie de coronavirus, son temps déjà passé en Australie comptera pour ses exigences en matière d’expérience de travail qualifié en résidence permanente.

D - VISAS VACANCES TRAVAIL

On compte 118 000 VVT en Australie avec un visa vacances-travail un visa qui accorde des droits de travail conditionnels.

Les VVT qui travaillent dans les secteurs critiques ( agriculture, agro alimentaire, grande distribution alimentaire, santé , services aux personnes âgées) seront exemptés de la limitation de travail de six mois avec le même employeur et pourront prétendre à un nouveau visa pour continuer à travailler dans ces secteurs critiques si leur visa actuel expire dans le prochain six mois.

Les autres VVT peuvent bien entendu maintenir leur droit à séjour jusqu’à l’expiration de leur visa mais doivent s’assurer de disposer de ressources suffisantes. Si ce n’est pas le cas, le gouvernement australien leur recommande de quitter l’Australie.

E - VISA TEMPORAIRE DE DIPLOME ( GRADUATE)

Les personnes sous ce visa qui est destiné aux jeunes diplômés pour acquérir une première expérience professionnelle pourront également prétendre à leur pension de retraite australienne pour amortir l’impact de la crise.

Pour plus d’information https://minister.homeaffairs.gov.au

 

Nicolas Roger lepetitjournal.com

Nicolas Roger

Regional Manager Australia / New Zealand at lepetitjournal.com : Worldwide French Expatriates Leading Media (Paris - Auckland - Sydney)
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet