Dimanche 21 octobre 2018
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Toi d’Europe : deux Françaises donnent la parole aux jeunes d'Europe

Par Sarah Ziaï | Publié le 25/09/2018 à 06:30 | Mis à jour le 26/09/2018 à 12:45
Photo : Sophie Hériaud (gauche) et Mathilde Hériaud (milieu) qui interviewent un jeune stockholmois pour le projet Toi d’Europe - Photo : Sophie et Mathilde Hériaud
jeunes Europe reportage

Sophie (23 ans) et Mathilde (25 ans) Hériaud sillonnent les pays de l’Union Européenne depuis le 8 mai 2017, à la recherche de témoignages de jeunes de 18 à 35 ans. Elles s’intéressent à l’opinion de cette génération Erasmus sur l’Union Européenne d’aujourd’hui, qui semble parfois se limiter à l’euro ou à Schengen. Il s’agit donc de montrer le social, l’humain de cette grande union de pays.

 

Donner à voir au-delà des institutions

Ayant elles-mêmes bénéficié du programme Erasmus, les deux sœurs ont créé l’association Toi d’Europe dans l’optique de montrer au delà des institutions qui représentent l’Union Européenne. Il s’agit de voir des pays voisins, des pays proches, des pays qui nous ressemblent parfois mais qui ont tellement à nous apporter par leurs différences.

Sophie et Mathilde sont passées à Stockholm le dimanche 23 septembre. La Suède est le 21e pays qu’elles visitent.

Le projet de base était pour elles simplement de donner la parole aux jeunes de l’Union Européenne, à cette génération qui semble être parfois moins écoutée. On a pu le voir lors du vote pour ou contre le Brexit. Les jeunes ont majoritairement voté contre le Brexit. Il s’agissait donc de montrer les jeunes et ainsi d’informer sur l’Union Européenne à travers leurs paroles, leurs attentes, leurs désillusions ou encore leurs ambitions.
 

Pour ce faire, les deux sœurs ont établi de nombreux contacts grâce à Facebook mais aussi d’autres outils. Il s’agissait d’avoir au moins un témoignage par pays, pour offrir un échantillon riche et complet de l’Union Européenne. Leur projet a été bien accueilli dans chacun des pays où elles se sont rendues. La plupart des jeunes interviewés étaient plutôt ouverts sur la question européenne mais Sophie et Mathilde ont aussi voulu enrichir leur projet non-politisé en s’ouvrant sur des avis divergents. Ainsi, elles ont aussi interrogé des jeunes de l’extrême droite hongroise qui ne sont pas contre l’Union Européenne mais qui veulent la modifier.

Ce ne sont pas uniquement des questions politiques qui sont abordées dans les interviews mais aussi sociales, économiques ou encore écologiques.

Comme le précisent les deux sœurs, ce ne sont pas elles qui construisent véritablement le documentaire, mais ce sont les gens et leurs témoignages.

 

europe-reportage-stockholm
Sophie Hériaud (droite) et Mathilde Hériaud (milieu) interviewent un jeune stockholmois pour le projet Toi d’Europe
​​​Photo : Sophie et Mathilde Hériaud

 

Évolution et diffusion du projet 

Le projet a véritablement évolué en fonction du climat changeant de l’Union Européenne. Après le Brexit ou encore la montée de l’extrême-droite en France, en Italie, en Hongrie ou encore, plus récemment, en Suède, Sophie et Mathilde sont maintenant persuadées que le projet doit servir à donner plus de sens au terme d’union. Actuellement, le seul projet qui rassemble les jeunes d’Europe est Erasmus, qui doit, selon elles, être encore plus développé et accessible à tous.

Toi d’Europe est un site internet qui, pour l’instant, diffuse des vidéos sur chaque pays visité mais qui verra naître d’ici novembre un long documentaire qui combinera chacun des témoignages avec au minimum une personne interrogée par pays. Ce webdocumentaire sur l’avenir de l’Union Européenne sera aussi diffusé largement en Europe, dans les universités et les lycées mais aussi dans des cinémas. La diffusion s’adresse à tous, pas seulement aux jeunes. Il s’agit de créer le débat mais aussi d’informer sur nos pays voisins.

 

Le projet a aussi pour ambition de motiver les jeunes concernant les élections européennes à venir en 2019 ; élections qui sont souvent ignorées et victimes d’un taux de participation très bas, à cause d’un manque d’informations. En mettant des visages sur l’Union Européenne, le documentaire rapprochera les gens, sensibilisera sur la question européenne afin de créer une véritable identité européenne.

Un questionnaire est disponible depuis septembre sur le site de Toi d’Europe. Celui-ci regroupe les sept questions que Sophie et Mathilde posent lors de chaque interview. Ce questionnaire invite ceux qui le désirent à partager leurs opinions, afin d’élargir encore plus le projet.

Questionnaire disponible ici

 

Sophie et Mathilde nous ont confié avoir envie d’une suite à ce documentaire, en s’intéressant peut-être aux pays qui désirent entrer dans l’Union Européenne.

Voici, pour conclure, une citation de Sophie sur son rôle en tant que jeune journaliste :

Si on veut que les gens nous écoutent, nous devons d’abord les écouter nous-même.

 

Informations complémentaires :

Le site internet : Toi d'Europe

Facebook

Instagram

Twitter 

Youtube 
 

Sarah Ziaï, 25 septembre 2018

Nous vous recommandons

sarah ziaï

Sarah Ziaï

Avide de découvertes, j’ai eu un véritable coup de cœur pour la Suède ! Grande passionnée de cinéma, fervente croyante que l’on peut trouver la lumière dans les salles obscures, je suis toujours en veille sur les actualités culturelles diverses et variées
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

EXPO

Ingmar Bergman : la suite, la célébration du centenaire continue

L’institut suédois à Paris continue sa célébration du centenaire de la naissance du réalisateur suédois le plus célèbre : Ingmar Bergman. Après la diffusion en plein air du film Monika, en septembre..

Communauté

LYCÉES FRANÇAIS DU MONDE

Bel engagement solidaire pour les coureurs du LFSL !

La course solidaire, organisée ce mercredi 3 octobre par le Lycée Français Saint-Louis de Stockholm (LFSL), a été un véritable succès. Plus de 600 élèves, du CP à la terminale, ont couru au profit...

Vivre à Stockholm

ENFANCE

L’effet “nourrisson” ou la surprenante gentillesse suédoise

Après des années passées à l'étranger et un retour en Suède, Annie notre rédactrice suédoise vous propose de redécouvrir son pays natal, aujourd'hui, elle se penche sur la question de la parentalité..

Sur le même sujet