Jeudi 21 juin 2018
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le sommet social de Göteborg : l’Europe de l’humain

Par Lepetitjournal Stockholm | Publié le 17/11/2017 à 05:00 | Mis à jour le 17/11/2017 à 09:16
Social Summit for Fair Jobs and Growth

Aujourd’hui à Göteborg, les écoles sont fermées, et la ville est sous haute surveillance. Il faut dire que pas moins de 26 chefs d'état sont réunis ce vendredi 17 novembre pour participer au sommet organisé à l'invitation du Premier ministre suédois Stefan Löfven et du Président de la commission européenne Jean Claude Juncker : le sommet social pour des emplois et une croissance équitables.

 

Programme ambitieux et invités de prestige

Aux chefs d’état invités s’ajoutent les partenaires sociaux, les politiciens, les organisations et les étudiants ainsi que de nombreux acteurs de premier plan pour un programme de débats ouvert, dynamique et interactif alliant des panels de discussions avec trois sessions sur les thèmes suivants :

- Accès au marché du travail

- Emploi équitable et conditions de travail

- Entre deux emplois : aide aux problèmes de transition

(Accéder au programme entier du sommet social).

Ces sessions seront diffusées en ligne. Pour suivre le webcast en anglais, français, allemand ou suédois, suivez #SocialSummit17 sur Twitter.

Au total, ce sont 515 délégués dont 26 chefs d’état qui sont attendus parmi lesquels le Président français Emmanuel Macron, le Premier ministre britannique Theresa May et d'autres chefs d'État et de gouvernement de l'UE, ainsi que la Première ministre norvégienne Ema Solbeg. Seuls Angela Merkel, Chancelière fédérale d'Allemagne, Juha Sipilä, Premier ministre de Finlande et Nicos Anastasiades, Président de Chypre sont absents.

 

L’emploi au coeur des discussions

Le sommet social porte essentiellement sur la manière de tirer le meilleur parti des nouvelles perspectives européennes et de faire face aux défis communs pour les marchés du travail et les modèles de protection sociale d’aujourd'hui et de demain. En s’appuyant sur l’approche et l’expérience propres à chaque pays, les discussions permettent de façonner l’avenir des Européens. Elles offrent aussi la possibilité d’échanger divers points de vue sur la dimension sociale de l’Union et de ses États membres, en présence des principales parties prenantes.

L'accent sera donc mis sur les emplois et une croissance équitables, mais également sur l'éducation et la culture, alors que le programme Erasmus, permettant aux jeunes d'aller étudier dans une autre université européenne, fête ses trente ans cette année.

 

Drapeau union européenne

 

L’unité pour les droits sociaux

Après s’être longtemps focalisés sur les politiques économiques, les dirigeants européens se penchent aujourd'hui sur les aspects sociaux de l'UE.

Les présidents de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, du Parlement européen Antonio Tajani et du Conseil de l'Union européenne, le Premier ministre estonien Jüri Ratas, vont signer au nom des 28 Etats membres une grande déclaration, sans véritable portée légale, baptisée "socle européen des droits sociaux". La Commission européenne veut prouver sa détermination à montrer que l'Union n'est pas simplement un grand marché, mais qu'elle a aussi à coeur de réduire les inégalités.

C'est la première fois en vingt ans que les chefs d'état et de gouvernement se réunissent spécifiquement autour de cette thématique.

 

Eriksbegshallen Göteborg
@ tous droits réservés

 

La sécurité durant le sommet social

Un important dispositif de sécurité de plusieurs milliers de policiers a été mis en place dans la ville. Tous les Suédois ont en mémoire les événements qui se sont déroulés lors du sommet européen de juin 2001 à Göteborg, alors que la Suède présidait l’Europe des Quinze. La ville avait été le témoin de nombreux affrontements entre forces de l’ordre et manifestants anti-mondialisation, ainsi que de nombreux casseurs. Les enjeux du sommet européen avaient alors été éclipsés par ces violentes émeutes. Au total, 22 personnes avaient été inculpées par la justice suédoise pour leur participation présumée à ces violences, qui avaient fait 90 blessés, dont 3 par balle et des dégâts estimés à 45 millions de couronnes suédoises.

 

Circulation ralentie et zones verrouillées à Göteborg

Le trafic et le service de ferries jusqu'à Hisingen sont temporairement suspendus, lors des déplacements des délégations escortées par la police pendant leur séjour à Göteborg. Les horaires et itinéraires exacts de leurs trajets ne seront pas communiqués à l'avance pour des raisons de sécurité. La circulation, notamment sur la route 40 entre l'aéroport de Landvetter et le Svenska Mässan, est complètement fermée à différentes heures dès jeudi 16 novembre, 12h00. Le vendredi 17 novembre, les accès au Svenska Mässan seront interdits vers 15h00, et à Eriksbergshallen vers 18h00. Il est conseillé d’éviter de circuler aux heures de pointe.

Suivez les recommandations de la police pour éviter les moments les plus critiques, prévoyez un peu plus de temps pour vos déplacements et suivez les informations routières.

 

 

Anne Donguy, vendredi 17 novembre 2017

lepetitjournal Stockholm

Lepetitjournal Stockholm

L'édition de Stockholm de lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 CommentairesRéagir

Communauté

EDUCATION

Et si demain, j'enseignais en Suède ?

De nombreuses familles françaises sont expatriées à l'étranger. Or, qui dit familles dit aussi enfants... Mais comment les professeurs dans les écoles françaises à l'étranger vivent leur expat...