Lundi 24 juin 2019
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

How to fall in Love ? Une comédie romantique improvisée

Par Fabienne Roy | Publié le 12/06/2019 à 00:05 | Mis à jour le 12/06/2019 à 10:06
Photo : How to fall in Love ? Une comédie romantique improvisée - Photo : International Theater
How to fall in Love comédie romantique

Après le succès de cet hiver, la comédie improvisée "How to fall in love" est de retour à Stockholm du 14 au 16 Juin. Rencontre avec l´acteur français de cette troupe internationale.  C´est dans un restaurant de SOFO que Grégory Moreau, nous fait voyager dans son monde, son histoire et sa passion pour l'improvisation. D´origine Chti, il a vécu huit ans en Allemagne avant de saisir une opportunité en Suède en 2013 qui le conduira vers l´amour.  


Après deux ans de vie célibataire à Stockholm, "J´ai finalement trouvé une Allemande ici. (…) Maintenant nous sommes mariés et avons un petit garcon de deux ans… et qui est donc franco-germano-suédois."

 

Lepetitjournal.com Stockholm : Alors comment tomber amoureux en Suède ?

Grégory Moreau : C´est une très bonne question… C´était en fait difficile. On s´est rencontré via un meet up de célibataires. C´était une soirée dans un bar à bières belges donc comme quoi on revient toujours sur le côté un peu chti et puis on a bien accroché. C'est allé assez vite comme on avait tous les deux bien dépassé la trentaine, il y n´a pas eu de petits jeux, de politique, de trucs un peu compliqués à comprendre - le style germanique. C´ était un soulagement de ne pas avoir un début compliqué.

 

grégry moreau théatre
Grégory Moreau, le francophone de la troupe - Photo : Fabienne Roy

 

D`où vient ta passion pour le théâtre et l´improvisation?

Cela fait maintenant quatre ans que je fais du théâtre sans avoir fait de parcours spécifique. J´aime bien chanter donc j'avais déjà un petit attrait pour la scène. Je cherchais des activités pour me faire de nouveaux amis, faire un truc "fun" et positif dans la semaine. J'ai commencé par faire 2 ou 3 "drop in" 1h ou 2h, un week-end avec le prof qui venait de commencer cette école et je ne connaissais rien en terme d´improvisation. J'ai essayé et cela m´a plu. Puis je me suis inscris à un cours de débutant avec l' International theater Stockholm. Il y a plusieurs théâtres d´impro à Stockholm mais c´est le seul qui soit uniquement en anglais. De me sentir un peu mieux en Suède, pour me créer une sensation d´appartenance ici. Et j´ai continué avec le même groupe assez longtemps, on a progressé ensemble, c´est devenu mes amis pour la plupart et au bout d´un moment j´y ai pris goût.

 

D´où est venue l´idée pour cette pièce ? Qui en a été l'initiateur et combien de temps cela a pris pour la mettre en place ?

C´est une comédie romantique classique avec un twist moderne. On a dû auditionner pour rentrer dans ce cours-là. C´est un cours pour les étudiants avec le niveau le plus avancé dans l´école. L´idée vient de notre directrice et professeur , Katarina. On travaille dessus depuis septembre. On fait des répétitions toutes les semaines, on a du travail à la maison, comme regarder, analyser des films pour comprendre les structures, les types de personnages ou les types de situations. Le format s´est développé petit à petit. C'est un spectacle de deux heures avec un entracte. On va faire une comédie romantique complètement improvisée. On demande une suggestion au public, d'un titre, d'une comédie romantique qui n´a jamais été faite. On répète pour préparer notre boite à outils, pour réagir à chaque situation, mais il n´y a pas de script donc on ne peut pas préparer grand-chose.
 

Comment trouves-tu ton inspiration ?

Une grosse part de l´improvisation c´est de t´aider à comprendre qu´il n´y a pas de séparation entre les gens créatifs et les gens non créatifs. Le côté créatif, c´est un muscle à entrainer et c'est aussi des barrières à faire tomber dans le cerveau pour arrêter de se juger. Je le fais encore. C´est un travail constant mais le but c´est de faire confiance en son instinct.  Tu n´as pas forcément toujours d´idées et le but ce n'est pas d´arriver avec une idée précise dans la tête, car souvent il faudra que tu l'abandonnes.  C´est une école d´acceptation du changement. L'acceptation de l'imprévu. Donc ça aide beaucoup dans la vie et l'idée c´est de ne pas chercher d'inspiration, c´est d´être focalisé sur ce qu´il se passe dans la scène, sur la personne en face de toi, l´autre acteur ou actrice et de voir ce qu'il va se passer. C´est comme de la négociation, tu rajoutes une brique à la fois. Je ne me considère pas comme quelqu'un de créatif mais tu apprends à te relaxer, à te faire confiance.

 

Donc là, cela va être la grande première, monter sur scène face à un si grand public ?

Je suis déjà monté sur scène pour des petits spectacles. Pour moi c´est le premier spectacle semi-professionnel. On a aussi dû tout organiser nous-même.

 

Concernant les personnages, y a-t´il d´autres francophones dans l´équipe ? Quelles sont les nationalités représentées ?

On est dix. Il y a une moitié de Suédois, une Américaine, un Néo-zélandais, un Mexicain et moi.


Egalité hommes- femmes ?

Non plus de femmes. On devrait être six femmes et quatre hommes.

Il faut être honnête sur la comédie romantique à l´ancienne des années 80, 90 : il y a plein de clichés et nos regards ont un peu évolué. Les gens disent souvent après "me too" mais avant aussi, sur les représentations des orientations sexuelles. Donc on essaie de faire très attention. Par exemple, l´histoire ne sera pas forcément entre un homme et une femme et questionnera la représentation des sexes pré-établie. Etre conscients des clichés : on ne fait pas le style classique du mariage à l´américaine.  C'est important de faire évoluer le genre dans la comédie romantique.

 

Comment faire rire ?

Ah c'est difficile… Ce que notre professeur dit toujours, c´est qu´il ne faut pas essayer de faire rire, il ne faut pas forcer, c´est pas du stand up, il ne faut pas chercher la vanne, parfois elle vient mais en général c´est comme dans un film, l´humour vient de la situation. On va essayer d´avoir des personnages crédibles qui sont un peu plus que des stéréotypes dans la mesure du possible et qui ont des vraies situations dans lesquelles les gens peuvent s'identifier et l´humour vient de là. 

Dans une comédie romantique, le classique sera un quiproquo. Par exemple, tu as menti à ta femme parce que tu l'as trompée ou alors tu es amoureux de telle personne et puis c´est l´autre personne qui veut t´inviter à la soirée et tu essaies de t´en sortir. 

Le public en général dans un spectacle d´impro est avec toi. Ils savent que tu ne sais pas non plus ce qu´il va arriver. Du coup ils sont là pour te soutenir. Ils font partie du spectacle avec nous aussi.On a besoin d´encouragements et applaudissements. Ça change tout pour nous. Tu te sens plus porté, plus en confiance.

 

Qu´est-ce que l´improvisation t´apporte ?

Au début, cela m´apportait de la joie, un truc positif et heureux dans ma vie, prendre du plaisir.  Au fur et à mesure, cela m´a apporté une forme de résilience où tu apprends à accepter le changement, de ne pas prévoir ce qui va se passer. Apprendre à dire oui, "oui, et". C´est un bon mantra à avoir dans la vie.

Maintenant j´ai pris le goût du théâtre. Je commence à faire du théâtre scripté, plus classique. J'aime jouer des émotions. Ça parait très arrogant comme ça mais je ne suis pas trop pour la vanne facile. S'il y a un personnage auquel je crois, je mets un peu de moi là-dedans, de mes histoires d´amour ratées d´avant, des expériences difficiles ou faciles. 

Informations pratiques sur ces trois représentations :

Quand :

  • Vendredi 14 Juin à 19 h
  • Samedi 15 Juin à 19 h
  • Dimanche 16 Juin à 19h

 

Où ? 


Scenen Pipersgatan 4, 112 21 Stockholm
 

Prix :

100 sek / 50 sek pour les étudiants
Comment réserver ? Sur billeto

Il reste encore des places disponibles !

C´est votre première improvisation ? "Les gens ressortent en général avec plein d´énergie. Même si on ne s´intéresse pas au théâtre on passe une bonne soirée."

Alors si vous aussi souhaitez découvrir l´improvisation, vous faire de nouveaux amis et rayonner d´énergie positive, inscrivez- vous :  

ITS : International theater stockholm. Cours pour tous niveaux, sans pré-requis.

 

Fabienne ROY, 30 Janvier 2019

 

portrait_-_Copy_(2)

Fabienne Roy

Passionnée par la Suède, Fabienne a rejoint le Petit Journal Stockholm en 2017. De nature curieuse et aventurière, elle vous tient particulièrement au courant des événements culturels, des escapades à faire à pieds ou à la voile.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

PX ven 01/02/2019 - 13:10

Un regard très intéressant sur le théâtre d'impro, merci!

Répondre

Communauté

LEPETITJOURNAL.COM

Participez à notre enquête lecteurs (et gagnez un voyage)

Vous êtes de plus en plus nombreux à consulter lepetitjournal.com. Afin d’apprendre à mieux vous connaître, nous vous proposons de répondre à notre enquête lecteurs et peut-être gagner un voyage

Que faire à Stockholm ?

AGENDA DU WEEK-END

Célébrer Midsommar à Stockholm : nos bons plans

Le weekend le plus important de l’année est enfin là ! Ces prochains jours la Suède fête Midsommar. Cette célébration célèbre le solstice d’été et le jour le plus long de l’année autour d’un grand mât