Lundi 26 février 2018
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Gustav II Adolf, Le Lion du Nord : un roi à croquer

Par Lepetitjournal Stockholm | Publié le 06/11/2017 à 05:00 | Mis à jour le 06/11/2017 à 05:00
Gustav_II_Adolf

Fin stratège, personnage incontournable de l’histoire de la guerre de Trente ans, fondateur de Göteborg en 1619, Gustav II Adolf, dit “Le Grand” ou “Le Lion du Nord” a sorti la Suède de sa léthargie médiévale et lui a donné également l’occasion, une fois n'est pas coutume, de savourer une délicieuse pâtisserie en son honneur, tous les 6 novembre.

 

Un souverain, une dynastie

Issu de la dynastie Vasa, Gustav II Adolf av Sverige est né le 9 décembre 1594 à Stockholm (Suède-Finlande). Il accède au trône en 1611, à seulement 16 ans. Il épouse en 1620 Marie-Éléonore de Brandebourg et a quatre enfants dont une fille et un fils morts-nés, et une fille morte à un peu plus d’un an. Sa dernière fille, née en 1626, n’est autre que la reine Christine de Suède.

Gustav adolf

Un génie sur le champ de bataille

Grâce à son sens de la guerre, Gustav II Adolf remporte de nombreuses victoires durant la guerre de Trente ans, ce conflit déchirant l’Europe de 1618 à 1648 pendant lequel l’empire de Habsbourg d’Espagne, catholique, soutenu par la Papauté, livre bataille aux états allemands alliés aux riches Provinces-unies (une partie des actuels Pays-bas) et aux pays scandinaves, alliance à majorité protestante.

Gustav II Adolf bénéficie d'une très bonne organisation militaire, avec des armes de qualité, des hommes entrainés et une artillerie efficace. Génie militaire doté d’un esprit vif, sa victoire la plus connue est celle de Breitenfeld en 1631, première victoire majeure des protestants.  Les combats le mènent aussi loin que la Pologne, les provinces baltes et la Bavière.

 

Vers la modernisation de la Suède

Au delà d’une excellente maîtrise des jeux de guerre, Gustav II Adolf entreprend des réformes qui transforment la Suède-Finlande, encore moyenâgeuse, en une grande nation moderne et puissante dans l'Europe du XVIIe siècle. Il a par exemple instauré le recensement de la population grâce à la création de registres paroissiaux, permettant ainsi une taxation et une mobilisation de ses sujets plus efficace. Les réussites de ses réformes sont aussi importantes que ses victoires sur les champs de bataille.

Il meurt en 1632 à la bataille pourtant victorieuse de Lützen. Ses restes sont conservés à l'église de Riddarholmen, à Stockholm.

 

Gustav II adolf en chocolat 6 novembre

Un petit gâteau à la mémoire du roi

Le 6 novembre, on célèbre la mémoire du roi suédois durant la journée de Gustav II Adolf, Gustav Adolfsdagen, pour commémorer son décès à Lützen le 6 novembre 1632.

Et comme souvent en Suède, cette journée est un bon prétexte pour manger un gâteau ! A l’effigie du roi, le Gustav Adolfs bakelse ne connaît pas de recette précise. Chaque konditori propose sa propre variante : tiramisu, roulé à la crème ou mousse de framboise… Mais toutes arborent le portrait du roi en écusson de chocolat ou de massepain.

C’est à Göteborg que la tradition serait née en 1854, juste avant l’inauguration de la statue de Gustav II Adolf, la plus ancienne oeuvre publique de la ville, sise sur la place Gustav Adolfs torg. A Stockholm, on le croise également, altier sur son cheval, sur la place du même nom, juste devant l’opéra.

 

Anne Donguy, 6 novembre 2017

lepetitjournal Stockholm

Lepetitjournal Stockholm

L'édition de Stockholm de lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 CommentairesRéagir

Communauté

INTERVIEW

Portrait de Paul Hansen : un grand photojournaliste suédois

Paul Hansen est un photojournaliste de 53 ans travaillant au journal Suédois Dagens Nyheter à Stockholm. Exposé du 8 Septembre au 19 Novembre dernier au Fotografiska dans l’exposition “Being There”