Mardi 25 juin 2019
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Découvrir l’archipel de Stockholm en kayak

Par Lepetitjournal Stockholm | Publié le 13/10/2017 à 05:00 | Mis à jour le 13/10/2017 à 12:35
Photo : Crédit photo : Vincent BORQUET
Archipel-Stockholm-kayak

Un week-end, une tente et quatre bras pour s’immerger au plus profond de l’archipel de Stockholm.

De l’idée à l’envie

Parmi les paysages les plus typiques de la Suède figure l’Archipel de Stockholm. Fermez les yeux et visualisez une multitude d’îles et d’îlots de toutes tailles au milieu d’une mer paisible. Vous imaginez ? Ajoutez-y quelques pins, une légère brise et quelques cygnes. Vous voyez toujours ? Sachez que ce coin de paradis est à portée de rame.

Quoi de mieux qu’une embarcation légère et silencieuse pour s’immerger au plus profond de ce paysage ? C’est un vendredi que l’idée a germé dans mon esprit : “Je veux passer le week-end à arpenter l’Archipel de Stockholm en kayak !”

 

De l’envie au projet

Il n’aura pas été compliqué de convaincre ma co-équipière, une brève explication me vaut un “Trop bien !” de sa part. Nous voilà le vendredi soir à pied d’œuvre pour préparer ce projet. Pour cela, quatre étapes :

- Trouver un loueur : Beaucoup sont fermés fin septembre, mais nous trouvons par hasard Kajakeriet, ouvert toute l’année, et avec le sourire s’il vous plaît !

- Planifier le trajet : Selon le loueur et donc le point de départ, nous projetons plusieurs trajets. L’objectif est de faire le tour de l’île de Nämdö, ce qui implique de traverser un bras de mer assez large pour des quasi-débutants comme nous (6 kms environ). Ce sera donc selon la forme, la météo, le temps dont nous disposons et surtout l’envie. Premier objectif : se faire plaisir.

- Lister le matériel : assez rapide, il s’agit d’avoir de quoi être au sec, dormir et manger pour deux jours.

- Faire les courses.

 

Vous êtes parés !

 

Du projet au périple

Samedi, nous nous rendons sur Ingarö en voiture pour le départ. Le temps de charger le kayak et de se préparer, premier coup de pagaie à 10h30 avec pour objectif la pause déjeuner sur Sandskar, petite île au milieu du bras de mer. D’ici nous jugerons si la traversée complète du bras de mer est réalisable. Et avec un sandwich dans chaque coin de l’estomac, le verdict est sans appel : "Bien sûr qu’on traverse !”

La traversée se déroule sans encombre, mis à part un vent de face qui nous ralentit mais ne nous décourage pas, et nous rejoignons en fin d’après-midi la réserve naturelle de Bullerö où nous choisissons une des nombreuses îles désertes pour y monter notre campement. L’île nous appartient le temps d’une soirée. L’endroit est idyllique, reposant :  “Magnifique. Un petit bijou !”

Dimanche matin, le choix entre le retour au plus court et le tour de Nämdö en passant par “ces petites îles là-bas qui semblent super stylées” se fait rapidement : nous avons bien avancé hier malgré le vent de face, et aujourd’hui nous avons le temps, le vent dans le dos et la pêche : ”Bien sûr qu’on fait le tour !”

L’alignement d’îles formé par Ormskär, Brunskars et Värmdö est un lieu hors du temps. C’est le paysage dont je rêvais, en encore plus beau ! Les milliers d’îles, de toutes tailles, parfois faites de roches roses parfois boisées ou envahies de lichens verts et gris, peignent un tableau unique sur la mer Baltique. C’est un labyrinthe dans lequel on prend un plaisir immense à s’égarer. L’humanité semble ne pas atteindre la réserve de Bullerö qui semble nous dire : “J’étais là bien avant vous, et j’y resterai bien après. Admirez et n’emportez avec vous que vos souvenirs.”

Après s’être réellement perdus dans ces innombrables îles, il est temps d’envisager le retour. Sans regret ! Le trajet du retour fait partie du périple et nous ne cessons d’en prendre plein les yeux. Notons le long passage entre Nämdö et Uvön où la vie semble tellement douce pour les habitants dont les maisons bordent la côte: “On y poserait bien ses valises pour une éternité ou deux.”

Nous attaquons ensuite la traversée du bras de mer où la houle nous secoue un peu. Les quelques vagues qui passent par-dessus bord ne nous rassurent pas, mais le kayak est stable et nous traversons sans encombre, aidés par le vent de dos. Nous rejoignons ensuite tranquillement notre point de départ. Les yeux pleins de belles images, le périple semble déjà loin et irréaliste : “On a vraiment fait ça ?”.

Parcours-kayak-namdo

le périple en images

 

Alors cap’ ou pas cap’ ?

Si l’expérience vous tente, voici quelques humbles conseils.

- Avant tout, ne pas prévaloir de ses forces et prévoir des plans b, c et d pour raccourcir le trajet en cas de problème. L’expérience n’est pas une exigence, nous en sommes la preuve, mais un minimum de connaissance de la mer et une bonne forme physique sont évidemment indispensables pour ce parcours. Cependant, il existe des endroits superbes, plus accessibles et sans traverser de bras de mer potentiellement agité et venté.

- Si vous traversez un bras de mer un peu long, visez des îles à mi-chemin pour découper la traversée et se garder la possibilité de faire des pauses.

- La météo ! C’est l’élément décisif d’une sortie kayak. Le vent, le froid, et la pluie sont autant d’éléments qui peuvent tout gâcher. Renseignez-vous sur la météo plutôt deux fois qu’une.

- Avec un bon sens de l’orientation, la carte prêtée par le loueur et un GPS (Google maps), il n’y a pas de raison de se perdre. Mais pensez à emmener une batterie externe pour recharger votre téléphone : il joue le rôle de GPS et c’est aussi votre fusée de détresse. Important, non ?


 

Chiffres clés du week-end

Jour 1 : 19,5 km, 4h30 de rame environ

Jour 2 : 27 km, 5h30 de rame environ

46,5 kilomètres

10 heures de rame

30 000 coups de rame chacun

3700 kcals dépensées

113 canards

78 Wow / C’est trop beau / Regarde là-bas

19 cygnes

4 yeux qui pétillent encore

4 bras courbaturés

1 biche

1 rongeur non identifié

 

Infos pratiques

Location de kayak :

Kajakeriet à 45 minutes de Stockholm via la route 222 et à une heure en bus depuis Slussen, ligne 428X en direction de Björkvik brygga, arrêt Björnö naturreservat.

Location d’un kayak simple (s) ou double (d) à l’heure (s/d 250/300 kr), la journée (s/d 400/500 kr), la semaine (s/d 850/1.050 kr). Possibilité de payer par carte. Le prix comprend le prêt d’une carte plastifiée et de gilets de sauvetage.

Pierre-Michael Egholt se fera un plaisir de vous conseiller, notamment sur la possibilité d'éviter la traversée du bras de mer en longeant la côté par le nord. Il vous demandera de vous signaler en indiquant votre nom sur un registre en cas de problème. En parlant de problème, sachez que si vous êtes bloqués par la fatigue ou le manque de temps par exemple, il existe des taxiboats qui pourront vous ramener, à votre charge bien entendu. Demandez le numéro à Pierre-Michael Egholt.

Les kayaks, de qualité, sont équipés de coffres étanches aux extrémités et certains kayaks doubles, que je conseille, sont équipés d’un emplacement entre les deux places pour transporter des affaires en plus. Possibilité d’y mettre un grand sac de sport, étanche de préférence car le fond risque de prendre un peu l’eau. Si vous ne disposez pas de matériel de camping, vous trouverez ici aussi votre bonheur à louer, tente, réchaud, etc.

Si vous souhaitez être guidés dans votre aventure, Kajakeriet travaille en collaboration avec des guides : The green trails ou Stockholms Guidebyrå.

Kajakeriet

Adresse : Småängsvägen 1, 134 67 INGARÖ

E-mail : info@kajakeriet.se 

Téléphone : 0708650806 

 

Pour les moins farouches, il existe aussi des loueurs de kayak à Stockholm .

Vous pouvez louer un kayak chez Kanotcenter Svima Sport, au nord ouest du centre-ville, et, par exemple, faire le tour de l’île Kungsholmen (Plus ou moins 10km).

Kanotcenter Svima Sport

Adresse : Ekelundsvägen 26, 171 73 Solna

E-mail : kanotcenter@svima.se

Téléphone : 087302210

 

Visitez le centre-ville de Stockholm depuis l’eau en louant un kayak chez Långholmen Kajak sur l’île du même nom ou encore chez Rålis Kayak, les deux loueurs se situent proche du centre, au sud de Kungsholmen.

Långholmen Kajak

Adresse : Alstaviksvägen 3, 117 33 Stockholm

E-mail : info@langholmenkajak.se

Téléphone : 0760693852

 

Rålis Kayak

Adresse : Smedsuddsvägen 23, 112 35 Stockholm

E-mail : info@raliskajak.se

Téléphone : 0707717273

 

Vous pouvez également programmer une sortie sur le Mälaren depuis Västerås, à une heure en voiture de Stockholm, en louant un kayak chez Lakeside Adventure.

Lakeside Adventure

Adresse : Strandtorget 1, 723 48 Västerås

E-mail : info@lakesideadventure.se

Téléphone : 02126100

 

Pensez à vous renseigner sur l’ouverture des loueurs, certains ferment complètement en hiver.

 

Le matériel à prévoir :

De quoi manger pour deux jours : sandwich le midi, repas chaud le soir, soupes par exemple. Le thé réchauffe les mains et le corps. Prévoyez pas mal d’en-cas sucrés à grignoter à toute heure pour les petits creux : barres de céréales, bananes, cookies et autres biscuits. Pensez au réchaud, briquets, couteaux, tasses, thé.

De quoi boire : Prévoyez 6 litres pour deux personnes, deux jours. C’est un minimum !

De quoi dormir : Tente, duvets, matelas gonflable éventuellement, lampe frontale et l’astuce du chef : la couverture de survie à mettre au fond de la tente pour isoler du froid et de l’humidité.

De quoi se soigner éventuellement : pansements, désinfectants, paracétamol, mouchoirs. Une lotion anti-moustique peut également sauver votre soirée.

De quoi se laver : brosse à dent, dentifrice, une serviette de toilette et le tour est joué.

De quoi se vêtir : l’idéal est d’avoir une tenue chaude pour la journée, et une autre pour le soir. La première ayant tout intérêt à être au maximum étanche et coupe-vent. Privilégiez l’épaisseur et la chaleur pour la seconde.

Autre : Téléphone avec housse étanche pour l’avoir toujours avec soi et batterie externe chargée à bloc. Sacs étanches pour ranger vos affaires car l’eau peut toujours passer dans le kayak, ou sinon emballez les sacs dans des sacs poubelles. Multipliez les protections si vous ne voulez pas dormir dans un duvet mouillé.

Archipel-Stockholm
Crédit photo : Vincent BORQUET

Vincent BORQUET (www.lepetitjournal.com/stockholm), 13 octobre 2017

lepetitjournal Stockholm

Lepetitjournal Stockholm

L'édition de Stockholm de lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

LEPETITJOURNAL.COM

Participez à notre enquête lecteurs (et gagnez un voyage)

Vous êtes de plus en plus nombreux à consulter lepetitjournal.com. Afin d’apprendre à mieux vous connaître, nous vous proposons de répondre à notre enquête lecteurs et peut-être gagner un voyage

Que faire à Stockholm ?

AGENDA DU WEEK-END

Célébrer Midsommar à Stockholm : nos bons plans

Le weekend le plus important de l’année est enfin là ! Ces prochains jours la Suède fête Midsommar. Cette célébration célèbre le solstice d’été et le jour le plus long de l’année autour d’un grand mât