Samedi 29 janvier 2022
TEST: 2288

Des lions testés positifs au Covid-19 au zoo de Singapour

Par Catherine Zaccaria | Publié le 15/11/2021 à 18:30 | Mis à jour le 16/11/2021 à 04:34
lion covid 19 zoo singapour

Quatre lions d’Asie du Night Safari et un lion d’Afrique du zoo de Singapour ont été testés positifs au Covid-19 mardi 9 novembre, mais pas de vaccination prévue pour le moment.

C’est à la suite de signes de maladie tels que de la toux, des éternuements et de la léthargie de la part des lions que le personnel du zoo a été alerté sur l’état de santé des félidés. Les animaux ont été testés positifs, tout comme des membres du personnel du Mandai Wildlife Group qui ont sans doute transmis le virus aux lions.

AVS (Animal and Veterinary Service) a émis une ordonnance en vertu de la Loi sur les animaux et les oiseaux au Mandai Wildlife Group pour isoler les neuf lions d'Asie et les cinq lions d'Afrique (positifs et négatifs) dans leurs tanières respectives quand bien même l'organisation mondiale de la santé  animale a indiqué que le risque de transmission d'animaux infectés à l'homme est très faible.

 

Pas de propagation du virus de l’animal à l’homme

Selon l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE), il n'y a actuellement aucune preuve que les animaux jouent un rôle dans la propagation de la maladie à l'homme, bien qu'il y ait eu des rapports sporadiques et isolés dans d'autres pays d'animaux testés positifs après avoir été en contact étroit avec des humains infectés par le Covid-19.

 

Pas de vaccination prévue pour les animaux du zoo

"Aucun des animaux du zoo ou des parcs animaliers de Singapour n'a été vacciné contre Covid-19 et il n'est actuellement pas prévu de le faire", a déclaré le Mandai Wildlife Group.

Connu sous le nom de Carnivac-Cov, le vaccin produit en Russie serait capable de protéger les espèces vulnérables et de contrecarrer les mutations virales.

Le Dr Sonja Luz, vice-Présidente de la conservation, de la recherche et de la médecine vétérinaire au Mandai Wildlife Group, a déclaré que "es lions restent alertes et mangent bien.

"Nous nous attendons à ce que les lions se rétablissent complètement avec un traitement de soutien mineur. Cependant, des anti-inflammatoires (médicaments) et des antibiotiques peuvent être prescrits si un traitement supplémentaire est nécessaire", a-t-elle ajouté.

Les équipes de soins aux animaux surveillent de près toutes les espèces à haut risque, y compris les primates et les carnivores, dont elles s'occupent. Aucun autre animal dans les quatre parcs animaliers ne présente actuellement de signes cliniques du virus.

 

Plus de 10 mammifères, autres que les humains, ont été infectés par le virus à travers le monde

Le professeur Dale Fisher, consultant principal à la Division des maladies infectieuses du National University Hospital de Singapour, a déclaré que "si un animal est étroitement exposé aux humains et a le même récepteur ACE2 (protéine clé dans la physiologie du Covid-19, nécessaire à l’entrée du virus SARS-CoV‑2 dans les cellules de l’hôte) que les humains sur sa muqueuse respiratoire, il peut également être infecté".

 

tableau transmission covid humains animaux
@frontiers in Veterinary Science

 

Le professeur Fisher a déclaré que les animaux de compagnie infectés par l'homme n'avaient généralement qu'une maladie bénigne et que l'infection ne constitue pas une menace majeure pour les animaux ni ne crée une source majeure de propagation.

Le Dr Han Zi Yang, consultant vétérinaire chez VetTrust Singapore, a déclaré que la clinique n'était au courant d'aucun cas d'animaux de compagnie infectés par Covid-19 à Singapour.

« Les propriétaires d'animaux ne devraient pas être trop inquiets à ce stade et devraient continuer à adopter le même ensemble de bonnes mesures d'hygiène dans les soins aux animaux. Cela implique de se laver les mains régulièrement avant et après avoir manipulé leur animal de compagnie, leur nourriture et leurs fournitures, et d'éviter de partager de la nourriture avec eux », a-t-il ajouté.

Selon le professeur Wang Linfa du programme Duke-NUS Emerging Infectious Diseases, même si les humains peuvent infecter leurs animaux de compagnie, tels que les chats et les chiens, le virus ne se réplique pas efficacement chez eux. Par conséquent, le risque pour les animaux infectés de transmettre le virus à d'autres humains reste faible.

Catherine Zaccaria

Catherine Zaccaria

Éducatrice et enseignante, Catherine réoriente ses activités au fil des années. Elle est aujourd'hui Rédactrice en chef de l'édition singapourienne de Lepetitjournal.com.
0 Commentaire (s) Réagir