Lundi 17 décembre 2018
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Explorer l’histoire locale de façon originale : visites de cimetières

Par Caroline D. | Publié le 10/10/2018 à 14:30 | Mis à jour le 12/10/2018 à 09:58
Photo : Stèles à la mémoire des soldats condamnés à mort après la guerre, cimetière japonais
cimetières Singapour visites Bukit Brown

A Singapour, il existe des cimetières ayant une forte connotation culturelle et historique : le cimetière de Bukit Brown et le cimetière japonais. Visites guidées.

 

Le cimetière de Bukit Brown

Le réservoir de Mac Ritchie est bien connu de tous pour ses multiples possibilités de balades, mais le cimetière de Bukit Brown, juste à côté, reste, à tort, ignoré. La colline abrite quelque 100 000 tombes mais l’endroit est tout sauf sinistre. Car la jungle a repris ses droits et tout est quasiment recouvert par une intense végétation.

Bukit Brown tient son nom de George Henry Brown, un commerçant britannique qui y établit sa résidence dans les années 1840 ( Bukit signifie colline).

Ce sont les hokkiens, une des plus importantes communautés chinoises de Singapour, qui ont acheté le terrain pour y enterrer leurs défunts en 1872 mais l’endroit était déjà utilisé, puisque la plaque la plus ancienne date de 1833.

De nombreux pionniers singapouriens y reposent et il existe à présent des panneaux pour retrouver l’emplacement des plus notables.

STELES BUKIT BROWN

 

Les tombes sont Hokkiens ou Teochews et il est intéressant de remarquer les différences.

Munissez vous de baskets et vous pourrez découvrir un endroit tranquille ainsi que des monuments funéraires absolument incroyables.

Petit détail que certains apprécieront: contrairement au Mac Ritchie, votre chien peut se promener en toute liberté...

Vous croiserez peut être des cavaliers à cheval, tout particulièrement le dimanche matin.

D’ailleurs, le Polo Club est tout à coté, et après cette belle balade, vous pourrez boire un rafraichissement au bar du Club, ... toujours accompagné de votre compagnon canin mais en laisse.

 

Le cimetière japonais

PLAN CIMETIERE JAPONAIS

 

Un autre endroit digne d’intérêt est le cimetière japonais (situé 825B, Chan Hoe Avenue, pas très loin de Serangoon Gardens). La présence japonaise à Singapour est ancienne.

La terre a d’aillleurs été offerte en 1888 par un membre proéminent de la communauté japonaise locale: Tagajiro Futaki, planteur, commerçant et exploitant de maisons closes. Car nombre des prostituées à l’époque coloniale étaient japonaises.

Les premières Karayuki-San sont arrivées dans les années 1870, à une époque où la population était principalement constituée d’hommes, britanniques, chinois, indiens.

On retrouve au cimetière japonais des stèles à leur souvenir. D’autres monuments sont plus controversés.

Il s’agit des tombes et stèles à la mémoire des soldats japonais tombés pendant l’invasion par l’armée impériale japonaise de la péninsule malaise.

 

CIMETI7RE JAPONAIS

 

Le mémorial construit à Bukit Batok par les prisonniers de guerre australiens après la conquête de Singapour y a été transféré. Y reposent également des soldats japonais jugés à Singapour à partir de 1948  pour des crimes de guerre et dont la sentence a été la peine de mort.

Même si ces monuments représentent une page sinistre de l’histoire singapourienne, l’endroit est là encore plein d’atmosphère et il est plutôt apaisant d’y déambuler.

Et ici comme à Bukit Brown, l’utilisation à des fins funéraires a quasiment cessé depuis la deuxième guerre mondiale.

C’est donc bien d’histoire et de culture qu’il s’agit.

Screenshot_20180925-143420

Caroline D.

Caroline D. vit à Singapour depuis 5 ans. Guide au Musée National de Singapour qui retrace l’histoire de l’ile
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Sy jeu 11/10/2018 - 04:00

Un membre proéminent? un peu plus loin, des prostituées. Finalement, ça a du sens :P

Répondre

Actualités

Festival de l’eau au Cambodge - Célébration d’un phénomène unique

Bon Om Touk, le festival de l’eau, vient de s’achever à Phnom Penh. Ces trois jours d’intenses fêtes marquent la renverse de la rivière Tonlé Sap, un mécanisme hydrologique exceptionnel et vital pour

Sur le même sujet