Technologies : Shanghai investit massivement pour surveiller sa population

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 14/06/2022 à 17:50 | Mis à jour le 15/06/2022 à 15:02
Visuel d'une camera dans les rues de shanghai

Après des semaines de confinement strict, les habitants de Shanghai ont repris le cours de leur vie. Néanmoins, la municipalité a débloqué d’importants moyens financiers pour mettre en place des « sentinelles numériques » qui associent reconnaissance faciale et IA afin de contrôler la population.

 

Un déploiement dans le cadre de la stratégie « zéro Covid »

Début mai 2022, nous évoquions la psychose qui règne à Shanghai, la plus grande ville de Chine, mais également la plus touchée par la récente flambée de cas de Covid-19. Or, il s’avère que la Chine applique encore et toujours une stratégie « zéro Covid » alors qu’une écrasante majorité de pays ont fait le choix de vivre avec le virus. Malheureusement, cette stratégie implique un confinement strict en cas de recrudescence. Après un confinement de deux mois, le plus long depuis le début de la pandémie, la vie a en grande partie repris son cours.

Aujourd’hui, prendre les transports implique de montrer la preuve d’un test négatif. Néanmoins, tous les lieux publics ne disposent pas de moyens humains pour contrôler la population. Ainsi, la municipalité a mis sur la table pas moins de 7,5 milliards de dollars dans le but de déployer des « sentinelles numériques ». Ces appareils intelligents ont entre autres pour rôle de contrôler la température des habitants, mais aussi de vérifier les vaccinations et autres résultats des tests.

Or, le nombre de ces sentinelles prévu par la ville s’élève à deux millions pour une ville comptant environ 25 millions d’habitants. Par ailleurs, ce déploiement représente une véritable expérience qui pourrait séduire d’autres villes du pays en cas de succès.

 

Autoriser ou refuser l’accès aux lieux publics dans Shanghai

À l’origine de ces appareils, nous retrouvons SenseTime, la plus importante société d’intelligence artificielle (IA) en Chine. Citons également la participation de Hangzhou Hikvision Digital Technology et de Zhejiang Dahua Technology, les deux plus importants fabricants de caméras de surveillance du pays. Les sentinelles boostées à l’IA ont donc recours à la reconnaissance faciale. Non seulement ces dernières pourront vérifier les informations concernant la vaccination et les tests, mais elles seront aussi capables de retracer les récents mouvements des habitants.

Les fonctions des sentinelles seraient les suivantes : détection de masque, contrôle de la température, vérification du code de santé, contrôle du dossier de vaccination, vérification des tests de détection de l’acide nucléique et vérification de l’identité. En cas de manquement au respect de ces conditions, les individus se verraient refuser l’accès aux lieux publics.

 

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Shanghai !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Guillaume Asmanoff et Thomas Aunave

Rédacteurs en chef de l'éditon Shanghai.

À lire sur votre édition locale