Vendredi 13 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

DÉPRESSION DE L’ADO – Des signes pour la repérer (publi-info)

Par Pacific Prime Assurance | Publié le 24/11/2015 à 20:30 | Mis à jour le 09/02/2018 à 08:16

L’adolescence est un période de grande vulnérabilité. Le jeune doit confronter ces rêves d’avenir à la réalité avec deux questions fondamentales qui émergent : de quoi suis-je capable et suis-je à la hauteur des attentes parentales ? En parallèle, il subit des modifications corporelles source de fierté, de crainte et d’angoisse : suis-je normal ?

(crédit photo Eutelmed)

L’adolescence est une étape de vie. Le passage de l’enfance à l’âge adulte. Françoise Dolto comparait cette période à une mue pendant laquelle l’enfant se retrouverait à nu sans carapace, fragile et vulnérable. Les taches défis auxquels l’adolescent est confronté sont en effet conséquents et immuables : se sentir bien dans sa nouvelle peau, acquérir une autonomie psychologique et affective, s’approprier un système de valeur et de croyance qui lui soit propre, trouver son identité sexuelle.

La majorité des adolescents traversent sans difficulté cette crise existentielle.

Cependant 8% des adolescents entre 12 et 18 ans font une authentique dépression et ont besoin d’une prise en charge. 
Contrairement aux adultes, l’adolescent souffrant de dépression ne verbalise pas sa tristesse mais manifeste indirectement sa douleur par des comportements non spécifiques. La frontière entre déprime passagère et la vraie dépression n’est pas évidente. Cela peut être des plaintes somatiques, mal de ventre chez les jeunes filles, douleurs dorsales que l’on prend pour des douleurs liées à la croissance. Le corps exprime par des maux ce qui ne peut être dit par des mots.

La symptomatologie dépressive chez l’adolescent est marquée par une rupture dans le comportement. L’apparition d’une irritabilité importante, d’un retrait par rapport à la famille avec un isolement dans la chambre ou un hyper-investissement des amis, des troubles du sommeil avec des couchers tardifs et des levers difficiles, de la fatigue et un manque d’énergie qui entraine progressivement un arrêt des activités qui étaient investies antérieurement avec plaisir, une baisse des résultats scolaires. Un adolescent qui arrête de jouer son instrument préféré, celui qui est trop fatigué pour poursuivre l’entrainement du rugby, ou encore un changement dans le comportement alimentaire.

Alors Comment savoir si l’enfant fait une crise d’adolescence ou si les comportements que vous observez sont plus sérieux. La règle des "Trois" peut aider les parents à y voir plus clair. Il s’agit de repérer plus de trois symptômes dépressifs parmi ceux habituels des dépressions : humeur triste, anxiété, agitation, irritabilité, plaintes somatiques, troubles du sommeil et du comportement alimentaire. Le risque d’une dépression est important si trois de ces symptômes sont présents plus de trois fois par semaine et persistants pendant plus de 3 semaines. Par exemple : mal de ventre récurrent, trouble du sommeil et opposition) mais mieux que la règle des trois, l’intuition parentale. Les parents doivent se faire confiance. Leur inquiétude est souvent fondée. Ils ont une bonne connaissance de leur enfant et perçoivent mieux que personne les changements qui s’opèrent.

(crédit photo Eutelmed)

Parfois l’adolescent va construire une défense contre les émotions dépressives en manifestant des conduites à risque comme le "binge drinking", la consommation de cannabis, l’anorexie. Un enfant dépressif pense à la mort de façon récurrente. Cela peut se manifester par une attirance particulière vers tout ce qui est morbide : film, littérature, jeux. Cela peut aussi entraîner un questionnement religieux avec parfois des dérives mystiques. Il faut dire à l’adolescent que l’on s’inquiète de son comportement et ouvrir un dialogue. Chacun a un pouvoir soignant par son empathie et l’adolescent est très sensible à l’attention qu’on lui porte.

Les causes de dépressions sont multiples. Amener l’enfant à consulter son médecin généraliste est un préalable qui n’est pas toujours facile à obtenir. L’intervention d’un adulte est souvent vécue par lui comme une intrusion dans son intimité. Le médecin fera un examen clinique afin d’éliminer une cause organique au mal de dos, de ventre, perte de poids, ou tout autre symptôme qui inquiète. Celui ci pourra aussi essayer de donner du sens aux symptômes lors de l’entretien qu’il fera en dehors de la présence des parents. Le médecin pourra parfois faciliter le lien et le dialogue entre l’enfant et les parents en jouant le rôle de médiateur. Si la dépression est manifeste il orientera le patient vers un pédopsychiatre. A Shanghai un lien avec les pédopsychiatres français est possible sur la plateforme Eutelmed au moyen de consultations sécurisées sur internet. La prise en charge d’un adolescent dépressif est délicate et variable selon la sévérité de la dépression. Cette prise en charge doit intégrer les parents dans la mesure où l’enfant se construit en opposition aux parents et qu’il existe souvent une problématique relationnelle. La bonne qualité du soutien familial protège l’enfant. Les objectifs de cette prise en charge consistent à aider l’adolescent à dépasser ses vulnérabilités et à reconstruire une bonne estime de soi. Elle sera en premier lieu psychothérapeutique. L’antidépresseur ne sera prescrit que si les symptômes cibles persistent après un mois de cette prise en charge et toujours en maintenant la psychothérapie. Le traitement d’un épisode dépressif est toujours long. Le soutien des parents dans la démarche est parfois nécessaire.

Le système Eutelmed est disponible chez Acadomia à Qingpu et le médecin Valérie Donval y consulte tous les mercredi.

Valérie Donval (Raffles) pour lepetitjounal.com/shanghai Mercredi 25 novembre 2015

Retrouvez toutes les autres infos santé via la RUBRIQUE SANTÉ AVEC RAFFLES MEDICAL !

 Médecine Générale Chiropractie ∙ Dentisterie & Orthodontie ∙ Dermatologie ∙ Gynécologie & Obstétrique ∙  Pédiatrie ∙ Orthopédie ∙ Conseils aux voyageurs
 Hotline : +86 21 6197 2300
 1801 Hong Mei Rd | Level 2 Innov Tower | Shanghai Xuhui District 200233 
 enquiries_shanghai@rafflesmedical.com 
www.rafflesmedicalgroup.com

 

 

 

0 Commentaire (s)Réagir