Vendredi 24 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ENFANT ET EXPATRIATION - Comment accompagner les jeunes ?

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 09/05/2019 à 21:30 | Mis à jour le 09/05/2019 à 21:30
expatriation-famille-enfants-demenagement

Maman ou Papa part travailler en Chine, toute la famille décide de le ou la suivre dans cette nouvelle aventure. Les préparatifs en amont du départ sont nombreux : trouver un logement et déménager, finaliser les différentes démarches administratives en France et celles relatives au pays d’accueil, faire ses "aurevoirs" à nos proches …

Cette période charnière, souvent intense physiquement et émotionnellement, met à rude épreuve toute la famille, y compris les plus petits. Penser que ces derniers sont trop jeunes pour se rendre compte de ce qu’il se prépare, qu’ils s’adapteront facilement à n’importe quel environnement, et par là-même les mettre à l’écart, serait minimiser l’impact qu’un tel événement peut avoir sur eux. Bien au contraire, tout projet de départ et sa préparation doivent se faire avec l’aide des plus petits, et ce afin de leur éviter un certain mal-être à l’arrivée dans le nouveau pays.

 

Une Expérience Vécue Différemment

Si les parents peuvent voir dans l’expatriation de nombreux atouts pour leurs enfants, en particulier une « chance » pour eux de découvrir une nouvelle culture et une nouvelle langue, l’enfant lui ne le verra pas forcément sous le même angle. À chaque âge, ses attentes et appréhensions, mais aussi ses réactions face au changement.

En effet, un déménagement sera vécu différemment selon que l’enfant ait 3, 7 ou 14 ans. Cela est dû, en partie, aux repères qu’il s’est déjà construit et qu’il devra déconstruire en arrivant dans un nouveau lieu.

Les tout-petits, pourront rapidement être rassurés par des éléments familiers, comme leurs jouets ou leur peluche favorite. Ils peuvent néanmoins être déstabilisé par un changement de chambre ou une figure parentale moins disponible pour eux.

 

chine-expatriation-famille

 

Ne dit-on pas « 7 ans, l’âge de raison » ? C’est aussi aux alentours de 7 ans que les enfants commencent à se construire leur propre environnement et identité, via l’école et les activités extrascolaires. Ils entrent aussi dans l’âge des apprentissages fondamentaux comme l’écriture et les mathématiques. Un changement d’environnement peut être très perturbant, impactant à la fois leur sociabilité à la maison et dehors, tout comme leur implication scolaire.

Les adolescents, également dans un cycle de construction identitaire, peuvent se retrouver perturbés par ces changements, optant soit pour un rapprochement vers le cocon familial aux dépens de leurs relations sociales avec d’autres jeunes de leur âge, soit s’éloignant du cercle familial et se tournant vers plus d’émancipation.

Une expatriation vécue difficilement par un enfant peut se traduire de plusieurs manières : troubles du sommeil et alimentaire, comportement maussade voir irascible, des difficultés nouvelles à l’école, dans l’apprentissage aussi bien que dans l’intégration. Il ne faut pas sous-estimer ces signes, qui ne sont pas uniquement dus à la distance culturelle, mais aussi à un mal-être que peut ressentir l’enfant face à cette étape de sa vie.

 

Communication et participation sont les clefs

Avant toute chose, les parents doivent prendre le temps d’annoncer la nouvelle du déménagement aux enfants, en évitant de le faire dans la précipitation et à la dernière minute, ce qui peut aisément être source d’angoisse. Il faut laisser à l’enfant un peu de temps pour s’habituer à cette idée, afin qu’il puisse aussi profiter de ses amis et créer de bons derniers souvenirs.

L’expatriation implique beaucoup de changement dans son cadre de vie. Il faudra écouter au mieux ses appréhensions et répondre à ses interrogations, lui présenter les bénéfices de ce départ, mais aussi être honnête sur les défis qui l’accompagneront. Connaître à l’avance ce qui l’attend peut aider l’enfant à faire face au choc culturel, et à s’adapter plus aisément arrivé là-bas. Les associations d’entraide entre expatriés sont aujourd’hui nombreuses. Prendre contacts avec elles peut être bénéfique aussi bien pour les parents que pour les enfants. C’est un excellent moyen de créer des liens avant même d’arriver sur place.

 

chine-expatriation-famille-enfants

 

Autre point important lors d’un départ à l’étranger, souligné par bons nombres de psychologues et de parents expatriés : impliquer les enfants dans ce départ. L’idée est de ne pas lui donner l’impression que cette décision vient uniquement de ses parents, mais au contraire lui faire comprendre qu’il est aussi acteur de ce changement qui aura beaucoup d’impact sur sa vie future. Cela passe par se renseigner ensemble sur le pays et ses coutumes, lui demander son avis sur le futur logement et l’arrangement de sa nouvelle chambre, sa future école et ses activités là-bas, ou même, dans certains cas, planifier avec lui sa scolarité à la maison. Préparer le déménagement avec lui est aussi essentiel, pour lui laisser le choix sur ce qu’il veut garder tout en le rassurant sur le fait qu’il retrouvera bien ses jouets et peluches préférés dans sa nouvelle maison.

L’expatriation est un défi à relever, peu importe l’âge. Les enfants ont une capacité d’adaptation qui peut paraître incroyable, et l’expatriation peut en faire des « Third Culture Kids » : des enfants multiculturels, souvent bilingues voire trilingues, qui se construisent internationalement. Mais cette capacité d’adaptation ne doit pas être surestimée, et ses bénéfices ne doivent pas invisibiliser l’existence de difficultés. Les priorités d’un enfant sont différentes de celles d’un adulte, sa vision des choses n’est pas la même sur de nombreux sujets. L’implication des enfants et l’accompagnement des parents sont indispensables et déterminants dans la réussite d’un déménagement à l’étranger. Prendre tout cela en compte, c’est permettre à l’enfant de tirer de cette expérience davantage de bonheur, de stabilité et d’enrichissement.

 

asi-movers-chine-logo

ASI Movers vous accompagne dans vos déménagements à l’international. Nos 14 bureaux établis dans 52 pays, nous permettent de vous offrir des solutions personnalisées, adaptées à votre destination et votre situation familiale. Nous prenons en charge vos meubles et cartons ainsi que vos animaux de compagnie, voitures et œuvres d’art. Vivez votre déménagement en toute simplicité et tranquillité grâce à l’équipe d’experts ASI Movers.

asi-movers-qr-code-chine

Un publi-reportage d'ASI Movers

 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Quels sont les meilleurs vins du monde ?

Le plus grand concours viticole du monde vient de rendre son verdict. Parmi les milliers de vins en compétition, seuls 50 ont reçu le titre très prisé « Best in Show ». Les vins français figurent-ils