Mardi 28 septembre 2021
TEST: 2287

TEMOIGNAGE - "Nous voulions que la double culture de nos enfants soit une force"

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 06/06/2021 à 21:30 | Mis à jour le 08/06/2021 à 10:47
Chambron-temoignage-shanghai

Wenyi, Pierre, Amélie et Olivier forment une famille franco-chinoise qui a fait le choix de la section internationale chinoise (SIC) au Lycée français de Shanghai.

"Depuis toujours, nous voulions que la double culture de nos enfants soit une force. C’est pourquoi nous avons cherché un système éducatif qui permette de jongler entre cette double nationalité au quotidien, et surtout que nos enfants apprennent autant sur leur culture chinoise que française.

En allant visiter le Lycée français de Shanghai et en étudiant les programmes, nous nous sommes aperçus qu’il était possible de mélanger les deux cultures dans le parcours d’apprentissage de nos enfants. Nous avons spécialement apprécié l’approche multiculturelle du LFS car ils sont les seuls à proposer 3 langues obligatoires (français, anglais, chinois) dès la maternelle."

 

temoignage-chambron-shanghai
Amélie 7 ans, en classe de CE1, en section internationale chinoise (SIC).
Olivier 9 ans, en classe de CM1, en section internationale chinoise (SIC).
Wenyi, Chinoise (Shanghai), et Pierre, Français (Annecy), vivent depuis 17 ans en Chine.

 

Pourquoi avoir choisi la section SIC en particulier ?    

"Ce qui nous a plu dans la section internationale chinoise (SIC) c’est qu’elle permet à nos enfants d’étudier la langue, la littérature, les sciences et plus largement la culture en langue chinoise. Cette formation large et approfondie, qui vient s’ajouter à celle donnée en français, leur permet d’atteindre un niveau de compétences et de connaissances élevé. C’est rassurant de nous dire qu’ils puissent valoriser leur double culture. C’est une chance et cela les aidera beaucoup pour leur avenir personnel et professionnel. 

Grace à cet environnement multilingue, nos enfants ont des camarades de toutes origines. C’est cette ouverture d’esprit aussi qui est très importante quand on est petit. Je pense que le plus important est de leur donner ce sentiment qu’ils font partie d’une communauté internationale, que dans les cultures il y a toujours des bonnes choses à apprendre. Du côté chinois comme du côté français, on essaie de leur apporter le meilleur. Pour nous, la boucle est bouclée."

 

Propos recueillis par Camille Robin

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir