Mardi 21 septembre 2021

ELECTIONS CONSULAIRES – Alexandra Taulin et la liste "Vos conseillers"

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 20/05/2021 à 21:30 | Mis à jour le 21/05/2021 à 10:51
Membres de la liste "vos conseillers" pour les élections consulaires en Chine

Les élections des conseillers des Français de l'étranger se tiendront le 30 mai 2021. Chaque jour de la semaine, Le Petit Journal Shanghai vous propose une interview des candidats des quatre listes inscrites.

 

Liste « Vos Conseillers » :

1. Mme Alexandra TAULIN

2. M. Romain VUATTOUX

3. Mme Pearl PELLEGRIN

4. M. Emmanuel PAGET

5. Mme Florence GUILLOT

6. M. Romain GUEREL

 

LPJ : Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?

Alexandra Taulin : Nous sommes toutes et tous depuis plus de 10 ans en Chine (+ de 100 ans cumulés !), principalement sur Shanghai, mais aussi dans d’autres provinces. Nous venons de milieux socio-professionnels très différents : cadre, entrepreneur, salarié, professeur, consultant... Nous sommes connus dans la communauté française de Shanghai pour soutenir des partis politiques traditionnellement opposés, ou en tant que membres actifs de différentes associations, mais nous avons décidé de nous unir pour servir l’ensemble de la communauté française de l’Anhui, Jiangsu, Shanghai & Zhejiang. Nous sommes convaincus que notre différence est une force, et pensons que notre diversité de profils nous aidera à défendre les intérêts de chaque Français.e dans la circonscription.

 

Comment avez-vous constitué votre liste ?

En 2019, la France connaît de grosses manifestations populaires (les « gilets jaunes »). C’est dans ce contexte qu’Alexandra et Romain se rencontrent. En discutant du rôle des élus de proximité, nous nous sommes dit, qu’il était vraiment dommage que ces postes ne servent que trop souvent à des fins politiques ou commerciales. Les élections consulaires approchant, nous avons décidé de constituer une liste de personnes engagées au sein de la communauté depuis longtemps et pour encore longtemps. Notre but étant d’éviter à tout prix que les conseillers des Français de l’étranger ne soient élus que pour des intérêts politiques et disparaissent très vite après les élections.

Il ne nous restait donc plus qu’à convaincre deux femmes et deux hommes de nous rejoindre ! Nous avons cherché des profils différents, hors de nos réseaux proches. Que ce soit Pearl, Florence, Emmanuel ou Romain G. ils ont tous dit oui immédiatement à ce projet sans étiquette autre que l’efficacité. Nous aurions aimé pouvoir inclure tous les autres volontaires à nous rejoindre !

 

Quel est selon vous les plus grands défis auquel font face les Françaises et les Français de Chine ?

Qu’on soit jeune étudiant, retraité, en couple franco-chinois, en contrat local ou expatrié, salarié ou entrepreneur, les problématiques auxquelles font face les Français.e.s sont très variées et spécifiques. Mais, nous retenons principalement :

- La légalité : La Chine est un pays où il est important de connaître les règles et de les suivre. Beaucoup de Français ont malheureusement enfreint certaines d’entre elles et se sont retrouvés dans des situations juridiques extrêmement compliquées. L’information et la prévention sont donc primordiales quand notre communauté accueille de nouveaux membres en permanence.

- Vivre en Chine peut être beaucoup plus onéreux qu’attendu. Beaucoup de nos compatriotes doivent faire face à des problèmes de frais de scolarité élevés, d’assurance médicale onéreuse, et parfois de situations personnelles qui prennent des tournures dramatiques. Être confronté à un accident de la vie lors d’un séjour à l’étranger est bien plus difficile que lorsque l’on est en France et que l’on peut compter sur ses amis et sa famille. Même si de nombreux efforts sont faits par le Lycée français pour rester attractif dans un marché ou les écoles internationales facturent des prix souvent inabordables, pour beaucoup l’accès aux bourses est indispensable. L’apprentissage du français pour ceux qui envoient leurs enfants hors du système scolaire français est aussi une grande préoccupation, et a besoin d’être soutenu.
 

- Entreprendre en Chine est un challenge passionnant mais difficile. L’accès au marché chinois est complexe. Il y a à Shanghai et les environs dans tous domaines des investisseurs ou entrepreneurs Français (l’éducation, la culture, la santé, la chimie, la cosmétique, l’IT, le sport etc). C’est une richesse exceptionnelle que nous souhaitons en tant que conseillers soutenir quand cela est nécessaire. Il existe de nombreuses structures permettant d’accompagner ces entrepreneurs français en Chine. Permettre à tous de bénéficier de ces structures d’aides, fédérer les énergies et créer des synergies sont pour nous une priorité.


- Il y a également de plus en plus de familles et couples franco-chinois qui doivent faire face à d’autres problématiques. Que ce soit des questions de mariage, naissance, divorce, retraite, succession, ou des reconnaissances de droit et de démarches par les administrations françaises et chinoises.

- Les coupes budgétaires imposées aux postes consulaires réduisent souvent les moyens que le consulat a pour agir. À Shanghai, heureusement, nous avons une communauté française très active et solidaire avec un fort tissu associatif et de nombreux volontaires qui sont prêts à aider, mais ce n’est pas forcément le cas quand on est hors de Shanghai.

Il y a bien sur d’autres enjeux et défis (politiques, économiques, diplomatiques), mais les conseillers des français de l’étranger n’ont que peu d’influence sur ces défis, puisqu’il ont un simple pouvoir de représentation, mais aucun pouvoir législatif.

 

Pouvez-vous nous détailler vos idées et vos propositions ?

Il serait honnête de rappeler que le pouvoir du conseiller consulaire n’est pas législatif mais uniquement représentatif. Toutefois, notre énergie à nous impliquer et à faire bouger les choses nous motive à agir.

Notre première décision une fois élus ? Reverser l’indemnité du poste de conseiller consulaire à un fond de solidarité œuvrant pour les Français dans des situations d’urgence. Plusieurs associations font ce travail, et nous pensons donc varier les donations. Ces associations ne pouvant toucher de subventions, elles ont vraiment besoin de dons. En reversant ainsi l’indemnité, nous garantirons la transparence de l’utilisation de cette somme qui n’est pas un salaire mais bien une somme qui doit être utilisée pour le rôle du conseiller, et donc au service de la communauté.

Nous souhaitons également, permettre à toutes et tous l’accès à l’information en utilisant les réseaux sociaux mais aussi les rencontres directes comme nous l’avons fait avec l’Institut Pasteur par exemple au sujet des vaccins (le compte rendu est accessible : contact@vosconseillers.org). Il existe des aides sociales parfois difficilement accessibles, nous pouvons vous accompagner !

Nous souhaitons être accessibles et disponibles pour des permanences et des rencontres avec la communauté.

Pour vous garantir une motivation et un engagement tout au long de ces 5 années, nous avons décidé de présenter un mandat collectif. Cela veut dire que l’équipe entière travaillera sur les dossiers. Même si seule la tête de liste a un rôle officiel, toute la liste sera impliquée dans la gestion des dossiers. Grâce à ce mandat collectif, vous aurez toujours quelqu’un à votre écoute quelque soit la période de l’année.

Agir pour soutenir les entrepreneurs français en les accompagnant lors des moments difficiles soit par une mise en relation avec les structures compétentes, soit en leur faisant partager notre réseau ou expérience de la Chine et de son marché.

Accompagner, aider, soutenir avec efficacité et discrétion seront pour nous les priorités de notre mandat.

Merci pour votre vote – Merci de votre confiance.

 

INFOS PRATIQUES ELECTIONS :

Pour voter lors des élections consulaires, vous devez être Français, résider à l’étranger et être inscrit sur une liste électorale consulaire.

Pour cette élection, les électeurs et électrices disposent de trois modalités de vote : 

- à l'urne, au Consulat de France à Shanghai.

par procuration

- par internet. Le vote par internet est ouvert pendant 5 jours consécutifs, du vendredi 21 mai à 12 heures (heure de Paris) au mercredi 26 mai à 12 heures (heure de Paris).

Les conseils des Français de l'étranger participent à la mise en place des politiques conduites pour les Français de l’étranger (enseignement, aides sociales, emploi, formation professionnelle, etc.). Le rôle des conseillers des Français de l'étranger est de défendre les intérêts des Français de l’étranger auprès des pouvoirs publics mais aussi dans leurs démarches administratives. De plus, ils élisent les 90 conseillers de l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE). Avec les délégués consulaires, ils participent à l’élection des sénateurs des Français de l’étranger. Le mandat des conseillers des Français de l'étranger est de 6 ans.

 

0 Commentaire (s) Réagir